Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Des moments à ne pas manquer
Six matchs de la ronde préliminaire du Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF à ne pas manquer
Wendy Graves
|
3 juin 2014
|
|

Toronto et Montréal savaient déjà quels pays elles accueilleraient, mais maintenant l’horaire du Championnat mondial junior 2015 de l’IIHF a été publié. Vingt matchs de la ronde préliminaire seront présentés dans les deux villes et quelques-uns promettent d’être excitants dès la première mise au jeu.

Groupe A (Montréal)

ÉTATS-UNIS C. FINLANDE
Vendredi 26 décembre 2014

Il s’agit d’un affrontement entre les deux derniers médaillés d’or du Championnat mondial junior de l’IIHF. Les États-Unis ont dominé lors de la ronde préliminaire en 2013 (marquant 15 buts et n’en accordant que deux), tandis que la Finlande a surpris tout le monde par son jeu déterminé l’an dernier. Trois ans se sont écoulés depuis le dernier match entre les deux; malgré le fait qu’elle a été dominée 39-27 au chapitre des tirs au but, la Finlande a gagné l’affrontement en ronde préliminaire en 2012, marquant trois fois au cours des 10 dernières minutes pour l’emporter 4-1.

CANADA C. FINLANDE
Lundi 29 décembre 2014

Lors d’un match que le capitaine Scott Laughton admet que son équipe ne méritait pas de gagner, le Canada a perdu 5-1 contre la Finlande en demi-finale l’an dernier. Cette défaite a prolongé la disette de l’or du Canada à cinq ans en plus d’assurer une première médaille à la Finlande en sept tentatives. Frustrés par une défensive finlandaise tenace, les Canadiens – qui pourraient compter sur le retour de 11 joueurs – tenteront de prendre leur revanche. Bien qu’aucune médaille ne sera en jeu, l’issue du match servira au classement et peut-être à envoyer un message en vue d’un affrontement possible en ronde des médailles.

ÉTATS-UNIS C. CANADA
Mercredi 31 décembre 2014

Que dire de plus?

La fiche globale entre les deux semble indiquer une rivalité à sens unique (le Canada domine 33-7-3), mais les chiffres peuvent être trompeurs et l’histoire récente laisse présager – sans même savoir qui jouera pour une formation ou l’autre – que ce match sera peut-être le meilleur de tout le Championnat mondial junior de l’IIHF. C’est une rivalité qui a valu une notoriété au dos de Brayden Coburn, bien malgré lui, et rendu légendaires les habiletés de Jonathan Toews en tirs de barrage.

Le match préliminaire de cette année sera la sixième fois au cours des 10 dernières années que les équipes marquent le début de la nouvelle année ensemble. Le Canada a remporté les cinq matchs précédents, mais ce ne fut pas sans étincelles. En 2009, les États-Unis avaient l’avance 3-0 après seulement 12 min 35 s de jeu, mais John Tavares et le Canada ont effectué une remontée pour finalement l’emporter 7-4. L’année suivante – dans un match au cours duquel trois buts ont été marqués en infériorité numérique –, le Canada a encore concédé une avance de trois buts aux États-Unis avant de gagner en tirs de barrage. Et l’an dernier, Zach Fucale a brillé devant le but de l’équipe dans un match vif en émotions que le Canada a gagné 3-2 pour s’emparer du premier rang du groupe A.

Groupe B (Toronto)

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE C. SUÈDE
Vendredi 26 décembre 2014

La République tchèque a remporté l’argent le mois dernier au Championnat mondial des M18 de l’IIHF, tandis que la Suède a terminé quatrième. Les deux équipes pourraient s’amener à Toronto avec des espoirs très prometteurs ayant joué en Finlande.

L’équipe tchèque comportait quatre des 10 meilleurs patineurs européens en vue du repêchage d’amateurs 2014 de la LNH, selon la centrale de recrutement de la LNH – Jakub Vrana (4e), David Pasternak (5e), Ondrej Kase (8e) et Dominik Masin (10e) –, mais les Suédois aussi en comptent quatre – William Nylander (2e), Adrian Kempe (6e), Marcus Pettersson (7e) et Sebastian Aho (9e) – ainsi que Jonas Johansson, le deuxième meilleur gardien de but européen selon cette même centrale de recrutement.

RUSSIE C. SUISSE
Dimanche 28 décembre 2014

À la suite d’une défaite épique il y a cinq ans, cet affrontement est devenu un incontournable. En quart de finale en 2010, la Suisse – un pays qui n’est monté sur le podium qu’une fois au cours de son histoire, remportant le bronze – a battu les Russes, triples champions, 3-2 en prolongation. Nino Neiderreiter a marqué avec 33 secondes à jouer en troisième pour niveler le pointage et il a fait mouche à nouveau à 9 min 46 s de la prolongation. Lorsque les équipes se sont affrontées en quart de finale trois ans plus tard, il aura fallu cinq rondes de tirs de barrage avant que la Russie l’emporte 4-3.

RUSSIE C. SUÈDE               
Lundi 29 décembre 2014

La capitale ontarienne accueille une reprise de l’autre demi-finale de 2014 que les Suédois ont remporté 2-1 et une reprise du match pour la médaille d’or de la dernière fois que le Canada a accueilli le Mondial junior; en 2012, Mika Zibanejad a marqué à 10 min 9 s de la prolongation pour donner une victoire de 1-0 à la Suède, qui remportait sa deuxième médaille d’or de tous les temps. Les deux équipes ne sont pas en terrain inconnu au Mondial junior – les Russes ont remporté une médaille lors de 18 des 21 derniers tournois tandis que les Suédois sont montés sur le podium six fois au cours des sept dernières années.

Voici un fait historique intéressant : les deux pays se sont affrontés dans le match pour la médaille d’or en 1978, la dernière fois que Montréal a accueilli le Championnat mondial junior de l’IIHF. L’Union soviétique avait alors gagné 5-2.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: