Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
Redonner à la communauté
Cinq joueuses des Sabres de Stoney Creek prennent le temps durant leur parcours vers la Coupe Esso pour visiter le Manoir Ronald McDonald de Hamilton
Wendy Graves
|
9 avril 2014
|
|

Qu’est-ce qu’un groupe de joueuses de hockey adolescentes peut bien retirer de troquer leurs bâtons et rondelles pour des couteaux de cuisine et des planches à découper?

Dans le cadre du programme « Meals that Heal » du Manoir Ronald McDonald de Hamilton (RMHH), cinq membres des Sabres de Stoney Creek ont récemment aidé à préparer et servir des repas chauds à des familles dont les enfants sont dangereusement ou gravement malades.

La chance de redonner à la communauté n’était qu’une raison expliquant pourquoi l’entraîneur-chef Brian Cleary était content que ses joueuses s’impliquent.

« Le fait d’aller au RMHH et de voir comment se porte l’autre partie du monde ramène les joueuses à la réalité et les deux pieds sur terre », note Cleary. « Elles l’apprécient et arrivent à obtenir une meilleure conscience d’elles-mêmes et du monde. »

Le RMHH accueille à bras ouverts les familles dont les enfants sont soignés à l’Hôpital pour enfants McMaster, non loin de là. Une famille peut y rester pour une nuit, deux ans et même plus.

Cleary a envoyé un courriel à ses joueuses et peu de temps après avoir cliqué sur « Envoyer », il y avait des bénévoles.

La joueuse d’avant Emily Calligan était en train de dîner lorsqu’elle a immédiatement répondu : « Je passe très souvent à côté du manoir en auto et j’ai toujours voulu faire du bénévolat mais je n’en ai jamais eu la chance ou le temps d’y aller », a-t-elle mentionné. « Ce fut une chance de montrer aux familles que nous les aimons et que nous voulons les aider à passer à travers cette épreuve. »

« Le frère de la défenseure Amanda Butterfield a passé du temps à l’Hôpital pour enfants McMaster, où il y a une salle familiale Ronald McDonald. J’en connaissais un peu sur le RMHH et je voulais redonner. »

Grâce au don en commandites de Mike McDonald, le coordonnateur des communications et du marketing de l’équipe, Calligan, Butterfield, la défenseure Mallory Young et les gardiennes de but Serena D’Angelo et Hannah Miller ont passé un jeudi soir à mettre en pratique leurs habiletés culinaires au lieu de leurs habiletés de hockeyeuse.

Le chef Shawn Rocchi a accueilli les joueuses au milieu de l’après-midi et les a mises à l’ouvrage, leur demandant de couper des légumes pour le repas de la soirée d’inspiration asiatique. La plupart des joueuses ont admis être un peu inexpérimentées en cuisine, donc Rocchi leur a montré la bonne technique pour utiliser de grands couteaux de cuisine, comment stabiliser la planche à découper lorsqu’elles coupent des aliments en morceaux (placer un linge sous la planche) et comment obtenir le plus de nourriture de chaque légume.

Une fois tout le travail de préparation accompli, les joueuses ont eu droit à un tour du manoir. « Nous aimons montrer aux gens ce que nous offrons aux familles », exprime le directeur des services aux familles et bénévoles au RMHH, Patti Majcher.

Les joueuses ont visité les salles de jeu, les salles familiales, de même que la salle privée de cinéma.

« Elles sont bâties pour qu’on s’y sente à la maison », explique Young. « Il y a beaucoup de recoins. »

« Je ne savais pas à quel point la maison était grande », ajoute Calligan. « C’est très accueillant et axé sur les familles. »

Lorsqu’est venu le temps de servir le souper, l’équipe a été accompagnée par Bruiser, la mascotte des Bulldogs de Hamilton. Les joueuses se sont d’abord présentées aux familles en prenant les commandes pour les boissons et les repas. 

Est-ce que certaines ressentaient de la nervosité?

« Je ne dirais pas qu’il y avait de la nervosité », mentionne Young, « mis à part quelques personnes qui ont échappé de la nourriture. »

En fait, les joueuses ont affirmé que l’interaction avec les gens a été ce qu’elles ont le plus apprécié à propos de cette expérience.

Plusieurs d’entre elles s’attendaient à voir des familles manger calmement la tête basse, selon D’Angelo. À la place, leur regard a croisé des sourires aussi grands que le leur.

Bruiser a aidé les joueuses à servir aux tables et a fraternisé avec les enfants qui ont eu droit à de grands sourires de tout le monde.

En plus de tous les sourires, un moment encore plus émouvant est survenu avec une grand-mère avec qui Butterfield a jasé. « À la fin de la soirée, elle est venue me voir et m’a dit "Pourriez-vous s’il vous plaît prier pour Marcus?" »

Le travail d’équipe qui a si bien servi les Sabres sur la glace cette saison a été évident aux yeux des familles et du personnel du RMHH.

« Trois personnes sont venues me voir pour me dire qu’il pouvait remarquer que nous étions une bonne équipe juste par la façon dont nous travaillions », confie Majcher.

Majcher a apprécié le fait que les filles ont été proactives dès leur arrivée et à quel point  elles étaient prêtes à servir aux tables, notant que les bénévoles adultes sont parfois hésitants. « Elles devaient parfois prendre des pauses parce qu’il y avait tant de personnes attitrées au service aux tables », dit-elle en riant.

Le programme « Meals that Heal » est le fruit de l’expansion du RMHH d’un manoir de 15 à 40 salles. Lorsque le premier manoir a ouvert ses portes, selon Majcher, sa cuisine commune permettait aux familles de ranger de la nourriture afin qu’elles puissent préparer leurs propres repas. À l’occasion, des groupes venaient et préparaient des repas chauds, mais la plupart du temps, les familles étaient laissées à elles-mêmes.

« Si une famille passe la journée à l’hôpital, doit ensuite aller à l’épicerie, revenir à la maison pour cuisiner son repas, elle ne se donnera pas la peine », affirme Majcher. « Nous nous faisions toujours dire que si ça n’avait pas été de ce repas maison, les gens n’auraient mangé qu’un muffin à l’hôpital. »

« Meals that Heal » permet aux groupes communautaires de venir et de travailler pour Rocchi afin d’offrir un repas maison chaud 365 jours par année.

Le programme lancé en novembre dernier, avec Cassie Campbell-Pascall, l’ambassadrice nationale du Manoir Ronald McDonald et la double médaillée d’or olympique, permet de servir des déjeuners aux familles.

Les parents négligent souvent leur propre santé lorsqu’ils s’occupent de leurs enfants. Cuisiner un repas nutritif pour eux se trouve souvent au bas de leur liste de priorités, mentionne Campbell-Pascall. Cependant, manger un bon repas leur donne la force dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées à propos de la santé de leurs enfants.

« Les familles que j’ai rencontrées m’ont indiqué comment un bon repas pouvait faire une grande différence », dit-elle. « Certaines d’entre elles ont même fondu en larmes. »

Les joueuses des Sabres ont été émues de leur visite et espèrent pouvoir continuer de redonner.

« J’ai mentionné à ma mère sur le chemin du retour à la maison que j’aimerais faire du bénévolat à cet endroit sur une base régulière », conclut Young.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: