Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Par amour pour le sport, et son frère
Des joueurs de hockey mineur incarnent le vrai sens du jeu
Tim MacDonald
|
4 décembre 2013
|
|

Kale Crisp croyait que l’entraînement du samedi 16 novembre allait être un entraînement comme les autres. Mais pour Kale et ses 13 coéquipiers, ce fut une soirée qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.

Mais d’abord, voyons le contexte. Kale et Tommy Crisp sont des frères. Tous deux aiment le hockey et ils jouent le plus souvent possible.

Tommy ,12 ans, joue dans la catégorie peewee à Calgary, et Kale, 9 ans, est son plus grand partisan.

Kale ne rate aucun des matchs de son frère. Il crie à pleins poumons pour encourager l’équipe et il connaît le nom de tous les joueurs. Il fait partie des meubles à l’aréna.  

« Il est assez bruyant, alors c’est facile de le remarquer », a dit Tommy à propos de son petit frère. « Et il aime vraiment ça. »

Mais Tommy n’est pas le seul hockeyeur de la famille. Kale aussi s’adonne au hockey, mais il voit et pratique le sport différemment de Tommy.  

Kale est atteint de paralysie cérébrale, une maladie chronique qui affecte les mouvements du corps et la coordination musculaire. Mais il a trouvé une façon de continuer à pratiquer le sport qu’il aime avec passion : le hockey sur luge.

Kale fait partie du Venom, la seule équipe de hockey sur luge novice de Calgary. L’équipe s’entraîne toute la saison en vue de participer à un tournoi à la fin de l’année et elle a rarement l’occasion d’affronter d’autres équipes. La plupart du temps, les enfants jouent seulement devant des membres de leur famille et leurs amis.

Il fallait que ça change.  

Lors d’une fête d’équipe au début novembre, D’Arcy Sullivan, le responsable de l’équipe de Tommy au sein de l’Association de hockey mineur de Bow Valley, a eu l’idée « d’envahir » un entraînement du Venom.

Sullivan a pris le contrôle de l’événement et tout le reste est tombé en place. D’autres équipes en ont entendu parler et voulaient prendre part à l’événement, et une équipe vidéo de l’AHM de Bow Valley s’est aussi impliquée.

« (Je me souviens de) le regarder encourager l’équipe, frappant sur la baie vitrée, et de constater son excitation et son exubérance », a dit Sullivan au sujet des premières fois où il a rencontré Kale. « Alors, en regardant Kale et en pensant à cela, je voulais offrir une occasion aux jeunes de redonner. Et c’est une façon de redonner. »

Malgré un froid mordant de novembre, plus de 100 personnes ont envahi l’aréna Stew Hendry pendant la séance d’entraînement du Venom munies de crécelles et de générateurs de bruit de tous genres et elles ont encouragé les joueurs en criant à tue-tête.

L’expression sur le visage des joueurs n’avait pas de prix. La plupart étaient en état de choc, mais il n’aura fallu que quelques instants pour que les sourires illuminent leur visage.

« Je me suis dit “Wow, je n’étais pas au courant de ça” », a dit Kale. Son frère avait su garder le secret parfaitement, allant même jusqu’à lui dire qu’il n’assisterait pas à l’entraînement, car il ne se sentait pas bien.

Sous les encouragements des partisans, le Venom s’est entraîné et a disputé un match intraéquipe Noirs contre Blancs.

La défensive s’est illustrée pendant le match et l’action s’est déroulée de part et d’autre. Lorsque la sonnerie finale a retenti, Kale et les Noirs sont sortis vainqueurs par la marque de 1-0.

« Je pense que j’ai bien joué », a déclaré Kale après le match. « Un de nos nouveaux joueurs n’avait jamais compté de but avant ce match et il a marqué. »  

Mais en ce samedi soir de novembre, le match, les buts, la victoire et la défaite étaient à l’arrière-plan. Tout était centré sur l’équipe de Kale et sa passion pour le hockey.

La soirée n’a pas pris fin avec l’entraînement. Kale et ses coéquipiers ont été surpris lorsqu’ils sont retournés à leur vestiaire. Les murs étaient tapissés d’affiches sur le hockey et chaque joueur avait une plaque d’Équipe Canada portant son nom.

Trish Crisp, la mère de Tommy et Kale, était ravie du déroulement de l’événement pour ses deux fils et pour le Venom.  

« Ce fut fantastique de voir Tommy se donner à fond pour cet événement et appuyer son petit frère », a dit Trish. « Son petit frère l’appuie dans ses sports depuis plusieurs années en l’encourageant, et l’enthousiasme de Tommy était vraiment, vraiment inspirant. »

En effet, l’inspiration était au rendez-vous alors que des joueurs appuyaient des joueurs indépendamment de leur âge ou de leur habileté.

Trish Crip résume très bien la situation lorsqu’elle dit que l’expérience « a montré le vrai sens du sport et la joie et le sentiment d’appartenance. »  


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: