Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Les Wildcats de Windsor incarneront toujours la résilience et la persévérance
Mark Staffieri
|
9 avril 2013
|
|
Pour l’équipe de hockey féminin intermédiaire B des Wildcats de Windsor, la journée du 29 janvier 2005 n’aurait jamais dû prendre fin comme elle l’a fait.

Plus tôt ce jour-là, les Wildcats de Windsor avaient blanchi l’Edge de Rochester. L’équipe se dirigeait vers un centre de ski situé à proximité pour célébrer sa victoire.

Mais la jubilation s’est rapidement transformée en désolation. Une tragédie qu’aucune équipe ne devrait avoir à subir est survenue en un clin d’œil. L’autobus qui transportait l’équipe a frappé un semi-remorque stationné sur l’accotement de l’autoroute près de Rochester, New York, dans le comté de Geneseo.

La collision a causé la mort du camionneur Ernest Zeiset, de l’entraîneur-chef Rick Edwards et de son fils Brian, qui n’avait que 13 ans. Rick était le père de la gardienne de but, Kelly Edwards, et Brian était son jeune frère. Cathy Roach, la mère de la gardienne Erin Roach, a aussi perdu la vie dans l’accident.
 
Plusieurs joueuses ont été coincées dans l’autobus pendant deux heures et d’autres ont été héliportées à l’hôpital Strong Memorial de Rochester. Après l’accident, les témoignages de soutien et d’amitié ont afflué.   

Un très beau geste d’esprit sportif a été posé par l’équipe féminine de Rochester. Des membres de la formation ont livré un repas de dinde aux familles qui veillaient au chevet des leurs à l’hôpital. L’équipe a aussi recueilli des fonds lors de matchs de hockey locaux en guise d’appui.

Des membres bien connus du monde du hockey ont aussi apporté un soutien émotif. Les Wildcats de Windsor ont reçu une lettre de l’équipe nationale féminine du Canada signée par Jennifer Botterill, alors membre de l’équipe, et Hayley Wickenheiser.

« Nous avons été très touchés », a dit Kelly Cowan, mère de Courtney Cowan, une joueuse blessée dans l’accident. « Ce fut très bien et cela prouve que la communauté du hockey forme une grande famille. Nous avons reçu beaucoup d’aide, émotivement et financièrement. »

Malgré la tragédie, l’équipe est parvenue à présenter une formation complète pour le championnat provincial de l’Association de hockey féminin de l’Ontario (OWHA) en 2005, ce qui a été une grande inspiration pour le hockey féminin. Les dirigeants de l’OWHA ont permis aux Wildcats de choisir quatre joueuses substituts.

Kelly a été émue par le courage dont l’équipe a fait preuve en participant aux championnats provinciaux de 2005. « Surmonter le deuil, les blessures physiques, et s’avancer sur la glace a certainement été inspirant », dit-elle.  

Bien qu’elle fût en fauteuil roulant et incapable de participer à cause des blessures qu’elle avait subies, Courtney a assisté au tournoi par solidarité. « Je suis allée au tournoi et j’ai assisté aux matchs dans les gradins. »
L’année précédente, l’équipe, avec Rick Edwards comme entraîneur, avait remporté la médaille d’or au championnat provincial. Lors de son service commémoratif, les membres des Wildcats de Windsor portaient leur médaille. La bannière du championnat de l’OWHA était aussi bien en vue.

Après la tragédie, Courtney a rédigé un essai sur le processus de guérison. Son essai a été publié dans le rapport de la direction de l’OWHA pour la saison 2005-06. « Je pense que je voulais donner à tout le monde, quelque chose à quoi s’accrocher, une raison pour continuer de lutter », dit-elle.

Selon sa mère, l’essai a eu un impact. « Cela a exprimé beaucoup de choses que les filles pensaient et ressentaient probablement à ce moment-là. »

Un an plus tard, la Ville de Windsor a accueilli les championnats provinciaux et les Wildcats faisaient partie du groupe B. Courtney était l’entraîneure adjointe de l’équipe. Kelly Edwards n’était plus en fauteuil roulant. Elle était de retour à son poste, entre les poteaux du filet des Wildcats. Son cousin, Jason Mailloux, avait pris la relève comme entraîneur-chef à la mémoire du regretté Rick Edwards. La mère de Kelly, Sheila, a repris son rôle comme responsable de l’équipe. Erin Roach participait au championnat dans la catégorie intermédiaire AA avec les Outlaws de Chatham.

Après une saison à Chatham, Erin est revenue au sein des Wildcats de Windsor dans la PWHL
(Provincial Women’s Hockey League) en 2006-07. Avec l’appui de plusieurs membres de sa famille, incluant sa grand-mère Denise, elle a réussi un jeu blanc de 3-0 à son premier match de la saison régulière. Ce fut une victoire très émouvante. Par la suite, Erin Roach a joué dans les rangs collégiaux au Adrian College au Wisconsin.

Le processus de guérison se poursuit par le biais d’une réunion annuelle. « Nous avons une cérémonie commémorative annuelle », dit Kelly. « Nous allons aux cérémonies, visitons les tombes. C’est extrêmement important que les filles soient aussi proches et bienveillantes les unes avec les autres comme elles le sont maintenant. »  

« Chaque année, nous nous réunissons pendant une fin de semaine à la date de l’événement ou près de celle-ci. Nous prenons part à un match de style libre. D’un côté, il y a l’équipe de cette année-là et de l’autre, des amis et membres des familles », ajoute Courtney.

Mais l’aspect le plus important de ces réunions est sans doute la force et le courage dont ces femmes ont fait preuve. « Les premières années ont été assez difficiles. Au cours des dernières années, nous prenons des nouvelles de tout le monde. Nous avons l’occasion de voir tout le monde et nous sommes à un tout autre niveau maintenant », affirme Courtney.

« À l’époque, plusieurs d’entre elles étaient âgées de 17 à 21 ans », dit Kelly. « Des jeunes filles qu’elles étaient, elles sont devenues des femmes fortes, bienveillantes. C’est fantastique de constater les femmes que ces filles sont devenues. Depuis ce temps, il y a eu des mariages, un bébé, un autre sous peu. »

Quant à Courtney, son amour pour le jeu est indéfectible. « C’est assez récréatif. Je joue dans une ligue à Windsor, comté d’Essex », dit-elle. « Tu continues d’aller de l’avant et tu fais du mieux que tu peux avec ce que la vie te donne. » 


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: