Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
L’entraîneur des Eagles pourrait réussir un exploit rare à la Coupe RBC
Nick Greenizan – Peace Arch News
|
12 mai 2013
|
|

Il y aura plus que le titre national en jeu cette semaine à la Coupe RBC pour Matt Erhart, entraîneur-chef des Eagles de Surrey.

L’homme de 34 ans originaire de Delta, Colombie-Britannique, tentera de devenir la première personne de tous les temps à remporter le Championnat national junior A du Canada en tant que joueur et entraîneur.

Erhart était un défenseur recrue des Eagles lorsque l’équipe a pris part à son premier championnat en 1998. Surrey avait alors remporté facilement la Coupe RBC, battant les Red Wings de Weyburn de la Saskatchewan en finale.

« Nous avions une équipe très spéciale cette année-là », se souvient Erhart.

« Je n’étais qu’une recrue alors je n’avais pas un très grand rôle. Mais je me souviens que nous avons connu un excellent départ et que tout s’est bien déroulé par la suite. Et dans un tournoi à court terme, c’est énorme. »

« Nous étions à l’aise et confiants – je pense que nous avions une fiche de 5-0 au tournoi et que nous avons gagné 4-1 en finale. »
 
Outre les bons souvenirs, Erhart dit qu’il n’a pas vraiment pensé à ce que cela signifierait de remporter un championnat national sur la glace et derrière le banc.

Qu’il écrive ou non une page d’histoire en remportant le championnat avec les Eagles à l’Île-du-Prince-Édouard, Erhart est déjà seulement la deuxième personne de l’histoire de la BCHL à remporter le championnat de la Colombie-Britannique comme joueur et comme entraîneur. L’autre est Ernie Gare fils.  

« Nous n’avons pas 100 pour cent des noms pour les premières années de la ligue, mais nous sommes presque certains que ce sont les deux seuls », a affirmé le directeur des communications de la BCHL, Brent Mutis.   

Gare a remporté le championnat de la Ligue de hockey junior de la C.-B. avec les Essos de Vernon au début des années 1970 puis il l’a remporté une deuxième fois au milieu des années 1980 avec les Lakers de Vernon comme entraîneur.  

« Honnêtement, je n’y pense pas beaucoup », a dit Erhart, qui est le seul membre des Eagles à avoir déjà pris part à la Coupe Banque Royale.

« C’est tellement différent maintenant – cette victoire remonte à 15 ans, alors peut-être que je me sentirais différemment si j’étais un entraîneur plus jeune et que je venais de la gagner (comme joueur) il y a cinq ans ou quelque chose du genre. » 

À première vue, la formation championne de 1998 et celle de cette année ont des ressemblances évidentes – surtout en ce qui a trait à la profondeur chez les marqueurs. L’équipe de 98 a pu se fier aux habiles marqueurs John McNab et Mike Bishai et à la contribution de quelques autres. L’équipe avait également un trio de défenseurs qui étaient aussi de bons marqueurs, incluant Jakub Ficenec – qui avaient accumulé 91 points en 55 matchs en saison régulière cette année-là – et Joe Vandermeer.

Pour sa part, la formation actuelle des Eagles génère beaucoup d’offensive, de Brady Shaw et Adam Tambellini, à Michael Stenerson et Drew Best. À la ligne bleue, Craig Wyszomirski et le Joueur par excellence de la Coupe de l’Ouest canadien, Devon Toews, contribuent également à l’offensive.

Cependant, Erhart – qui avait accumulé 11 points en 57 matchs en 1998 – souligne qu’une des différences entre les deux équipes paraît sur l’extrait de naissance des joueurs. Alors que l’équipe de 1998 – tout comme la plupart des équipes championnes, vraiment – regroupait des joueurs plus vieux, les Eagles de cette année s’amènent à la Coupe RBC en tant que plus jeune équipe du tournoi avec seulement trois joueurs de 20 ans (un quatrième, le défenseur Troy Paterson, a été blessé pour la majeure partie de la saison).

« Nous sommes une équipe plus jeune, mais nous avons d’excellents chefs de file, en commençant par notre capitaine », a dit Erhart. « Nous n’avons peut-être pas beaucoup de 20 ans, mais nous avons des gars comme Colton Mackie et Michael Stenerson, qui sont ici depuis un bon bout de temps et qui possèdent beaucoup d’expérience. »  

De plus, il ne considère pas ses joueurs plus jeunes comme des recrues typiques. 

« Nos jeunes gars ont assez de maturité. (Demico) Hannoun, (Jordan) Klimek et (Kevan) Kilistoff jouent tous des rôles importants pour nous, alors je ne pense pas qu’ils vont se laisser ébranler par un tournoi comme ceci », a dit Erhart.

« Tout le monde sera sans doute un peu nerveux au début, mais nous avons fait du bon travail toute l’année pour canaliser ça de la bonne façon. »

Et bien qu’il sera le seul dans le vestiaire avec de l’expérience à ce tournoi, Erhart dit qu’il ne compte pas transmettre beaucoup de sagesse à son équipe en se basant sur ses propres expériences. 

« Je ne pense pas que j’aurai à le faire. Ce tournoi devrait être assez motivateur par lui-même », dit-il.

« Quand nous avons gagné, c’était une de ces années, une de ces équipes. Nous nous sommes donné un élan et nous n’avons jamais arrêté. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: