Journal de Stan Butler

JOUR NEUF, MOSCOU - le 3 jan. 2001
Rapport après-match c. la Finlande (Demi-finale)

Celle-ci n'est pas facile à rédiger. Ce qui est le plus difficile c'est qu'on a eu nos chances - on a juste été incapable de mettre la rondelle derrière leur gardien. Tu peux philosophé tant que tu veux mais en fin de compte c'est très simple. Il fallait qu'on compte des buts et on ne l'a pas fait. Mais, j'insiste, ce n'était pas l'effort qui manquait. Chaque gars a donné tout ce qu'il avait en lui et en fin de compte, c'est tout ce qu'un entraîneur peut demander.

Et donnons du crédit aux finlandais. Leur gardien a été superbe. Il a frustré nos joueurs lors de plusieurs mêlées et de chances de proche. Il a une excellente mitaine et nous en a volé une couple comme ça aussi.

Nous allons maintenant regrouper pour être en forme pour le match de la médaille de bronze - Je peux vous promettre celà de la part de tout le monde aussi. Retourner chez soi avec une médaille de n'importe quel couleur de ce tournoi est tout un accomplissement. Oui, nous sommes venus pour l'or. C'est ce qui nous défini comme équipe de hockey canadienne et c'est une des raisons principales que nous sommes meilleurs à réussir.

Nous cherchons à finir premier et lorsqu'on ne réussi pas, on est déçu. Déçu oui, mais toujours fier. Nous avons de tellement grandes attentes pour ces joueurs à ce tournoi. N'oublions pas que ce sont de jeunes hommes de 17, 18 et 19 ans! Ces 22 joueurs avaient les larmes aux yeux après le match. Ils ont passé un Noël loin de leur famille et ont travaillé d'arrache-pied pendant trois semaines pour représenter leur pays. J'espère que les gens se souviendront de ça quand ils voudront les critiquer et critiquer leur performance ici. Je tiens la tête haute. J'ai fais de mon mieux et c'est pareil pour chaque joueur avec cette équipe. Ce qu'il nous faut c'est de l'appui. Les "vous aurez dû ..." peuvent attendre pour un autre jour

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications