Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Une saison de transition : de défenseur à avant, de pilier en défensive à buteur, un aperçu de l’évolution de Vukie Mpofu
Daniel Nugent-Bowman – Saskatoon StarPhoenix
|
25 avril 2013
|
|

Vukie Mpofu en est à sa deuxième présence de suite avec les Contacts de Saskatoon à la Coupe TELUS, mais il tiendra cette fois-ci un rôle fort différent.

L’an dernier, Mpofu occupait la position de défenseur au sein de l’équipe des Contacts dans sa ville d’origine de Leduc, Alberta où ils remportèrent la médaille de bronze.

En seulement 12 mois, le joueur de 17 ans devenu ailier représente maintenant la menace de sa formation en tant que meilleur marqueur et il fera toute la différence à l’extrémité adverse de la patinoire à Sault Ste. Marie, Ontario.

« C’est un défi stimulant », nous a confié Mpofu, qui a maintenu sa position de meilleur compteur parmi tous les joueurs de la Ligue de hockey midget AAA de la Saskatchewan avec ses 71 points accumulés au cours de cette saison.

« Je sais que notre équipe actuelle, menée par notre gardien (Rylan Parenteau), est une formation hors pair. Le succès personnel vient avec le succès de la formation. Si nous travaillons fort en tant qu’équipe, chacun des joueurs, et je m’inclus là-dedans, connaîtra un tournoi victorieux. »

La transition de Mpofu de recrue arrière à puissance offensive s’est amorcée l’été dernier.

En tant que choix de quatrième ronde des Rebels de Red Deer au repêchage bantam 2011 de la WHL, Mpofu fut invité par Jesse Wallin, alors entraîneur, et par le propriétaire et directeur général Brent Sutter, lors du camp d’entraînement, à considérer de changer de position pour devenir ailier.

Mpofu a saisi cette occasion.

Bien qu’il admette avoir eu à de la difficulté à se repositionner sur la patinoire, ce joueur de 5 pi 8 po et de 168 lb, s’en est remis à ses coéquipiers de Red Deer et plus tard à son acolyte des Contacts, Kolten Olynek, pour le soutenir.

Il apprit rapidement à fusionner son jeu à celui d’Olynek – qui finit la saison deux points derrière lui au sommet des marqueurs de la SMAAAHL – ainsi qu’avec celui de l’autre membre du trio, Rodney Southam.

Tout ça fit partie d’une envolée qui vit Mpofu arborer les couleurs d’Équipe Ouest au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, jouer quatre matchs pour les Rebels et marquer le but gagnant pour Saskatoon lors de la finale du championnat régional de l’Ouest.

Les Contacts se sont qualifiés pour le championnat régional après avoir remporté leur second championnat de la SMAAAHL consécutif en défaisant les Mintos de Prince Albert 3-1 lors du match décisif de la série finale de cinq matchs.

« C’est une année assez victorieuse », a souligné Mpofu. « J’ai eu la chance de jouer avec de bons coéquipiers toute l’année. »

« J’ai eu de bons entraîneurs à Red Deer, et quand je suis revenu à Saskatoon, on m’a aidé à faire la transition pour me permettre de continuer à évoluer. Ce fut une étape palpitante, pas seulement pour moi, mais pour nous tous en tant qu’équipe. »

Né aux Émirats arabes unis de parents zimbabwéens, Mpofu est à Saskatoon depuis l’âge d’un mois.

Après avoir excellé à ses cours de patinage, Mpofu a commencé à jouer au hockey de compétition à Saskatoon à l’âge de six ans.

Sa position préférée était ailier, mais il fut déplacé comme défenseur en raison du manque de joueurs au sein de son équipe. Ça fonctionnait bien, et c’est la place qu’il occupa jusqu’à cette saison.

« C’est un garçon très compétitif », nous a précisé Marc Chartier, entraîneur-chef des Contacts. « Il peut affronter toutes sortes de situations. »

« Il possède un atout unique : une motivation extrêmement élevée. Il est simplement très heureux de jouer au hockey. C’est un type extraordinaire à entraîner. Il trime dur. Demandez quelque chose et il le fait! »

Cette souplesse est un baume pour Chartier.

Ça lui permet de recourir à son intrépide ailier comme attaquant lorsque son équipe est en avantage numérique et de ne pas avoir à s’inquiéter de quelque faiblesse défensive.

« C’est un avant de premier plan qui se transforme en un défenseur de premier plan lorsqu’il sert d’ancre à la pointe en supériorité numérique » nous souligne Chartier « Il est très polyvalent. »

« C’est aussi un bon chef de file à l’extérieur de la patinoire », rajoute Chartier. « Il nous manquera l’an prochain. Il devrait très bien faire à Red Deer. Je ne serais pas surpris de le voir enfiler le chandail de capitaine de cette équipe. »

Après avoir encouragé Mpofu de s’essayer à l’avant, les Rebels devront patienter toute une saison avant de le revoir en action.

Pour le moment, ce sont les Contacts qui bénéficient de son flair offensif. C’est quelque chose que Mpofu aimerait bien utiliser à Sault Ste. Marie pour aider les Contacts à remporter leur premier titre national depuis 2005.

« Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui se rendent plus d’une fois à la Coupe TELUS », poursuit Mpofu, qui se joint à Olynek, Southam, Parenteau et au défenseur Branden Scheidl, à Ross Hnidy et Jeremy Leclerc en tant que les sept revenants de la formation de 2012.

« Je suis ravi d’avoir une deuxième chance après avoir remporté le bronze l’an dernier – ce qui fut extraordinaire –, mais cette année, nous voulons vraiment gagner l’or! »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: