Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Un vent de jeunesse
La Coupe Esso accueille ses premières joueuses nées en l’an 2000
Wendy Graves
|
26 avril 2014
|
|

La première fois que Courtney Vorster a rencontré ses coéquipières du Phantom de Fraser Valley, l’entraîneur-chef Dean Reed a demandé aux joueuses de se présenter à tour de rôle.

Vorster a été la dernière à s’exécuter et quand elle a annoncé son âge à ses coéquipières, toutes avaient les yeux écarquillés et la bouche bée.

Vorster avait 13 ans.  

« Elles me trouvaient toutes si jeune », dit Vorster qui a eu 14 ans en mars. « Mais elles ont toutes été très accueillantes. La différence d’âge ne les dérange pas vraiment. »   

Au hockey, l’âge n’est qu’un chiffre pour Vorster et Sarah Nelles des Sabres de Stoney Creek et Raine Smith des Gold Wings de Weyburn, les premières joueuses nées en l’an 2000 à participer à la Coupe Esso.

S’avancer dans un vestiaire rempli de joueuses de 16 et 17 ans n’était pas si intimidant que cela selon Nelles qui a 13 ans. « Mes coéquipières m’ont immédiatement mise à l’aise », dit-elle. « C’est un très beau groupe de filles, et jouer avec elles, c’est parfait. »   

Les Gold Wings ont été tout aussi accueillantes, dit Smith, qui a joué avec trois équipes cette saison. Après avoir entrepris la saison avec une équipe masculine bantam à Carlyle, Saskatchewan, elle a choisi de s’inscrire à une ligue de hockey midget féminin à Carnduff en Saskatchewan.

Puisque sa sœur ainée, Paige, jouait déjà à Weyburn, Smith n’a pas hésité à aller la rejoindre. Les deux n’avaient pas joué ensemble depuis l’âge de quatre et six ans.

« C’est bien parce que je la vois plus souvent », dit Smith, la plus jeune joueuse du tournoi.

Sa sœur ainée n’est pas la seule membre de la famille vers qui Smith peut se tourner pour l’aider dans son cheminement au hockey. Son cousin, Jeff Glass, a gardé les buts de l’équipe nationale junior du Canada lorsqu’elle a remporté l’or au championnat mondial en 2005. 

Les trois joueuses ont hérité de l’amour du hockey.

Pour Vorster, son amour du jeu s’est déclaré lorsqu’elle avait deux ans et qu’elle regardait ses frères ainés jouer. « Ça semblait tellement amusant – je voulais aller sur la glace avec eux », se souvient-elle. 

Pas avant que tu aies quatre ans, lui répétait sa mère. Alors, comme le font si souvent les enfants, Vorster a commencé à poser des questions ou, dans ce cas-ci, une question : Est-ce que j’ai quatre ans, est-ce que j’ai quatre ans? Et ce, chaque jour jusqu’à ce qu’elle ait l’âge de se joindre à ses frères. « Ce fut aussi amusant que ça en avait l’air », dit-elle. « Je suis devenue accrochée dès la première fois. »  

« Je me souviens de vouloir tout l’équipement et tous les bâtons », dit Smith en riant.

Pour sa part, Nelles se souvient d’aller à l’aréna de Smithville avec son père qui la tenait fermement par la taille pendant qu’elle glissait sur la glace. « Mon père me regardait et me disait “C’est l’avenir qui t’attend.” »

Même son père n’aurait pu prévoir que 10 ans plus tard, l’avenir ferait en sorte que sa fille s’avancerait sur la glace dans l’espoir de remporter un championnat national.
                                                                                                     
Nelles évoluait avec l’équipe bantam des Sabres cette saison, mais elle a joué une seule fois avec le grand club comme joueuse affiliée.

Quand l’entraîneur Brian Cleary lui a demandé de se joindre à son équipe pour la Coupe Esso, Nelles savait exactement à qui elle voulait annoncer la nouvelle en primeur. 

« J’ai téléphoné à mes grands-parents, parce qu’ils sont spéciaux pour moi », dit-elle. « Et ils ont toujours été une partie importante de ma vie au hockey. »

Quand Nelles a marqué en décochant un tir sur réception lors du premier match des Sabres contre les Rockets de Moncton, ses grands-parents étaient debout dans les gradins et applaudissaient à tout rompre. 

Nelles ne faisait que ce qu’on lui avait demandé de faire. « Quand je jouais avec d’autres équipes, j’avais la réputation d’être une fabricante de jeu et une joueuse qui joue avec la tête levée. Je crois qu’ils veulent simplement que je tire la rondelle vers le but. »  

Quant à Smith, elle voit son rôle changer à chacune de ses présences sur la glace. « Je pense que je dois simplement aller sur la glace et jouer le rôle de la personne que je remplace. »

Vorster, la seule défenseure parmi les trois, a joué beaucoup lors des supériorités numériques cette semaine. En plus d’apporter une bonne connaissance du jeu à Fraser Valley, elle a aussi apporté une expérience des grands matchs.

L’an dernier, Vorster a été choisie pour jouer avec les West Coast Selects au Tournoi de hockey féminin Selects sur invitation à Stockholm en Suède. Elle a été nommée Joueuse par excellence du tournoi.

Après avoir joué la première partie de la saison avec l’équipe masculine bantam A1 des Seafair Islanders, Vorster s’est jointe au Phantom en janvier.
 
En accédant à une catégorie de jeu plus élevée, les trois joueuses ont dû ajuster leur jeu. La plus grosse différence a été la vitesse. 

« J’ai l’impression de patiner plus vite, car j’essaie de suivre les autres », dit Smith. Rivaliser contre des joueurs plus habiles a aussi amélioré sa capacité à lire le jeu sur la glace.

« Ma vitesse s’est améliorée », dit Nelles. « Brian m’encourage à garder mes pieds constamment en mouvement, ce qui m’a aidée. » 

Alors que leur saison tire à sa fin, les joueuses songent à ce que l’avenir pourrait leur réserver.

« Midget, junior, plus tard une très bonne équipe universitaire, puis l’équipe olympique canadienne », affirme Nelles.

Qui sait? Peut-être qu’en 2022 elle captera une passe de la pointe de Vorster avant de remettre la rondelle à Smith qui décochera un tir sur réception.

D’ici là, il reste encore un long parcours à suivre.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: