Vivre leur rêve sur la plus grande scène
Pour la première fois dans l’histoire du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, une équipe féminine jouera avec quelques visages familiers derrière le banc
David Brien
|
12 février 2016
|

Jouer devant des milliers de partisans dans l’un des tournois de hockey les plus prestigieux au monde au nouveau Centre Vidéotron de Québec; est-ce que ce scénario pourrait être encore plus stressant pour une équipe de filles âgées de 11 et 12 ans?

La réponse est oui.

Non seulement Équipe Québec Féminin sera une équipe entièrement composée de filles qui affronte pour la première fois des garçons en 57 ans d’histoire du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, mais elle le fera sous les yeux d’un trio de médaillées d’or olympique.

L’entraîneure-chef Caroline Ouellette a remporté quatre fois l’or olympique. Son entraîneure adjointe Kim St-Pierre a mené l’équipe nationale féminine du Canada à trois médailles d’or. Et l’autre adjointe s’avère probablement le plus grand nom du hockey féminin moderne : la double médaillée d’or olympique Marie-Philip Poulin.

L’entraîneure-chef de l’équipe provinciale des moins de 16 ans de Hockey Québec, Valérie Bois, et son adjointe, Camille Dumais, une ancienne de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, les accompagneront derrière le banc.

« Il y aura cinq femmes derrière le banc et j’en suis vraiment fière », commente Ouellette. « C’était important pour moi que nos filles puissent se tourner vers des modèles féminins qui ont eu leur part de succès puisqu’il n’y en a pas tant que ça dans le monde du sport. »

Bien que leur succès sur glace parle de lui-même, les entraîneures tenteront de contribuer à nouveau à leur legs en signant une page d’histoire du hockey féminin.

Le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec a réuni des équipes de partout dans le monde et plusieurs grands noms y ont participé lors des éditions précédentes, quand on pense à des légendes comme Guy Lafleur, Wayne Gretzky, Mario Lemieux et Patrick Roy et à des vedettes d’aujourd’hui comme Steven Stamkos, Johnny Gaudreau et Ryan Nugent-Hopkins.

Cependant, cette année, tous les yeux seront rivés vers un groupe de 19 filles sélectionnées qui proviennent des quatre coins du Québec, alors qu’elles réécrivent les livres d’histoire.

L’ancienne gardienne de but de la formation nationale Manon Rhéaume, la première femme à avoir participé au tournoi en 1984, avait organisé un match hors concours entre deux clubs féminins au cours des dernières années, mais cette année marque la première fois qu’une équipe formée exclusivement de filles de niveau pee-wee est inscrite à la compétition.

Malgré la myriade de défis qui se sont présentés sur leur chemin, probablement que la partie la plus ardue de cette aventure pour Ouellette et le reste du personnel aura été de simplement décider quelles filles méritaient un poste au sein de l’équipe.

Lancée en 2014, la Célébration hockey féminin Caroline Ouellette est un événement d’une semaine à Montréal qui met en relation des joueuses de hockey de 6 à 14 ans avec des joueuses qui ont participé aux Jeux olympiques et qui jouent dans les rangs professionnels. De plus, ces joueuses participent à un tournoi dans les catégories novice, atome et pee-wee.

En décembre dernier, Ouellette a annoncé que parmi toutes les joueuses pee-wee participant à l’événement, les meilleures seraient choisies pour former Équipe Québec Féminin et avoir la chance de jouer au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. À la suite de son annonce, plus de 200 filles se sont inscrites dans la catégorie AA seulement.

« Nous avons dû prendre des décisions ardues », admet Ouellette. « Nous étions de 8 à 12 entraîneures qui devaient choisir les 34 meilleures qui allaient faire partie des deux équipes d’étoiles qui ont croisé le fer à la fin de l’événement. Nous devions ensuite en sélectionner 19 parmi elles pour jouer à Québec. »

Le groupe réunit des joueuses ayant emprunté divers chemins; l’équipe d’étoiles est formée de filles qui évoluent dans le pee-wee AA féminin, alors que d’autres jouent avec des garçons dans le pee-wee BB, pee-wee AA et même le pee-wee AAA masculin.

Même si les filles ne se connaissent pas vraiment, le personnel d’entraîneures demeure convaincu qu’elles vont non seulement participer au tournoi de Québec, mais qu’elles rivaliseront également avec les garçons.

« Nous sommes fières d’avoir l’occasion de jouer dans un tournoi si prestigieux, mais en même temps nous sentons que le hockey féminin mérite sa place ici », raconte St-Pierre. « Nous devons maintenant le prouver. »

« Avec Marie-Philip, Caroline et moi derrière le banc, nous savons déjà à quel point nous voudrons vraiment gagner. Je me souviens de mon temps avec Équipe Canada; nous affrontions des équipes midgets AAA masculines pour nous préparer et nous voulions toujours remporter ces matchs. »

Même si les entraîneures et les joueuses ont des attentes élevées, le résultat des matchs importe peu. Tout ce qu’elles veulent, c’est bien performer.

Tout le monde sait que lorsque vous participez à un tournoi qui refuse plus de 150 équipes chaque année, il est important de faire bonne impression afin que les filles conservent leur place au tournoi de l’année suivante.

« Je peux voir dans les yeux de nos filles à quel point elles sont excitées et nerveuses de prendre part au tournoi et c’est très valorisant », confie Ouellette. « Elles joueront avec beaucoup de cœur, j’en suis sûre. »

« Nous sommes certaines d’avoir sélectionné la meilleure équipe possible pour le tournoi », ajoute St-Pierre. « Maintenant, en tant qu’entraîneures, nous devons nous assurer que nos filles développent une bonne chimie, qu’elles se parlent et qu’elles apprennent à se connaître. »

Tandis qu’elles vivront un rêve sur la plus grande scène du hockey pee-wee, Équipe Québec Féminin voudra bien plus que gagner des parties de hockey.

Elle prouvera que les filles ont finalement mérité leur chance de briller, sur la glace, là où elles ont leur place.

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

   
Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca
Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca
   

Videos
Photos
FHC : Le hockey tient son gala et tournoi de golf à Halifax
Le 13e Gala et tournoi de golf annuel de la Fondation Hockey Canada
Rassemblement pour le congrès
Des chefs de file du hockey au pays se sont réunis à Moncton, N.-B., pour le congrès printanier de Hockey Canada .
Coupe RBC - WKW 4 – LLO 0 (Championnat)
Greenfield a bloqué 48 tirs et les Warriors ont gagné la Coupe RBC.
CMM 2016 - CAN 2 – FIN 0 (Médaille d’or)
McDavid et Duchene marquent et le Canada conserve son titre mondial.
Horaire
Close
Credit