Dec26
-26 déc -31 déc-2 jan-4 jan-5 jan

le 26 décembre, 2001

On a été chanceux. Une journée de congé après une victoire de 15-0. Je sais que ça ne semble pas faire de bon sens. Avoir besoin d’un congé après une victoire à sens unique? De fait, tu peux développer de mauvaises habitudes dans une victoire semblable. Tu risque d’oublier ce qui est nécessaire pour défaire les meilleures équipes du tournoi.

Au moins je vais avouer prendre plaisir de comment on a jouer contre la France, en comparaison à ce qu’on a fait l’année dernière avec une avance importante contre la Suisse en troisième. On a donné plusieurs buts en troisième et on a manqué de discipline. Contre la France, on a été constant dans chacune des trois périodes.

Crédit aux français – ils savaient qu’une route difficile les attendait dans le pool A, après avoir remporter le Pool B, perdant plusieurs joueurs d’une saison à l’autre. Leur entraîneur croit que l’équipe de l’an dernier aurait pu au moins être compétitif. Cette année, c’est toute une autre histoire. Tout de même, ils n’ont jamais été sournois. Ils n’ont jamais agi en frustration. Ils n’ont jamais cessé de faire de leur mieux jusqu’au bout. Ça ne sera pas plus facile. Nous autres un jour et les Russes le lendemain.

On me demandera pourquoi on a continue à compter comme on l’a fait. Eh bien, je préférerais ne pas avoir à le faire, mais le tournoi est ainsi conçu. Un bris d’égalité à la conclusion de la ronde de qualification pourrait se solder sur la différence des buts. Ça ne devrait pas être le cas. Ce serait mieux si la différence des buts contre les autres équipes qui passent à la prochaine ronde comptait. Mais ce n’est pas moi qui rédige les réglements. J’entraîne en conséquence. Je ne serais pas surpris que les Russes en comptent davantage contre la France.

La journée d’ouverture nous a surtout permis de voir deux autres equips dans notre groupe. Les Suisses ont défait les Finlandais 3-0, ce qui est certainement une surprise. La Finlande était invaincu au Tournoi des quatre nations des moins de 20 ans plus tôt cette année. La Suisse ont plusieurs joueurs de retout. L’an dernier, la Suisse a fait match nul avec la Russe dans la ronde d’ouverture à Moscou, et tenait une avance en troisième contre le Finlande, qui ont éventuellement remporté l’argent. La victoire suisse d’hiver me dit que notre pool sera profond et difficile.

Notre match contre la France n’a pas été memorable, même si Mike Cammalleri a ouvert le tournoi avec un tour du chapeau (c’est ce qu’il a fait lors de notre premier match l’an dernier à Moscou contre la Biélorussie). Je suis certain que la France voudrait l’oublier. J’espère que nos joueurs pourront oublier ce match. Je sais que nous n’avons qu’une journée de repos entre un match facile et un match difficile, mais c’est un tournoi très court et une journée est une éternité.

 

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications