Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
À la Volée;

ACOE.006
le novembre 2007

Conseil pour les entraîneurs – Puisque les heures de glace sont si difficiles à trouver dans les arénas partout au pays, il est crucial de profiter au maximum du temps passé sur la glace. La première chose à faire pour éliminer le « gaspillage » du temps est de faire vos activités d’échauffement et d’étirement avant même d’aller sur la glace. Demandez aux joueurs de faire une course autour de l’aréna et étirez-vous en groupe avant votre séance d’entraînement. Avant d’aller sur la glace, révisez tous les exercices que vous allez faire avec les joueurs de sorte que lorsque vous serez sur la glace, il n’y aura pas de temps mort à attendre. En tant qu’entraîneur, vous devriez arriver préparé. Ayez un plan et sachez ce que vous voulez aborder lors de chaque séance d’entraînement. Que ce soit votre jeu en avantage numérique, votre marquage défensif ou vos sorties de zone, vous devriez avoir des exercices précis consacrés aux aspects du jeu que vous voulez améliorer. Au moment de préparer vos exercices, assurez-vous de faire participer le plus de joueurs possible. Si les joueurs doivent attendre en ligne, ils vont perdre leur concentration.

Conseil pour les officiels – Aborder les conflits : Que ce soit votre première année comme officiel au hockey mineur ou votre quinzième année comme officiel dans la LNH, vous serez inévitablement en présence de conflits, et il est très important de savoir comment les gérer et les résoudre. La première chose que vous devez comprendre est que lorsqu’un conflit survient, ce n’est pas nécessairement à cause de l’officiel. Les joueurs, les entraîneurs et les partisans cherchent souvent quelque chose ou quelqu’un à blâmer lorsque les choses ne sont pas à leur guise, et les officiels semblent parfois être les boucs émissaires les plus évidents. Un des aspects les plus importants de la tâche de l’officiel est la résolution de conflits. Vous ne pourrez prendre des décisions qui vont plaire aux deux équipes, alors espérez pour le mieux et gagnez le respect de tous.

Conseil pour les soigneurs – En cas de blessures : Lorsqu’un joueur se blesse pendant un match ou un entraînement, il est important de savoir quoi faire pour ne pas aggraver la blessure et permettre au joueur de se rétablir le plus rapidement possible. Le principe R.G.C.E. (repos, glace, compression et élévation) est facile à mémoriser et il est très utile pour permettre le prompt rétablissement.

Repos : Reposez la partie du corps qui a été blessée. Utilisez des béquilles, des écharpes, des attelles ou du ruban pour restreindre le mouvement de la partie blessée.

Glace : L’application de glace sur la partie blessée aidera à atténuer la douleur, l’inflammation et l’enflure. Appliquez la glace de 12 à 20 minutes puis attendez 90 minutes avant de l’appliquer de nouveau. La glace doit être appliquée pendant les 72 premières heures suivant la blessure.

Compression : La compression aide à diminuer l’enflure et l’apport sanguin à la partie blessée. Enveloppez la partie blessée avec un bandage élastique. Le bandage doit être serré, mais il ne doit pas être trop serré pour provoquer l’engourdissement des doigts ou des orteils.

Élévation : Il est important de garder la partie blessée élevée le plus possible. Ceci empêche le sang de s’amasser dans la partie blessée et aide à retourner le sang au cœur.

Conseil pour les administrateurs : Il ne fait aucun doute que les bénévoles font partie intégrante de toute équipe ou association de hockey. Les bénévoles consacrent d’innombrables heures au hockey et permettent aux joueurs de pratiquer le sport qu’ils aiment tant. Il arrive souvent qu’un parent assume à lui seul une grande partie des responsabilités. Lorsque vous faites affaire avec des bénévoles, vous ne voulez pas qu’une personne en fasse trop, car cela est injuste pour cette personne et pourrait entraîner son épuisement. Il est important que les responsabilités et les tâches soient réparties entre divers parents afin que le plus de personnes possible participent.

Conseil pour les joueurs – Que faire lors d’un 2 contre 1 : Lorsque le 2 contre 1 s’approche de la zone offensive, vous vous déplacerez un peu plus vers le centre, car vous voulez que ce soit le joueur à l’extérieur, celui qui transporte la rondelle, qui prenne le tir. Vous êtes responsable du joueur libre en zone privilégiée en empêchant la passe et le gardien s’occupe du tireur. Il est donc plus facile de voir cette situation comme un 2 contre 2. Vous voulez que les joueurs manquent de temps et se retrouvent dans le coin de la patinoire de sorte qu’ils devront faire un jeu forcé. N’oubliez pas que plus le temps passe, plus grandes sont les chances que votre partenaire ou un avant arrive en renfort.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: