Journal de Stan Butler

PRÉ-TOURNOI, MOSCOU - le 25 déc. 2000
Jour de Noel

Eh ben, nous voici - apres des mois de preparation et on commence finalement. Je ne pas croire comment le temps est passe rapidement. Le camp d'evaluation, les reunions, le camp final de selection et on est sur le point d'entreprendre un voyage qu'aucun d'entre nous n'oubliera. Je n'aurais jamais cru voir le jour que je serais entrain de faire ceci - entriner une equipe nationale a un tournoi majeur comme ceci. C'est encroire difficile a croire.

C'est drole - c'est Noel, mais on ne le dirait pas. On est si loin de chez nous et dans un endroit tellement different du Canada; et on est pas mal concentre sur notre premier match. Je regardais de fenetre de chambre plus tot aujourd'hui et je pensais a mes deux enfants, Sara et Adam, et de comment allait leur Noel. Sara a 10 ans et Adam 7. Noel est bien special pour les deux. Je crois que des fois le monde oublie le sacrifice des joueurs et du monde associe a l'equipe junior d'annee en annee.

C'est un honneur incroyable que de pouvoir representer son pays - un honneur que je n'echangerais contre rien - mais c'est egalement difficile d'etre tellement loin de sa famille, de ses amis, de ses proches pendant le temps des fetes.

Nous sommes arrives de Stockholm hier apres-midi. On debarque de l'avion et on arrive dans une culture totalement differente. Mais nous sommes bien conscients que c'est une culture de hockey comme la notre. Les gens ici connaissent leur hockey et l'adorent. Nous avons eu un excellent entrainement aujourd'hui. Avec beaucoup d'energie. Je crois que certains des gars commencent a etre un peu nerveux maintenant que nous sommes ici et que notre premier match approche. Les joueurs ont grandi en voyant ce tournoi et savent comment important que c'est aux gens du Canada.

L'arena ou nous avons pratiquer aujourd'hui (et ou nous disputerons la plupart de nos matchs) est a cote de Luznicki Ice Palace ou le Canada a joue en 1972.J'ai bien hate de visiter cet arena quand j'aurais du temps. Je n'oublierai jamais d'avoir regarder le match dans ma jeunesse, en dixieme anne au Monarch Park High School, a Toronto. Lorsque Paul Henderson a compte le but vainqueur, nous avons crie tellement fort qu'on devait nous entendre a Moscou! Me voila bien vieux: les membres de cet equipe n'etaient meme pas nes pour ce match. Mais les voila a l'aube du plus grand tournoi de hockey de leur vie, dans l\ombre de cet endroit historique. J'espere qu'on pourra, nous aussi, vivre de l'histoire ici.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
André Brin Director, Communications | Directeur, communications