Journal de Stan Butler

JOUR CINQ, MOSCOU - le 30 déc. 2000
Jour de congé

On a eu une bonne journée d'équipe aujourd'hui - ce qu'il nous fallait après notre défaite contre la Russie. Les gars semblaient un peu déprimés au déjeuner et avant l'entraînement. Mais après qu'ils ont embarqué sur la glace, on ressentait le stresse qui les quittait. C'est une chose au sujet des joueurs de hockey - ou des athlètes en général, j'imagine - avant tout ils aiment jouer ou pratiquer leur sport.

J'ai été autour des joueurs de hockey pendant toute ma vie et je peux vous assurer que les joueurs de hockey sont beaucoup plus contents quand ils sont sur la glace ... entrain de patiner, trier, créer ... jouer. Après l'entraînement, nous avons pris un autobus au Kremlin et on s'est promené dans la Place Rouge. C'est un endroit pas mal intéressant. C'est un de ces endroits qu'on a vu une centaine de fois dans des livres ou bien aux nouvelles à la télévision. Mais quand tu es carrément là à la tombe de Lenin ou à la Cathédrale St-Basil, c'est une expérience particulière.

Une autre chose que j'ai trouvé bien intéressant c'est le nombre de personnes qui veulent te vendre des affaires dans la rue. Chapeaux, épinglettes, poupées. J'ai acheté des poupées pour mes enfants, en passant. Personnellement, je ne collectionne pas les poupées. Peut-être dans ma retraite (ou peut-être que non!). Brad Boyes s'est acheté un de gros chapeaux russe en fourrure. On a pris plusieurs photos et on a bien ris. J'ai même entendu quelques uns des gars l'appeller Brad "Comrade Boyes" lorsqu'il il a finalement porté son chapeau. Tu pouvais vois par les rires et les farces que ça faisait du bien d'être ailleurs qu'à la patinoire comme équipe pendant quelques heures.

Je dois le dire, nous sommes véritablement un équipe maintenant dans tous les sens du mot. Ces gars sont proches et ceci est positif à l'aube de la dernière semaine de cette compétition et pour les batailles que nous aurons à entreprendre ensemble.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications