Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Le courage d’apporter un changement : le Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l’IIHF appuie Do It For Daron
Tracy Gagnon
|
22 mars 2013
|
|

Comme des petits pois et des carottes. Comme du beurre d’arachides et de la confiture. Comme la santé mentale et le hockey?

Ce lien peut paraître étrange, mais en décembre dernier, lorsque l’on a annoncé que Do It For Daron (D.I.F.D.) de la Fondation pour la santé mentale du Royal Ottawa allait être l’œuvre caritative de prédilection du Championnat mondial de hockey sur glace féminin 2013 de l‘IIHF, tous les partenaires savaient que c’était une association bénie des dieux.

« C’était tout à fait naturel pour le championnat mondial féminin », a dit la directrice générale de l’événement, Valerie Hughes. « Les Richardson ont habité ici. Daron a joué ici. La plus vieille, Morgan, a joué ici. Luke a été entraîneur au hockey féminin dans la ville. Et nous avions une vitrine internationale pour faire passer un message important sur la santé mentale et les jeunes. C’était la bonne décision. »

D.I.F.D. a été créé par des amis et la famille de Daron Richardson qui s’est suicidée en 2010 à l’âge de 14 ans. Daron était la fille de Luke Richardson, entraîneur des Senators de Binghamton, équipe-école des Sénateurs d’Ottawa, et de Stéphanie. D.I.F.D. est un programme visant à sensibiliser les gens à la santé mentale chez les jeunes et à favoriser le dialogue à ce sujet.

« Ce que nous voulons faire avec D.I.F.D., » expliquent les Richardson, « c’est de nous débarrasser de la honte et des idées préconçues. Nous voulons bâtir la résilience chez les jeunes. Nous voulons lier le mental au physique afin qu’ils puissent dire aussi facilement “Ma tête me fait mal” que “Mon bras me fait mal” ».

Tout comme la mort de Daron a bouleversé le monde du hockey, D.I.F.D. l’a galvanisé. Les Richardson reconnaissent avoir reçu un appui immédiat pour D.I.F.D. « Ce fut incroyable. Hockey Canada a adopté la cause et des femmes solides comme Fran Rider (coprésidente de l’événement et présidente de l’Association de hockey féminin de l’Ontario [OWHA]) et Pat Nicholls (vice-présidente de l’OWHA) nous ont appuyés dès le début. Tous voulaient savoir de quelle façon ils pouvaient aider. Comment ils pouvaient bâtir une résilience chez leurs joueurs », a dit Stephanie Richardson.

Alors, lorsque le championnat mondial féminin a été annoncé, il était tout à fait naturel de nommer D.I.F.D. comme l’œuvre de charité officielle. En plus de ses liens avec une famille populaire du hockey, le programme convenait tout naturellement aux jeunes joueuses sur la glace, car la plupart d’entre elles appartiennent à un groupe d’âge reconnu comme ayant une forte incidence de problèmes de santé mentale.

Selon l’Association canadienne pour la santé mentale, 24 pour cent de tous les décès chez les jeunes de 15 à 24 ans sont des suicides. C’est le troisième plus haut taux du monde industrialisé. Et seulement un enfant sur cinq qui a besoin d’aide en recevra.

Comme l’explique Nicole Loreto, vice-présidente des communications et des relations avec les intervenants  du Centre de santé mentale du Royal Ottawa, « Cela a une résonance chez les jeunes joueurs et joueuses. »

Le défi, selon madame Loreto, c’est de faire parler aussi les parents. « Les jeunes veulent en parler. Ils demandent “Pourquoi existe-t-il une honte entourant les problèmes de santé mentale?” Mais de nombreux parents ont peur de parler de suicide, craignant que leur enfant décide de passer à l’acte. La recherche indique qu’ils ne le feront pas… Mais si les parents sont mal à l’aise d’en parler, les enfants s’en apercevront et ils ne parleront pas. » 

Parmi d’autres événements ayant pour but de braquer les projecteurs sur la santé mentale chez les jeunes, notons :

1. Des tables promotionnelles tout au long du championnat où obtenir des renseignements sur la santé mentale chez les jeunes et la présentation de matériel éducatif sur le tableau vidéo de l’aréna PBS afin de sensibiliser les gens.

2. Un tirage moitié-moitié le mercredi 3 avril dont une partie des profits d’un sera versée à D.I.F.D. au Royal.

3. Une section réservée « Vivez en violet » (la couleur préférée de Daron) le mercredi 3 avril où cinq dollars de chaque billet vendu seront remis à D.I.F.D. au Royal.

Les fonds recueillis pendant le championnat mondial féminin aideront à financer des ateliers de D.I.F.D. comme Est-ce que c’est juste moi?, un programme présenté au Centre de santé mentale du Royal Ottawa par des professionnels et de jeunes adultes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Des groupes d’adolescents y obtiennent de l’information sur la dépression, l’anxiété, l’abus d’alcool et d’autres drogues, et la cyberintimidation. Ils y apprennent aussi des techniques pour développer leur résilience et affronter ces problèmes afin de diminuer le stress et de rester en santé.

Au bout du compte, le parcours tragique d’une jeune fille, un parcours qui résonne chez tant de jeunes, a donné le courage à plusieurs partenaires d’apporter un changement : le courage des Richardson de parler de ce qui est arrivé à Daron; le courage des organisateurs du championnat mondial féminin de placer un sujet délicat sous le feu des projecteurs; le courage de toute une communauté qui viendra appuyer D.I.F.D. le 3 avril; et enfin, le courage des jeunes qui n’ont pas honte de lever la main – avant que survienne un autre parcours tragique.

« Rien ne pourra ramener Daron. Que nous fassions quelque chose ou non », a dit Stephanie Richardson. « Mais ce serait affreux si nous n’aidions pas. Ce serait affreux si nous ne pouvions changer les choses. »

Pour vous procurer un billet dans la section « Vivez en violet » le 3 avril, veuillez consulter le www.hockeycanada.ca/2013ottawa et entrer le code promotionnel DIFD. Pour de plus amples renseignements sur D.I.F.D. au Royal, veuillez consulter le www.difd.com.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe TELUS 2014 : HFX 5 - OKA 4
24 avril 2014
Halifax marque quatre fois en troisième période et surprend Okanagan.
Coupe Esso 2014 : SUD 6 - FRA 3
24 avril 2014
Trois Lady Wolves marquent deux buts chacune et donnent le dessus à Sudbury sur Fraser Valley.
CMM18 2014 : CAN 3 - SUI 2
24 avril 2014
Konecny marque en fin de match et le Canada accède aux demi-finales à Lappeenranta.
Coupe Esso 2014 : EDM 4 – STC 3 (OT)
24 avril 2014
Alexandra Poznikoff a compté à 4 min 21 s de la prolongation, donnant la victoire au Thunder.
Coupe TELUS 2014 : PA 2 - MJ 1
24 avril 2014
Le jeu blanc de 30 arrêts de Michasiw permet aux Mintos de passer en demi-finale.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - MON 2
24 avril 2014
Weyburn conclut ses matchs préliminaires avec son quatrième gain à la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - CHA 1
24 avril 2014
Harland a compté le but gagnant contribuant à la victoire des Young Nationals
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: