Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
L’attente
Après 45 jours, les Generals de Moose Jaw sont prêts pour la Coupe TELUS
David Brien
|
22 avril 2014
|
|

Inutile de dire que les occasions au cours d’une saison où une équipe doit attendre 45 jours entre deux matchs sont plutôt rares.  

Mais, c’est là le défi qui attendait les Generals de Moose Jaw qui ont amorcé la Coupe TELUS 2014 après avoir disputé leur dernier match le 7 mars, ce qui représente une pause d’un peu plus de six semaines entre leur dernier match et l’ouverture du championnat national midget du Canada.

« C’est certainement la plus longue période de ma carrière entre deux matchs », a déclaré l’entraîneur-chef des Generals, Ray Wareham. « Ce fut une première expérience du genre pour nous tous comme personnel, alors nous avons fait de notre mieux pour garder les gars sur la bonne voie. Nous espérons que cela portera des fruits et que nous serons prêts à jouer cette semaine. »

Moose Jaw espérait se rendre loin lors des éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA de la Saskatchewan, mais l’équipe a été éliminée en première ronde par les Pat Canadians de Regina.

Cette défaite a entraîné une longue pause pour les hôtes de la Coupe TELUS, mais cela leur a aussi donné l’occasion de se préparer physiquement et mentalement au championnat national.

« D’une part, c’est bon parce que nous sommes complètement rétablis maintenant », a expliqué l’entraîneur adjoint Jordan Ebbett. « Nous n’avons pas subi de longues et difficiles séries comme certaines des autres équipes, alors nous osons croire que nous serons plus reposés que nos adversaires.

« D’autre part, il y aura certainement un peu de rouille. Peu importe ce que vous faites pour vous préparer, lorsque vous ne jouez pas de vrais matchs, c’est difficile de recréer cette ambiance. La simplicité sera un élément clé lors du premier match. »

Après l’élimination des Generals, Wareham a accordé un congé de deux semaines à l’équipe pour que les joueurs rentrent à la maison, qu’ils se reposent et prennent du temps loin de la patinoire afin de faire le vide mentalement et de se remettre des bosses et des ecchymoses.

À leur retour, ce fut comme au camp d’entraînement.

« Nous sommes revenus et nous avons eu un beau petit camp de style militaire », a dit le capitaine de Moose Jaw, Trey Tendler. « Je pense qu’à leur première semaine de retour après la pause, plusieurs joueurs n’étaient pas très heureux de simplement patiner. Mais c’est quelque chose que nous devions faire pour retrouver la forme et être prêts pour ce tournoi. »

Les Generals ont fait de leur mieux pour simuler l’action de vrais matchs en invitant des anciens, quelques membres des Warriors de Moose Jaw de la WHL et des joueurs midgets AA de l’endroit pour une série de jeux dirigés.

Pour le personnel des entraîneurs, ces matchs avaient deux buts : la préparation et un peu de dépistage.

« La compétition était relevée », a dit Ebbett, « mais nous avons aussi pu voir à l’œuvre des gars qui aimeraient faire partie de notre équipe l’an prochain, ce qui fut un boni. » 

Puisqu’une équipe ne peut pas seulement faire des exercices de patinage pendant 45 jours, les entraîneurs ont organisé des activités à l’extérieur de la patinoire pour souder l’équipe.

Il y a eu un match de baseball avec une balle en plastique au complexe sportif, puis une partie de paintball, sans oublier le deuxième concours annuel Idol des Generals où les joueurs doivent faire semblant de chanter leur chanson préférée en bougeant les lèvres.

« C’est toujours bon d’apprendre à connaître les gars loin de la patinoire », a dit Tendler. « Lorsque vous êtes ensemble chaque jour de la saison, il arrive parfois que l’on se tape sur les nerfs. Ce fut bon pour nous de prendre du recul et de simplement nous amuser avec les gars. »
 
Maintenant que les Generals ont eu le temps de se remettre, de resserrer les liens et de faire le deuil de leur élimination en séries, il est temps de se concentrer sur la Coupe TELUS et sur la quête du championnat national.  

Et il n’y a pas que l’équipe qui se prépare; la ville tout entière est fébrile.

« Nous ressentons certainement la fébrilité croissante. Quand vous voyez des affiches avec notre nom et toutes sortes d’autres trucs, c’est à ce moment-là que vous commencez à réaliser ce qui se passe », a expliqué Tendler. 

« Nous ne ressentons aucune pression, mais nous constatons que la communauté commence à être fébrile », a ajouté Wareham.

« Les jeunes vont au centre-ville avec leurs parents et ils voient tout le matériel de la Coupe TELUS, des horaires, des produits dérivés. Les gens de la ville commencent à porter nos chandails et d’autres articles pour nous témoigner leur appui. C’est une sensation incroyable. » 


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: