Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
La gardienne américaine Alex Rigsby, première à jouer pour les M18, M22 et séniors
Mark Staffieri
|
9 avril 2013
|
|

Ayant mené les États-Unis à une médaille d’or au Championnat mondial de hockey sur glace féminin des M18 de l’IIHF en 2008, Alex Rigsby s’est établie comme une future vedette pour son pays. Native de Delafield, Wisconsin, elle est la première gardienne de but de l’histoire du hockey américain à avoir joué pour les moins de 22 ans, les moins de 18 ans et l’équipe sénior.

« Je ne l’avais pas réalisé, mais c’est vraiment cool », a-t-elle dit au HockeyCanada.ca. « Je sais que l’équipe des moins de 18 ans représente beaucoup pour notre programme. Je suis très fière d’avoir porté les couleurs de ces trois formations. »

Lorsqu’elle fréquentait l’école secondaire, Jessie Vetter était la gardienne partante des Badgers de l’Université du Wisconsin. Vetter a aidé sa troupe à remporter quatre titres du Frozen Four (2006, 2008 et 2009) de division 1 de la NCAA. L’occasion qu’a maintenant Rigsby de pouvoir dire que Vetter est sa coéquipière au sein de l’équipe nationale féminine des États-Unis est spéciale.

« C’est vraiment plaisant de jouer avec elle. Je me souviens d’être allée voir des matchs des Badgers quand j’étais plus jeune. C’était assez excitant de la regarder », se souvient Rigsby. « C’est vraiment plaisant et formidable de savoir que l’on joue ensemble aujourd’hui. C’est une bonne personne et coéquipière. Une bonne partenaire au poste de gardienne de but. »

Au Wisconsin, elle a eu l’occasion de jouer pour Mark Johnson, ancien joueur de « Miracle on Ice », qui a également dirigé l’équipe féminine des É.-U. aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, C.-B. Rigsby accorde beaucoup d’importance à cette chance.

« Entraîneur Johnson est incroyable. Il est la personne la plus modeste. Chaque jour, il saute sur la glace et c’est tellement plaisant (de jouer pour lui). Il aide beaucoup et il est tout un entraîneur. »

À ses deux premières saisons avec les Badgers du Wisconsin, Rigsby est devenue l’entraîneur qui a mis le moins de temps à gagner 60 matchs en carrière dans la NCAA. Avec 83 victoires en carrière, la possibilité de surpasser Noora Raty, qui a 112 victoires, un sommet de tous les temps dans la NCAA, est très réaliste.

Lors de sa première saison avec les Badgers, Rigsby était la gardienne partante et l’équipe a remporté le championnat du Frozen Four 2011 de la NCAA. « Nous formions une équipe phénoménale cette année-là et nous avons eu un bon parcours pour mettre la main sur le titre national. Nous avons disputé plusieurs matchs et c’était fantastique de jouer dans cette grande équipe. »

Même si Rigsby était en uniforme le mercredi 3 avril face à la Finlande, c’était dans le rôle d’auxiliaire. Lors des entraînements, l’occasion de sauter sur la glace avec ses coéquipières de USA Hockey en est une qu’elle chérit.

« C’est superbe. Il y a des personnes comme Julie Chu, Vetter et Meghan Duggan. Plusieurs des joueuses ici ont été des adversaires ou des coéquipières à l’université. Je les connais pour cette raison, mais c’est vraiment plaisant de jouer avec ces filles. »

Même si la formation américaine en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi ne sera pas annoncée avant quelques mois, le rêve d’une médaille d’or olympique est très grand pour Rigsby.

« Ça aurait une signification énorme pour moi », dit-elle. J’y ai rêvé si longtemps. J’espère l’avoir. « C’est vraiment excitant et la chance de jouer pour l’équipe l’an prochain serait exceptionnelle. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: