Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
De retour avec le rouge et le blanc
Deschênes et Noel de retour avec l’Atlantique pour un second Défi des moins de 17 ans
Wendy Graves
|
31 décembre 2013
|
|

Alors que certains des meilleurs joueurs de hockey de 16 ans du monde disputent des matchs au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans cette semaine au Cap-Breton, N.-É., Nathan Noel et Luc Deschênes vivent peut-être une sensation de déjà-vu, car chacun d’eux faisait partie de l’équipe de l’Atlantique l’an passé en tant que joueur surclassé.

L’expérience de se mesurer à des joueurs plus âgés n’était nouvelle pour aucun d’eux.

« Jouer avec des gars plus âgés, plus forts et plus rapides demande toujours un ajustement, mais en fin de compte le jeu finit par ralentir, » affirme Noel, qui est natif de St. John’s, T.-N.-L. et qui a porté l’uniforme de l’équipe de Shattuck-St. Mary’s de Faribault, Minnesota, en tant que seul joueur surclassé de l’équipe de cette école secondaire privée.

De son côté, Deschênes, qui est natif de Fredericton, N.-B., a joué pour le Nouveau-Brunswick aux Jeux d’hiver du Canada de 2011 – un tournoi normalement réservé aux joueurs de 15 ans, alors qu’il n’en avait que 14.

Bien que le résultat de l’an passé ait été décevant (l’Atlantique a accumulé une fiche de 1-4 et terminé en huitième place), les deux joueurs voient cette expérience positivement.

Le tournoi de 2013 a été une première compétition d’envergure internationale pour chacun de ces joueurs. Deschênes, un défenseur des Islanders de Charlottetown de la LHJMQ, avait participé à un tournoi en Autriche en 2012, mais il admet que le niveau d’habileté était inférieur à ce qu’il a vu au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans tenu à Victoriaville et à Drummondville au Québec.

C’est de ce niveau d’habileté que leur contrepartie européenne a fait preuve sur la glace et qui a surpris le plus les joueurs.

« Plusieurs des équipes européennes pratiquent un jeu très différent de celui des équipes canadiennes, » précise Noel, un avant avec les Sea Dogs de Saint-Jean, N.-B., de la LHJMQ. « Ils jouent de façon plus technique. » Ils sont aussi très rapides. « C’est çà qui m’a le plus surpris, » rajoute Deschênes. « Le jeu était beaucoup plus vite. L’an passé à pareille date, je jouais dans la catégorie midget, donc pour moi, la vitesse du jeu a représenté un grand saut en venant ici. »

Leur retour à cette compétition d’envergure pour une deuxième année est aussi agréable, car cette fois ils jouent avec l’équipe locale.

« L’an dernier, j’ai été témoin de l’enthousiasme débridé des partisans du Québec, » se rappelle Deschênes. « Il y a beaucoup plus de passion que de pression dans le rôle d’une l’équipe locale. Les partisans ne peuvent que nous aider. »

Ce tournoi n’est que la deuxième occasion pour Deschênes et Noel de jouer ensemble – bien qu’ils aient croisé le fer depuis des années. Ce rapprochement a déjà porté ses fruits; en effet, Deschênes a obtenu une aide sur les deux buts de Noel lors du match préparatoire de l’Atlantique remporté 5-2 aux dépens des Tchèques.

« Luc est un gars assez robuste ce qui crée beaucoup d’espace pour un gars habile comme moi, » souligne Noel. « Je pense que d’avoir joué ensemble ici l’an dernier fait en sorte que nous sommes plus à l’aise et plus calmes quand nous nous retrouvons sur la glace » rajoute Deschênes.

En tant que vétérans de l’équipe, Deschênes et Noel ont été invités à jouer davantage des rôles de chefs de file cette année. « C’est certainement un honneur d’être capitaine de n’importe quelle équipe, mais je crois que porter la feuille d’érable sur sa poitrine représente vraiment l’ultime honneur, » confie Deschênes.

En tant que joueur n’ayant pas eu beaucoup de temps de glace en 2013, Noel – capitaine adjoint de la formation cette année – gardera un œil averti sur les joueurs qui ne franchissent pas la bande aussi souvent qu’ils le devraient. « Ce fut une lutte mentale de ne pas jouer autant l’an passé, » précise-t-il, « il faut donc (que les gars qui vivent ça en ce moment) continuer de pousser. »

Pour ce qui est des attentes cette année, la victoire de 5-2 au match préparatoire face aux Tchèques a nettement ragaillardi l’équipe. « Je crois que l’objectif de tous ceux qui sont dans le vestiaire est de décrocher une médaille, » affirme Deschênes.

Si l’équipe de cette année atteint son objectif, ce serait seulement la deuxième médaille que remporterait l’Atlantique au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans. L’équipe a remporté la médaille de bronze en 2005 à Lethbridge en Alberta.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: