Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Retour sur le Mondial junior : 1er janv. 1986
Le Canada affronte la Finlande au Maple Leaf Gardens
Wendy Graves
|
28 janvier 2014
|
|

Lorsque Toronto et Montréal seront le théâtre des Championnats mondiaux juniors 2015 et 2017, ce sera la première fois que Toronto sera hôte du tournoi. Toutefois, ce ne sera pas le premier match d’un Mondial junior dans la capitale ontarienne.

Quand le tournoi de 1986 s’est tenu à Hamilton, des parties ont eu lieu dans le sud de l’Ontario, incluant deux à Toronto.

La première opposait la Finlande à l’Allemagne de l’Ouest, le 29 décembre 1985, dans l’est de la ville, à l’aréna Ted Reeve.

Ensuite, au jour de l’An de 1986, le bleu et blanc a laissé place au rouge et blanc au Maple Leaf Gardens. Alors que la température oscillait tout juste au-dessous de zéro à l’extérieur, 8 581 amateurs se sont réunis au domicile des Maple Leafs de Toronto pour voir l’équipe nationale junior du Canada vaincre la Finlande 6-5.

Le Canada n’avait pas subi la défaite avant cette rencontre, ayant dominé ses quatre premiers adversaires 44-7. L’équipe était menée par le capitaine Jim Sandlak et de futurs joueurs de la LNH, Shayne Corson, Scott Mellanby, Joe Murphy, Joe Nieuwendyk, Luc Robitaille et Gary Roberts.

« J’avais visité le Maple Leaf Gardens une seule fois auparavant », se souvient Roberts. « À ma deuxième présence à cet endroit, j’y allais pour jouer. »

Même si Roberts avoue que ses souvenirs de la partie sont flous, il se rappelle que les joueurs étaient en admiration devant le fait de jouer dans un aréna avec autant d’histoire.

Lorsque Jouni Kantola a ouvert la marque à 8 min 30 s de la première période, il s’agissait de la première fois dans le tournoi que le Canada tirait de l’arrière. Cela aura été de courte durée, puisque Corson a créé l’égalité trois minutes plus tard.

Les Canadiens ont décoché 20 tirs au but sur le cerbère finlandais, Timo Lehkonen, un choix des Blackhawks de Chicago, et ont semblé élire domicile dans son enclave au premier tiers, mais les deux équipes ont retraité au vestiaire avec un compte égal de 1-1.

Lehkonen avait passé les trois dernières saisons avec les Marlboros de Toronto dans l’OHL et était habitué de composer avec de la circulation devant lui. Comme il l’avait mentionné au Hamilton Spectator, « Ce type de situation est bénéfique. Vous apprenez à garder les yeux sur la rondelle et non sur le joueur. »

Le Canada en connaissait peu à propos de la Finlande avant cette partie et était surpris de son superbe contrôle du disque, comme celui de toutes les formations européennes.

Le jeu s’est ouvert en période médiane. À la troisième minute, Jarko Kekalainen a trompé la vigilance du portier canadien, Sean Burke, pour donner l’avance aux Finlandais. Cependant, seulement une minute plus tard, le défenseur Alain Côté a enfilé l’aiguille sur le jeu de puissance pour remettre les pendules à l’heure.

La troupe canadienne a finalement pris une première avance une minute et demie plus tard grâce au but de Roberts.

Toutefois, Pentti Lehtosaari a rapidement retourné tout le monde à la case départ, à 7 min 10 s.

Le moment décisif a semblé survenir tout juste avant la 10e minute de la période, quand la Finlande a écopé de deux punitions de deux minutes en l’espace de 30 secondes. Sandlak a compté sans aide lors d’un avantage de deux hommes et Robitaille a inscrit le cinquième filet du Canada 30 secondes après, avant la fin de la deuxième infraction.

Mikko Laaksonen a réduit le retard de moitié à la fin de la période et les Canadiens menaient 5-4 après 40 minutes.

Jouant de façon négligée par moments et engourdie à l’occasion, le Canada ne s’affirmait pas autant que lors des parties précédentes. Le lendemain, on pouvait lire dans le Hamilton Spectator « que c’était facilement le pire match du tournoi pour l’équipe canadienne. » Avec un match à l’horaire le lendemain face à l’Union soviétique, peut-être que les joueurs pensaient déjà au-delà des pestes finlandaises.

Les deux équipes ont compté au troisième vingt, Sylvain Côté pour le Canada et Lehtosaari, son deuxième de la partie, pour la Finlande.

Le Canada a dominé la Finlande 48-25 dans la colonne des tirs au but. Sandlak a été nommé le joueur par excellence du match, avec un but et une aide. Murphy a récolté deux aides. Kantola et Teppo Kivela ont été les meilleurs du côté de la Finlande, avec trois points chacun.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: