Tous les yeux sont braqués sur lui
Seul joueur non repêché de l’équipe nationale junior du Canada, Julien Gauthier retient l’attention des dépisteurs au Championnat mondial junior de l’IIHF
David Brien
|
31 décembre 2015
|

Lorsque vous avez un gabarit de géant – mesurant 6 pi 4 po et pesant 212 lb –, il est difficile de passer inaperçu, et encore moins sur une patinoire de hockey alors que vous marquez en moyenne presque un but par match.

Pendant que la plupart des Canadiens sont rivés à leur téléviseur pour suivre le Championnat mondial junior 2016 de l’IIHF pendant les Fêtes, la plupart des dépisteurs de la LNH ont les yeux tournés vers un joueur précis portant le chandail orné de la feuille d’érable : l’avant Julien Gauthier.

La raison de cela est simple : le joueur de 18 ans est le seul joueur d’Équipe Canada qui n’a pas été repêché puisque sa date de naissance, le 15 octobre 1997, est un mois après la date limite d’admissibilité au repêchage de 2015.

Ajoutez à cela le fait qu’il est le meilleur buteur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec 29 buts en 30 matchs et il est facile de comprendre pourquoi il suscite autant d’intérêt.

Du fait qu’il ne soit pas encore repêché et compte tenu de ses prouesses comme buteur (il a compté plus de buts que tout autre membre de la formation canadienne à Helsinki), Gauthier est le premier à admettre qu’il ne ressent aucune pression additionnelle.

« Je sais que les dépisteurs sont ici pour me voir jouer, mais je vais simplement jouer mon jeu », déclare le jeune homme originaire de Pointe-aux-Trembles, Qc. « Je vais garder la même routine; c’est ce que je fais depuis longtemps et jusqu’à présent, ça a bien fonctionné pour moi. »

Même si sa préparation pour chaque match ne change pas, Gauthier connaît l’importance de bien paraître au Mondial junior, car cela peut améliorer son profil en vue du repêchage à Buffalo, N. Y., en juin prochain.

« C’est certainement le plus gros tournoi de ma vie et la meilleure compétition contre laquelle j’ai joué alors cela ne peut être que positif pour moi », affirme-t-il au sujet de son rêve de représenter le Canada sur la plus grande scène du hockey junior.

Et même s’il a déjà joué sur de grandes scènes – remportant le bronze avec Laval-Montréal à la Coupe TELUS 2013, le championnat national midget du Canada; représentant le Québec au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2014; et aidant les Foreurs de Val-d’Or à atteindre les demi-finales de la Coupe Memorial en 2014 –, Gauthier trouve sa plus grande source d’inspiration auprès de joueurs dans le vestiaire d’Équipe Canada.

L’an dernier, Connor McDavid et Lawson Crouse ont représenté le Canada et gagné l’or au Mondial junior avant d’être sélectionnés 1er et 11 e, respectivement, lors du repêchage de la LNH, et Crouse est l’un des quatre joueurs de retour au sein de la formation cette année. En 2014, c’était le même scénario pour Aaron Ekblad et Sam Reinhart, les deux premiers choix au repêchage de la LNH cette année-là.

Dans les faits, depuis le début du Programme d’excellence en 1982, toutes les éditions d’Équipe Canada comptaient au moins un joueur admissible au repêchage. Gauthier a donc plusieurs performances passées desquelles s’inspirer.

« Ce sont tous de bons exemples à suivre », dit-il. « Ce sont des gars avec de l’expérience et de bons joueurs de hockey; c’est donc bon pour moi de suivre leurs traces. »

Gauthier a donc plusieurs coéquipiers auprès de qui il peut apprendre pendant le Championnat mondial junior, mais il a aussi plusieurs modèles au sein de sa famille.

Julien est le fils de Martin Gauthier, couronné M. Canada en 1984 à l’issue du concours de culturisme, et le petit-fils de Denis Gauthier, qui a non seulement été M. Canada en 1964, mais également finaliste au titre de M. Univers

Et ce n’est pas tout. Gauthier est le neveu de Denis Gauthier, ancien hockeyeur qui a disputé 554 matchs dans la LNH après avoir remporté une médaille d’or avec le Canada au Mondial junior 1996.

Gauthier et sa famille partagent une passion pour le sport et le hockey, mais il y a un autre fil conducteur qui les unit : ils sont tous des mordus de l’entraînement et du conditionnement physique.

« L’entraînement a toujours fait partie de ma vie », dit Gauthier qui s’entraîne depuis qu’il a neuf ans. « Mon père ne m’a jamais forcé à le faire, mais lorsque j’étais plus jeune, il m’a dit que si je voulais jouer au hockey, ce serait bon pour moi de m’entraîner. Je n’ai jamais arrêté depuis ce jour-là. »

Et même s’il rit à l’idée de devenir lui-même un culturiste, Gauthier connaît l’importance du conditionnement physique et d’une bonne éthique du travail et il admet que s’il a une longueur d’avance sur ses adversaires, c’est parce qu’il est en excellente forme.

Gauthier espère que les dépisteurs de la LNH reconnaîtront tout le travail qu’il a consacré à sa carrière lors du repêchage de la LNH l’été prochain, mais pour l’instant, il vise un objectif beaucoup plus important : rentrer au Canada avec une médaille d’or du Mondial junior.

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca/p>

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
CHC : Des joueurs traités comme des étoiles
CHC : Des joueurs traités comme des étoiles
CHC:À la découverte du sport du Canada
CHC:À la découverte du sport du Canada
ÉNFM18 2016-2017 : USA 3 – CAN 1 (Médaille d’or)
Watts nivelle le match, mais le Canada remporte l’argent au Mondial.
ÉNFM18 2016-2017 : CAN 6 – SWE 2 (Demi-finale)
Deux buts pour Shirley et Fillier, et le Canada passe en finale.
Horaire
Close
Credit