Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Creuser un peu plus loin
Des anciens, des joueurs et des membres du personnel de Hockey Canada participent au nettoyage après les inondations en Alberta.
Kristen Lipscombe
|
16 juillet 2013
|
|

Lors d’un entraînement intense en préparation pour les Jeux olympiques ce printemps, Hayley Wickenheiser et ses coéquipières portaient des t-shirts arborant les mots « dig a little deeper » (creuser un peu plus loin), une devise visant à pousser les 27 joueuses présentes au camp de type militaire de l’équipe nationale féminine du Canada à Penticton, C.-B., au-delà de leurs limites et à les inspirer pour donner le meilleur d’elles-mêmes.

Lorsque des inondations ont ravagé le sud de l’Alberta à la fin du mois de juin, peu de temps après que Wickenheiser est revenue à la maison à la suite du camp, elle a enfilé ce chandail noir de Hockey Canada, mis ses bottes de caoutchouc et s’est jointe à ses concitoyens de Calgary, tandis qu’ils se préparaient à entamer cette longue période de nettoyage de leurs domiciles et des rues. Tous se remettaient de la dévastation émotionnelle et physique qui s’est fait sentir après le pire désastre naturel du siècle dans la région.

« Je portais ces chandails lors de nos premières journées là-bas », commente Wickenheiser à propos de ce rassemblement avec un groupe d’amis après ce choc sans précédent de pluie et d’eau de rivière qui a frappé les 20 et 21 juin, dans le but d’aider les gens dans les secteurs les plus touchés de Calgary. « Nous venions de terminer le camp de type militaire qui avait pour thème de creuser un peu plus loin lorsque vous êtes fatigué ou que les choses ne tournent pas bien. »

Cette devise a eu une signification figurée et littérale pour Wickenheiser, qui s’est jointe à l’organisme local à but non lucratif DeliverGood dans des quartiers comme Bowness et Elbow Park, effectuant des tâches telles que le nettoyage de sous-sol, de plâtre et d’isolation imbibés d’eau, ainsi que plusieurs autres, sans éviter de se promener dans la boue sur son chemin.

« Lorsque j’ai vu tout ça de mes yeux, j’ai été abasourdi de l’ampleur des dégâts », témoigne Wickenheiser à propos de l’ampleur de la destruction immédiatement après les inondations. « La première journée dans Bowness, c’était comme être dans une zone de guerre : des voitures de police, des camions de pompiers, des gens errant dans les rues et une grande quantité d’eau dans les maisons. »

Wickenheiser et ses amis ont été motivés de se mettre au travail après avoir constaté ce désastre, envoyant des demandes d’aide sur Facebook et Twitter. Des citoyens de tous genres ont répondu à l’appel dans les médias sociaux. Wickenheiser a même publié une photo sur Twitter de ce vêtement d’Équipe Canada qui été si bien utilisé durant ce camp de type militaire au printemps, écrivant à ses abonnés que ce « chandail disait tout ».

« Les durs moments s’estompent », a-t-elle écrit. « Pas les gens tenaces. »

La tempête dans les médias sociaux a « vraiment mobilisé les gens », explique Wickenheiser, ajoutant que ceux-ci ont répondu de plusieurs façons à sa demande en ligne, en déposant des équipements comme des aspirateurs d’ateliers dans des maisons où le besoin se faisait sentir, en livrant de la pizza dans les rues où des propriétaires de maison et des bénévoles affamés travaillaient ou en faisant le voyage à Calgary pour aider à transporter des lourdes charges.

« Des filles sont descendues de Fort Saskatchewan pour la journée », raconte Wickenheiser à propos de deux sœurs qui l’ont impressionnée de leur générosité. Même Kelly Hrudey de Hockey Night in Canada est revenu à Calgary après un long voyage sur la route où il a couvert les séries éliminatoires de la LNH, après avoir vu les demandes de Wickenheiser dans les médias sociaux. « Lui et sa femme ont aidé les gens pendant trois ou quatre jours. 
« Je pense que j’étais à l’aéroport de Toronto et j’ai vu un message de Hayley Wickenheiser sur Twitter concernant son bénévolat », a dit l’ancien de l’équipe nationale masculine, Hrudey, à Hockey Canada. « Je lui ai seulement envoyé un message texte ou un courriel disant : "Comment puis-je aider, que puis-je faire ?"»

Wickenheiser a placé Hrudey avec l’équipe de DeliverGood, une organisation fondée par le philanthrope local Robb Price et gérée en partie par la gestionnaire de projet, Trina Radcliffe, dans l’objectif de créer un lien entre les donateurs et les organismes de bienfaisance. La célébrité du hockey s’est informée de ses tâches, s’est pointée sur Edison Crescent dans le sud-ouest de Calgary et s’est emparée d’une pelle. En fait, Hrudey et sa femme Donna ont passé leur 29e anniversaire de mariage, le 30 juin, à arracher des planchers et à ramasser des débris.

« Ce fut l’un de nos plus beaux anniversaires », a dit Hrudey à propos de cette expérience unique qu’il n’oubliera jamais. « J’ai vu de bonnes personnes honnêtes qui s’entraidaient. »

« Autant il était difficile de voir toute cette dévastation », dit-il, « autant il était absolument réjouissant de faire partie des bénévoles. »

Hrudey a affirmé que les mots « creuser un peu plus loin » s’appliquent sans aucun doute aux efforts des bénévoles dont il a été témoin dans la ville. « Le courage énorme, la force et le travail d’équipe de tous pour aider les gens dévastés par les inondations, je crois que cette devise s’applique parfaitement. »

La communauté locale de hockey n’a pas seulement aidé les gens dans le besoin après ces ravages. Elle a aussi été affectée par les inondations. Le président sortant du conseil d’administration de Hockey Canada, Mike Bruni, qui habite dans le secteur Elbow Drive de Calgary, a vu son sous-sol être ravagé par les eaux de la rivière et la pluie. La maison de ville de Sheldon Kennedy d’Équipe Canada à Erlton, le secteur au cœur de la ville de Calgary, et sa ferme dans Highwood River ont subi plusieurs dommages dans les inondations. Et bien sûr, le domicile des Flames de Calgary, le Saddledome, a été inondé jusqu’à la dixième rangée.

« Le monde du hockey est un petit monde et une communauté qui a le sens de la famille… nous savons ce que c’est que de réunir des coéquipiers ou des amis », commente le responsable des programmes scolaires chez Hockey Canada, Kevin Bathurst, qui a fait du bénévolat dans tous les secteurs affectés de Calgary, à propos de l’instinct naturel de la communauté du hockey de se réunir dans les moments difficiles.

Que ce soit le responsable des équipements de Hockey Canada, Robin McDonald, qui transporte des débris au site d’enfouissement dans un fourgon qui sert normalement à transporter des fournitures de Hockey Canada ou Hayley Wickenheiser qui réunit des amateurs pour apporter un coup de main, Bathurst note qu’il est important « d’aider nos voisins lorsqu’ils en ont besoin ».

Toutefois, « il y a encore beaucoup de travail à accomplir », ajoute Bathurst.

« Il est facile de vous motiver lors des premières journées pour donner un coup de main », dit-il, « mais
les gens ont besoin de creuser loin à l’intérieur d’eux-mêmes pour poursuivre le travail. »

Wickenheiser est totalement d’accord.

« C’est un marathon, pas un sprint, et les gens auront besoin d’aide pendant longtemps », dit-elle. « Si vous ne savez pas où aider, rendez-vous dans les secteurs touchés, apportez vos bottes et vos mains et du travail vous attend. »

Le gala et tournoi de golf de la Classique des célébrités de la Fondation Hockey Canada, originalement prévu les 24 et 25 juin à Calgary, a été reporté aux 19 et 20 août en raison des inondations. Un total de 250 000 $ amassés à l’événement sera versé en aide relative aux inondations dans le sud de l’Alberta. Kennedy est coprésident du gala de cette année, avec un ancien d’Équipe Canada, Lanny McDonald, qui a été aperçu en train d’aider dans la ville, dont dans le secteur Rideau Park, au sud-ouest de Calgary.

De plus, environ cinquante membres du personnel qui travaillent dans le bureau principal de Hockey Canada, situé au Parc olympique du Canada, se joindront à DeliverGood pour une journée d’aide aux victimes des inondations à High River, Alberta, le mercredi 17 juillet. Pour voir comment vous pouvez donner un coup de main, visitez le www.DeliverGood.org, abonnez-vous à la page de DeliverGood au www.Facebook.com/DeliverGood et suivez DeliverGood au www.Twitter.com/DeliverGood.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: