Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Sips, Sticks and Stilettos :
la Fondation Hockey Canada aide des familles à accompagner des joueuses de l’équipe nationale féminine dans leur parcours vers Sotchi
Kristen Lipscombe and Kristi Patton
|
22 janvier 2014
|
|

Le parcours vers Sotchi est effectivement long.

En fait, 9 183,528 kilomètres, ou 5 706,38 miles séparent le port d’attache de Hockey Canada à Calgary, Alberta, du site des prochains Jeux olympiques d’hiver de 2014 situé dans le sud de la Russie.

L’équipe nationale féminine du Canada vient tout juste d’amorcer son dernier virage avant sa dernière ligne droite vers Sotchi en se rendant cette semaine à Vienne en Autriche pour s’y entraîner et se consacrer à des activités d’avant compétition jusqu’à ce que la rondelle soit mise en jeu aux Olympiques. Ce déplacement constitue non seulement un voyage d’une extrême intensité pour les joueuses elles-mêmes, mais il représente aussi une longue expédition – assortie d’une facture salée – pour les familles et amis qui ont choisi d’accompagner leurs êtres chers le mois prochain pour les soutenir dans leur quête de l’or du haut des gradins de l’aréna Shaïba et du Palais de glace Bolshoï.

C’est à cette étape que la Fondation de Hockey Canada est entrée en scène pour leur donner un coup de pouce avec un événement intitulé Sips, Sticks and Stilletos, qui a eu lieu au cours de l’automne dernier pour amasser des fonds pour le programme des familles de l’équipe nationale féminine, venant en aide en réduisant les coûts afin que les meilleures joueuses canadiennes puissent profiter de la présence de leurs plus grands partisans aux Jeux de Sotchi de 2014.

L’événement s’est tenu le 29 octobre au Northern Alberta Institute of Technology (NAIT), à Edmonton, Alberta, pendant un des nombreux voyages d’Équipe Canada au cours de cette saison. Doug Goss, administrateur de la Fondation Hockey Canada, a animé cette soirée spéciale qui donnait à ses invités la chance de socialiser avec des membres de l’équipe nationale féminine du Canada pendant le repas, et au cours de laquelle s’est tenue une impressionnante vente aux enchères en plus d’une séance sur les questions de l’heure animée par Cassie Campbell-Pascall, médaillée d’or olympique à deux reprises.

« Nous avions aussi fait cela en 2009 quelque temps avant les Jeux de Vancouver, et l’idée d’alors, comme celle d’aujourd’hui, était de soutenir l’équipe de hockey féminine et leurs familles pour assurer leur présence aux Olympiques, » a précisé Goss, également ex-président du conseil du NAIT, sachant bien que d’exceptionnels étudiants en art culinaire de cette école allaient préparé un délicieux repas cinq services pour les invités, dont Bob Nicholson, président et chef de la direction de Hockey Canada, Alison Redford, première ministre de l’Alberta, et plusieurs autres invités de prestige.

« Les étoiles de la soirée ont sans contredit été les joueuses elles-mêmes », affirme Goss. « Elles ont été merveilleuses sur scène, Cassie Campbell a été formidable et je crois que tout le monde est reparti en ressentant un rapprochement à l’endroit de toutes ces athlètes et en ayant la nette impression d’avoir pris part d’une certaine façon à leur voyage – ce qui est une bonne chose. »

En tout, l’événement Sips, Sticks and Stilletos, a permis de recueillir environ 120 000 $, dont 75 % du montant sera versé au programme des familles de l’équipe nationale féminine et les autres 25 % seront donnés à l’Association de hockey féminin d’Edmonton pour favoriser la croissance du hockey féminin à l’échelle locale et inspirer de futures étoiles pour Équipe Canada.

« Cela nous aide énormément, car ça nous permet maintenant d’emmener nos familles en Russie », a souligné la gardienne de but Shannon Szabados lors de festivités tenues dans sa ville, ainsi qu’à son ancienne école postsecondaire. Elle a affirmé que l’événement Sips, Sticks and Stilletos permet à ses parents de l’accompagner à Sotchi « sans réhypothéquer leur maison ».

Ses parents ont effectué tous les déplacements vers les arénas dès les premières lueurs du jour et les longs voyages routiers un nombre incalculable de fois, accompagnant leur fille adepte du hockey à peu près partout où elle a mis les pieds, y compris lorsqu’elle était devant le filet lors de la finale olympique à Vancouver en 2010. Il est donc bien normal qu’ils puissent soutenir Szabados et ses coéquipières lorsqu’elles défendront leur médaille d’or olympique. Son mari fera aussi ce long voyage; ce sera tout de même un plus petit contingent de partisans que celui de Vancouver, mais c’en sera un d’une grande importance.

« Ils étaient très excités lorsque je leur ai dit que de tels événements aideraient à couvrir leurs dépenses », affirme Szabados. « Je ne pourrai probablement pas passer beaucoup de temps avec ma famille quand elle sera là, mais c’est tellement important de savoir qu’ils seront tous là à nous soutenir et à nous regarder; et si j’ai besoin de parler à quelqu’un, je sais qu’ils y seront. »

Campbell-Pascall a donné un heureux coup de pouce à l’événement Sips, Sticks and Stilletos de cette saison; elle ne sait que trop bien à quel point il est important de retrouver ses plus importants partisans lors des plus importants matchs.

« Avec les Jeux se tenant cette fois à Sotchi, les déplacements seront particulièrement coûteux pour les familles », souligne-t-elle. « Pour certaines des filles ce sera leurs premiers Jeux olympiques, alors que pour d’autres ce seront leurs derniers, et en tant qu’ex-athlète, je peux affirmer qu’il n’y a rien de mieux pour se surpasser, et avec un peu de chance de gagner, que d’avoir sa famille là tout près pour partager ça avec nous. »

« Les meilleures hockeyeuses du monde ne gagnent pas des millions de dollars par année », souligne Campbell-Pascall tout en ajoutant que « cette aide ne sert qu’à prendre en charge des coûts – et je sais que c’est très important pour les filles d’avoir près d’elles leurs parents et leurs amis, et toute autre personne proche pouvant faire le voyage. »

Campbell-Pascall a affirmé que le succès de l’événement Sips, Sticks and Stilletos « démontre qu’il y a beaucoup de gens extraordinaires dans notre collectivité prêts à soutenir ce sport. »

« Dans mon temps, très peu de filles portaient des talons hauts lorsqu’elles venaient à la patinoire », dit-elle avec un petit rire, en référence au nom à la fois excentrique et approprié de cet événement. « Mais maintenant, c’est autre chose, elles en portent presque toutes – et avec style, et ça cadre très bien! »

Le directeur administratif de la Fondation Hockey Canada, Chris Bright, qualifie Cassie Campbell-Pascall de « personne naturelle et attachante » lorsque vient le moment d’aller chercher des appuis pour l’équipe nationale féminine du Canada, ajoutant que sa présence a été un gage de succès de cette soirée.

« La Fondation est fière de soutenir ces athlètes et leurs familles », a affirmé Bright. « Comme tous les Canadiens, nous leur souhaitons tout le succès qu’elles méritent sur la glace. Hors glace, nous ne pouvons qu’admirer l’engagement et la persévérance dont elles font preuve dans leur quête pour la médaille d’or. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: