Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Alors que la Russie émerge dans le monde du hockey féminin, Iya Gavrilova émerge comme l’une des joueuses étoiles du pays
Mark Staffieri
|
3 avril 2013
|
|

En tant que membre de l’équipe nationale féminine de la Russie, Iya Gavrilova se démarque rapidement comme l’une des meilleures avants du jeu. Gavrilova fait partie de la formation des Dinos de l’Université de Calgary qui ont participé au championnat national du Sport interuniversitaire canadien (SIC) au cours des deux dernières saisons.

Une des coéquipières de Gavrilova avec les Dinos est la triple médaillée d’or des Jeux olympiques d’hiver Hayley Wickenheiser.

« Elle fait de moi une meilleure joueuse », a dit Gavrilova. « La voir s’entraîner, voir son mode de vie. Elle étudie, elle a un enfant, elle dirige des camps de hockey et des stages; elle réussit à tout faire fonctionner. Son intensité sur la glace et à l’extérieur de la patinoire me motive. »

De plus, deux membres du personnel d’entraîneurs des Dinos ont aussi remporté des médailles d’or avec l’équipe nationale féminine du Canada – Danielle Goyette et Kelly Bechard. « J’ai aussi tellement appris de notre entraîneur, Danielle Goyette. Bechard et les autres entraîneurs aident aussi beaucoup. »

À sa première saison avec les Dinos, Gavrilova a aidé l’équipe à remporter son premier championnat national.

« À bien y penser, ce fut un rêve devenu réalité. Gagner a toujours été l’objectif et nous essayons d’atteindre l’objectif le plus haut », dit-elle. « C’est aussi bon pour le programme (des Dinos). Participer au tournoi du championnat en 2012 à Edmonton a été une belle expérience; ce fut excitant. »

Avant de jouer avec les Dinos de Calgary, Gavrilova a aussi joué aux États-Unis. Elle a fait partie des Bulldogs de l’Université du Minnesota à Duluth dans la NCAA. Son entraîneure avec les Bulldogs était Shannon Miller, l’entraîneure du Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 1988 où le Canada a remporté la médaille d’argent.

« Jouer là a été fantastique », dit-elle. « Tous les programmes là jouissent d’un plus gros budget. Ça ressemble beaucoup à la LNH avec l’équipement et le personnel des entraîneurs. Il y avait aussi du personnel pour l’entraînement hors glace. Toute personne qui a l’occasion de jouer pour Shannon Miller va apprendre beaucoup. Ce fut impressionnant de constater les différences. Les entraînements, l’intensité, la vitesse; ce fut tout un changement. »

Gavrilova est très fière du fait que Sotchi accueillera les Jeux olympiques d’hiver en 2014.

« Oui, je suis excitée. Surtout parce que ma famille ne m’a jamais vue jouer. Ce sera une belle occasion d’aller là et de représenter l’équipe nationale. Avec tout ce qui se passe, j’ai l’impression qu’ils le font pour nous. Les médias, le soutien… nous sommes le centre de l’attention. »

Pour Gavrilova, l’occasion de remporter une médaille à domicile à Sotchi soulève beaucoup de fébrilité. « Je pense que ce serait incroyable, mais pas seulement pour moi, pour le hockey féminin en général. C’est important de voir les autres équipes s’améliorer. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: