Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Reprise de la rivalité Canada-Russie
7 avril 2013
|
|
Le Canada contre la Russie au Championnat mondial féminin de l'IIHF 2012

Résultats de tous les temps Canada c. Russie

En ce qui a trait aux rivalités au hockey international, rien ne se compare à celle entre le Canada et la Russie.

De la toute première confrontation au Championnat mondial 1954 de l’IIHF à l’affrontement lundi en demi-finale au Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF, les Canadiens et les Russes ont fait vivre plus que leur part de moments mémorables aux amateurs de hockey.

Alors qui a eu le dessus lorsque les puissances du hockey international se sont affrontées?

REMARQUE : les résultats du hockey masculin comprennent aussi les matchs contre l’Union soviétique (1977-91), le CEI (1992) et l’équipe unifiée (1992)

JEUX OLYMPIQUES D’HIVER

Canada 7, Russie 0 – 13 février 2002 – Salt Lake City, Utah (ronde préliminaire)
Canada 12, Russie 0 – 12 février 2006 – Turin, Italie (ronde préliminaire)

FICHE DE TOUS LES TEMPS – Le Canada mène 2-0-0.

CHAMPIONNAT MONDIAL DE HOCKEY SUR GLACE FÉMININ DE L’IIHF

Canada 9, Russie 1 – 1er avril 1997 – Kitchener, Ont. (ronde préliminaire)
Canada 5, Russie 1 – 3 avril 2001 – Rochester, Minn. (ronde préliminaire)
Canada 12, Russie 0 – 4 avril 2005 – Linköping, Suède (ronde préliminaire)
Canada 8, Russie 1 – 4 avril 2008 – Harbin, Chine (ronde préliminaire)
Canada 14, Russie 1 – 10 avril 2012 – Burlington, Vt (ronde préliminaire)

FICHE DE TOUS LES TEMPS – Le Canada mène 5-0-0.

COUPE AIR CANADA/COUPE MLP/COUPE MECO

Canada 13, Russie 2 – 3 janvier 2008 – Ravensburg, Allemagne (ronde préliminaire)
Canada 11, Russie 0 – 4 janvier 2009 – Ravensburg, Allemagne (ronde préliminaire)
Canada 9, Russie 0 – 7 janvier 2011 – Kreuzlingen, Suisse (demi-finale)
Canada 6, Russie 0 – 4 janvier 2012 – Füssen, Allemagne (ronde préliminaire)
Canada 7, Russie 3 – 6 janvier 2013 – Füssen, Allemagne (match pour la médaille d’or)

FICHE DE TOUS LES TEMPS – Le Canada mène 6-0-0.

CHAMPIONNAT MONDIAL DE HOCKEY SUR GLACE FÉMININ DES MOINS DE 18 ANS DE L’IIHF

Canada 6, Russie 3 – 27 mars 2010 – Chicago, Ill. (ronde préliminaire)

FICHE DE TOUS LES TEMPS – Le Canada mène 1-0-0.

ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MASCULINS

Jeux olympiques d’hiver – La Russie mène 9-2-0.
Championnat mondial de hockey sur glace de l’IIHF – La Russie mène 34-12-4.
Championnat mondial de hockey junior de l’IIHF – à égalité 17-17-2
Championnat mondial de hockey sur glace des moins de 18 ans de l’IIHF – à égalité 5-5-0
Série du siècle de 1972 – Le Canada mène 4-3-1.
Coupe Canada – Le Canada mène 5-3-2.
Coupe du monde de hockey – Le Canada mène 2-0-0.
Super série Canada-Russie – Le Canada mène 7-0-1.
Défi Canada-Russie – La série est égale 2-2.
Tournois estivaux des M18 – Le Canada mène 10-4-0.


CLASSIQUES CANADA-RUSSIE

CANADA 6 – UNION SOVIÉTIQUE 5
SÉRIE DU SIÈCLE 1972 – MATCH 8
28 SEPTEMBRE 1972 – MOSCOU, RUSSIE

Tirant de l’arrière 3-1-1 dans la série après avoir perdu le cinquième match, le premier de quatre présentés à Moscou, Équipe Canada avait un énorme défi à relever – gagner les trois derniers matchs de la série, tous sur la patinoire ennemie. Les Canadiens ont atteint les deux tiers de leur objectif grâce à des victoires de 3-2 et de 4-3 pour forcer la tenue d’un huitième et ultime match qui allait donner lieu à l’un des plus grands moments de l’histoire du sport canadien.

Le match ayant lieu au milieu de la journée au Canada, le pays entier semblait avoir cessé toute activité. Le travail dans les écoles et les bureaux s’était arrêté. Ce jour-là, tout ce qui comptait, c’était le hockey.

En première période, l’action s’est déroulée de part et d’autre de la patinoire. Les Soviétiques ont pris l’avance à deux reprises seulement pour voir les Canadiens combler l’écart deux fois grâce aux buts de Phil Esposito et Brad Park. Les Soviétiques ont repris les devants au début du deuxième tiers, mais Bill White a de nouveau créé l’égalité. Les Soviétiques ont ensuite marqué deux buts en cinq minutes au milieu de la période et les Canadiens sont rentrés au vestiaire tirant de l’arrière 5-3 avec 20 minutes à jouer.

Le deuxième but du match d’Esposito à 2 min 27 s de la troisième a amorcé la remontée d’Équipe Canada puis Yvan Cournoyer a nivelé la marque à 12 min 56 s, préparant la voie à une fin de match endiablée.

Les Soviétiques avaient affirmé que si le match et la série se terminaient à égalité, ils seraient déclarés gagnants grâce à une avance de 32-31 au chapitre des buts. Mais Paul Henderson s’est assuré que cela n’allait pas être le cas en marquant l’un des plus grands buts de l’histoire du hockey canadien à 34 secondes de la fin, son troisième but gagnant en autant de matchs.

« Voici le tir! Henderson tente de s’en emparer, mais tombe. Voici un autre tir, juste devant. Il compte! Henderson compte pour le Canada! »

Ces mots décrivent ce qui constitue sans doute le moment le plus inoubliable du sport canadien alors que tous se souviennent où ils étaient. Ce moment a mis fin à une série qui a marqué les annales du sport et donné naissance à la plus grande rivalité du hockey international, rivalité qui perdure encore aujourd’hui, 40 ans plus tard.

---

CANADA 6 – UNION SOVIÉTIQUE 5
COUPE CANADA 1987 – FINALE, MATCH 3 
15 SEPTEMBRE 1987 – HAMILTON, ONTARIO

Même de nos jours, 25 ans plus tard, la finale pour la Coupe Canada 1987 est considérée comme le meilleur hockey jamais disputé. À l’époque où tout était permis au hockey et où l’accent était sur l’offensive à tout prix, la série de trois matchs a offert le hockey à son meilleur, les deux formations totalisant 33 buts.

Deux des plus grandes vedettes de l’époque, soit Wayne Gretzky et Mario Lemieux, menaient l’offensive des Canadiens – ce fut d’ailleurs la seule fois que les deux ont joué ensemble pour le Canada – tandis que les Soviétiques pouvaient compter sur le trio KLM formé de Vladimir Krutov, Igor Larionov et Sergei Makarov – tous au sommet de leur art. 

La finale deux de trois s’est amorcée dans l’historique Forum à Montréal où les Soviétiques ont inscrit un gain de 6-5 en prolongation, mais le Canada a nivelé la série deux jours plus tard à Hamilton, Ontario, où Wayne Gretzky a disputé ce qu’il a décrit comme le plus grand match de sa carrière – la Merveille a cumulé cinq mentions d’aide, la dernière sur le but qui a permis à Mario Lemieux de réussir un tour du chapeau à 10 min 7 s de la deuxième période de prolongation donnant la victoire 6-5 au Canada et forçant la tenue d’un match décisif.

Au début du troisième match, alors que les Soviétiques semblaient sur le point de remporter la Coupe Canada grâce à une avance de 3-0 avec moins de neuf minutes de jouées, Rick Tocchet et Brian Propp ont marqué pour les Canadiens. Après que les Soviétiques ont pris les devants 4-2, Larry Murphy, Brent Sutter et Dale Hawerchuk ont marqué pour donner une première avance de 5-4 au Canada après 40 minutes de jeu.

Les Soviétiques ont nivelé la marque au début de la troisième période. La table était donc mise pour une fin de match excitante. Avec moins de deux minutes à jouer et une mise au jeu dans la zone du Canada, Hawerchuk a remporté la mise au jeu devant Valeri Kamensky et a neutralisé le centre soviétique pendant que Gretzky, Lemieux et Murphy remontaient la patinoire à vive allure.

« De Lemieux à Gretzky qui s’avance en 2 contre 1 avec Murphy. À Lemieux… qui s’avance… il lance et compte! Mario Lemieux avec 1 minute 26 secondes à jouer! »

Lemieux avait marqué, le Canada avait la victoire et une génération de partisans canadiens avait à leur tour un moment digne de celui de 1972.

---

CANADA 3 – UNION SOVIÉTIQUE 2
MONDIAL JUNIOR 1988 – RONDE PRÉLIMINAIRE
1ER JANVIER 1988 – MOSCOU, RUSSIE

À quelques minutes de gagner une médaille d’or au Championnat mondial junior de 1987, le Canada s’est retrouvé non seulement à l’écart du podium, mais chassé du tournoi après l’infâme « bagarre à Piestany », une bagarre générale avec les Soviétiques qui a entraîné la disqualification des deux formations.

Un an plus tard, les Canadiens, dont quatre joueurs de la formation de l’année précédente, se sont aventurés en territoire ennemi pour le Championnat mondial junior 1988 de l’IIHF à Moscou avec une seule chose en tête, l’or.

Après avoir vaincu la Suède, la Tchécoslovaquie et les États-Unis et fait match nul contre la Finlande, le Canada a entrepris son duel du Jour de l’an contre les Soviétiques sachant qu’une victoire allait presque lui assurer une troisième médaille d’or au mondial junior.

Les Canadiens ont entrepris le match avec fougue. Des buts du capitaine Theoren Fleury – un des joueurs de la formation de 1987 – et de Trevor Linden leur ont donné une avance de 2-0 en première période, mais les Soviétiques ont ensuite pris le contrôle du match.

Le gardien de but canadien, Jimmy Waite – un autre joueur de la formation de l’année précédente – a été assiégé au cours des 40 dernières minutes au cours desquelles les Soviétiques ont dominé le Canada 17-4 au chapitre des tirs au but en deuxième période et à nouveau en troisième.  

Après que l’Union soviétique a réduit l’écart à un but au début de la deuxième période, le défenseur canadien Marc Laniel a marqué son seul but du tournoi pour redonner une avance de deux buts aux siens. Les Soviétiques ont marqué à nouveau avant la fin de la période médiane, mais c’est tout ce que Waite allait allouer. À la fin du match, le tableau des tirs au but indiquait 40-16 pour les Soviétiques, mais le Canada avait l’avance qui comptait. 

Après des gains sans équivoque contre l’Allemagne de l’Ouest (8-1) et la Pologne (9-1), la médaille d’or allait revenir au Canada et à Waite qui a été nommé le meilleur gardien de but par l’IIHF après avoir joué toutes les minutes de tous les matchs. Il allait passer à l’histoire du hockey junior canadien à la suite d’une performance qui se classe encore parmi les plus grandes de tous les temps.

---  

CANADA 6 – RUSSIE 5 (TB)
MONDIAL JUNIOR 2009 – DEMI-FINALE
3 JANVIER 2009 – OTTAWA, ONTARIO

Alors que le Canada était en quête d’une cinquième médaille d’or consécutive au mondial junior, personne ne fut surpris de voir les Russes tenter de leur barrer la voie. Après tout, les Canadiens avaient battu les Russes dans le match pour la médaille d’or en 2005, 2006 et 2007.

Comme lors de plusieurs affrontements Canada-Russie, la défensive allait être mise à rude épreuve. Avant la huitième minute de jeu, la marque était déjà 2-2 après que Brett Sonne et Patrice Cormier eurent donné les devants 1-0 et 2-1 aux Canadiens, mais les Russes avaient répliqué de sitôt.

Le but de Jordan Eberle en avantage numérique a été le seul de la deuxième période. Le Canada jouissait donc d’une avance de 3-2 avec 20 minutes à jouer, mais les Russes ont nivelé la marque à la 51e seconde du dernier tiers. Les Canadiens allaient de nouveau reprendre l’avance, leur quatrième avance d’un but du match, grâce à un but d’Angelo Esposito en infériorité numérique, mais les Russes ont comblé l’écart avant de prendre leur première avance du match, 5-4, à 2 min 20 s de la fin.  

Le Canada a retiré son gardien de but Dustin Tokarski. Tout laissait prévoir une fin de match endiablée. L’avant russe Dmitri Klopov, qui avait marqué le but donnant l’avance aux siens, a choisi de ne pas se rendre au centre de la glace avant de tirer vers le filet désert ce qui a entraîné un dégagement refusé et une dernière mise au jeu en zone russe.

Ryan Ellis, le plus jeune joueur de la formation canadienne à 17 ans, a gardé la rondelle dans la zone à la pointe avant de la tirer le long de la bande. John Tavares l’a récupérée et a tiré au but. Eberle s’est emparé de la rondelle libre et, d’un tir du revers, a nivelé la marque avec 5,4 secondes à jouer, semant la frénésie dans l’aréna Place Banque Scotia.  

Après une période de prolongation sans but, Eberle et Tavares, forcément et à bon droit, ont marqué en tirs de barrage pour permettre aux Canadiens d’accéder au match pour la médaille d’or où ils ont battu la Suède 5-1 – dans un match beaucoup moins enlevant que la demi-finale – et remporté un autre championnat mondial junior.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe TELUS 2014 : HFX 5 - OKA 4
24 avril 2014
Halifax marque quatre fois en troisième période et surprend Okanagan.
Coupe Esso 2014 : SUD 6 - FRA 3
24 avril 2014
Trois Lady Wolves marquent deux buts chacune et donnent le dessus à Sudbury sur Fraser Valley.
CMM18 2014 : CAN 3 - SUI 2
24 avril 2014
Konecny marque en fin de match et le Canada accède aux demi-finales à Lappeenranta.
Coupe Esso 2014 : EDM 4 – STC 3 (OT)
24 avril 2014
Alexandra Poznikoff a compté à 4 min 21 s de la prolongation, donnant la victoire au Thunder.
Coupe TELUS 2014 : PA 2 - MJ 1
24 avril 2014
Le jeu blanc de 30 arrêts de Michasiw permet aux Mintos de passer en demi-finale.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - MON 2
24 avril 2014
Weyburn conclut ses matchs préliminaires avec son quatrième gain à la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - CHA 1
24 avril 2014
Harland a compté le but gagnant contribuant à la victoire des Young Nationals
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: