Ouvrir la voie
Brooke Hobson met fin à cinq ans de carrière midget avec un voyage tant attendu à la Coupe Esso
Wendy Graves
|
25 avril 2017
|

Un retour sur les cinq dernières années de carrière de Brooke Hobson révèle une jeune de 17 ans fort occupée... et accomplie :

  • 2 – fois nommée Défenseure de l'année de la Ligue de hockey féminin midget AAA de la Saskatchewan (SFMAAAHL), incluant cette année
  • 4 – fois de suite nommée à la première équipe des étoiles de la SFMAAAHL
  • 3 – participations au Championnat national féminin des moins de 18 ans avec Équipe Saskatchewan, portant un « A » l'automne dernier à domicile à Regina
  • 1 – participation avec Équipe Saskatchewan aux Jeux d'hiver du Canada
  • 8 – matchs joués avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada et une médaille d'argent au Championnat mondial féminin des M18 2017 de l’IIHF

Et puis, il y a ce chiffre : 178.

C'est le nombre de matchs que Hobson a joués avec les Bears de Prince Albert, le plus grand nombre de tous les temps par une joueuse de la SFMAAAHL.

Voilà ce qui se produit lorsque vous êtes assez bonne pour jouer votre premier match à 12 ans, votre première saison à 13 ans et que vous menez votre équipe profondément en séries éliminatoires à plusieurs reprises.

Mais malgré toutes ces réalisations, un des objectifs de Hobson n'avait pas été atteint.

Jusqu'à présent.

« Depuis ma première année, le but a toujours été de nous rendre à la Coupe Esso et de gagner la coupe Esso », dit Hobson. « Cinq ans – c'est long. Je savais que c'était ma dernière chance d'aider mon équipe à se rendre là. »

« Elle a été un élément important de notre équipe chaque année », a affirmé Jeff Willoughby, entraîneur-chef de Hobson avec les Bears. « Et elle a toujours accepté d'être une chef de file, peu importe son jeune âge – c'est sa volonté de compétitionner. Il n'y a jamais de facteur d'intimidation dans son cas; il n'y a jamais de crainte. »

Hobson était doublement motivée à tirer le maximum de sa dernière saison midget. Dans l'espoir de faire partie de l'équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, Hobson a décidé de se concentrer sur son entraînement hors glace au printemps dernier, travaillant avec un entraîneur à 90 minutes de Saskatoon.

« Mais cela m'a aussi beaucoup aidé dans ma façon de mener les Bears sur la glace et à l'extérieur de celle-ci », dit-elle. Le soigneur de l'équipe décide des séances d'exercices, mais il veut que Hobson détermine la cadence pour le reste de la formation.

D'une certaine façon, c'est ce qu'elle fait depuis le jour 1. En tant que joueuse affiliée d'âge pee-wee, elle a marqué son premier but – en désavantage numérique – en jouant à l'avant.

Et elle a continué à donner le ton tout au long des championnats régionaux de l'Ouest et du match qui a permis à Prince Albert de se qualifier pour la Coupe Esso pour la première fois.

Alors que les Bears avaient remporté le premier match et qu'elles tiraient de l'arrière par trois buts dans le deuxième match, Hobson a marqué deux buts en 3 min 25 s au milieu de la troisième période pour réduire l'écart à un but – “Comme si elle était la seule joueuse sur la glace”, dit Willoughby – et l'équipe a ensuite marqué deux autres fois pour l'emporter par un but.

Techniquement, la Coupe Esso représente la première compétition de Hobson à un championnat national. Au National des M18 et aux Jeux d'hiver du Canada, les équipes provinciales sont rapidement réunies pour une courte période de temps. Le parcours vers la Coupe Esso est différent.

« Cette équipe, dit Hobson, nous sommes ensemble depuis neuf mois – un bon bout de temps. Nous avons bâti tout ce système pour nous rendre là où nous voulons être. C'est un événement à court terme, mais le processus vers Esso est un événement à long terme. Comme équipe, vous affrontez des hauts et des bas. C'est fantastique que nous ayons passé les neuf derniers mois à nous préparer ensemble à cet événement. »

Hobson a quitté l'équipe pour quelques semaines en janvier afin de participer au Championnat mondial féminin des M18 de l'IIHF. Les Bears ont effectué leur dernier voyage sur la route pendant son absence. Le chemin du retour lui a rappelé que les choses allaient bientôt être différentes.

« Je suis revenue et je me suis dit “Je ne suis pas dans l'autobus ou quoi que ce soit”, dit Hobson. « Je ne vivrai plus ça. Je voulais certainement que nous nous rendions en éliminatoires pour nous rendre aux régionaux pour nous rendre à Esso afin que je puisse vivre un dernier voyage sur la route avec les filles. »

Bientôt, Hobson amorcera le prochain chapitre de sa carrière. Elle s'avancera seule sur la route pour passer l'été à s'entraîner à l'Université Northeastern avant d'entreprendre sa première saison avec les Huskies à l'automne. D'ici là, il reste une semaine pour jouer des matchs, pour une dernière chance de mener et pour atteindre un autre objectif avec les Bears.

Quatre ans de frustration – incluant deux saisons qui se sont terminées lors de la finale de la SFMAAAHL, l'an dernier en prolongation lors du match décisif – sont maintenant chose du passé et Hobson est presque prête à approuver le scénario.

Son entraîneur, quant à lui, est très heureux qu'elle puisse le rédiger elle-même.

« L'équipe n'est pas prête tant qu'elle n'est pas prête, et elle est toujours à l'heure, elle ne rate jamais un entraînement », dit Willoughby. « Sa constance en étant toujours là, en étant celle qui travaille le plus fort est phénoménale. Pendant cinq ans. De voir cela récompenser de la sorte, je ne saurais être plus heureux pour une joueuse. »

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
OLY 2018 : CAN 4 – KOR 0 (Préliminaire)
Quatre joueurs marquent, Poulin a un JB et le Canada passe en ¼ fin.
OLY 2018 : CZE 3 – CAN 2 TB (Préliminaire)
Mason Raymond et René Bourque marquent en AN, mais le Canada subit un revers contre les Tchèques.
OLY 2018 : CAN 5 – SUI 1 (Préliminaire)
René Bourque et Wojtek Wolski ont deux buts et le Canada bat la Suisse à son premier match aux JO.
OLY 2018 : CAN 2 – USA 1 (Préliminaire)
Geneviève Lacasse fait 44 arrêts, et le Canada bat les É.-U. 2-1 pour prendre la tête du groupe A.
Horaire
Close
Credit