Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
S'Ouvrir à la Tradition
Don Power
|
TEL.035.11
|
20 avril 2011
|
|

LES ÉQUIPES NATIONALES PRENNENT UN BAIN DE CULTURE
DANS LE CADRE DE VISITES À ST. JOHN’S

Tessa Bonhomme, qui figure parmi les plus talentueuses hockeyeuses canadiennes, a reçu son lot de coups au fil des ans. Toutefois, rien ne se compare au petit coup qu’elle a pris à l’automne dernier, dans la ville de St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Ce verre était composé de Screech et de morue, deux éléments qui ne sont pas nécessairement associés au hockey, mais qui sont certainement familiers dans le décor de Terre-Neuve-et-Labrador. Tessa et ses coéquipières de l’équipe nationale féminine se trouvaient au Mile One Centre de St. John’s pour prendre part à la Coupe des quatre nations 2010, qui réunissait les quatre meilleures équipes de hockey féminin au monde : le Canada, la Finlande, la Suède et les États-Unis.

Lors de son séjour d’une semaine dans la capitale de la province, l’équipe a visité les principaux attraits de St. John’s. C’est justement au retour de l’une de leurs visites touristiques que les filles ont eu droit à un souper spécial organisé par les hôtes locaux et par Hockey Canada. Le clou de ce rassemblement, organisé au restaurant Portobello’s, a été la présentation d’une ancienne tradition terre-neuvienne, appelée Screech-In.

Les membres du personnel, les entraîneurs et les joueuses ont reçu chacun un petit verre de Newfoundland Screech et ont été obligés d’embrasser une morue sur la bouche tout en répétant la phrase ‘Long may your big jib draw’, devenant ainsi des Terre-Neuviens et Terre-Neuviennes honoraires.

« Chacun d’entre nous l’a fait, nous nous sommes ouverts à la tradition », explique Tessa. « Certains d’entre nous en parlent encore aujourd’hui. Ce fut une expérience des plus amusantes. »

« Je me rappelle avoir tenté de comprendre ce que le type habillé en pêcheur racontait. Une des filles qui se trouvaient à côté de moi m’a dit ‘’Pas la peine d’essayer. Je t’expliquerai plus tard.’’ Ils nous ont fait répéter des phrases. J’inventais la moitié de mots. »

« Pour moi, embrasser la morue a été la partie la plus difficile. Je l’ai fait deux fois, en fait, une fois pour de vrai, puis l’autre fois le temps d’une photo. »

Pour la saison 2010-2011, la première d’un cycle de quatre ans qui prendra fin lors des Jeux olympiques de 2014, à Sochi, en Russie, apprendre à connaître ses coéquipières était une priorité lors de ce séjour à St. John’s. Tessa, qui a tenu un blogue pour Hockey Canada pendant le tournoi, explique que cette cérémonie a joué un rôle important pour souder les membres de l'équipe.

« C’était dégueulasse. C’était froid et gélatineux », ajoute Tessa en parlant de la morue. « Au départ, je n’aime même pas le poisson. J’ai eu un léger haut-le-cœur, mais je suis même retournée pour un deuxième verre. Certaines des filles avaient la frousse de ce poisson. Cette soirée nous a donné l’occasion de nous moquer un peu les unes des autres et, surtout, d’apprendre à rire de nous même.

« Trouver des moyens d’amener les joueuses à créer des liens est un défi constant pour les entraîneurs et les capitaines. Vous avez là des joueuses qui se mesurent les unes aux autres toute l’année durant. Vous devez créer une expérience qui leur permettra d'établir des liens. »

Et quoi de mieux qu'une lampée de Screech pour rassembler une équipe?

L’établissement de liens est aussi une priorité pour l'équipe nationale junior de hockey. En août dernier, lors du camp de développement estival annuel de Hockey Canada, qui se tenait au Mile One Centre, 44 candidats se sont réunis pour une semaine d’entraînement intensif, la première étape en vue du championnat mondial junior 2011 de la FIHG, tenu dans l’État de New York.

Brayden Schenn a joué un rôle clé au sein de l’équipe canadienne à Buffalo, se méritant les titres de joueur le plus utile et de meilleur joueur d'avant, et récoltant également le plus grand nombre de points au cours du tournoi. Pour lui, le temps passé à St. John’s a été consacré à quelque chose d’important, apprendre à mieux connaître les autres joueurs

« Nous faisons toujours le même truc, se promener de l'hôtel à l’aréna », explique

Brayden. « Là-bas, nous l’avons fait également, mais nous avons fait autre chose en plus. »

« Hockey Canada fait toujours un travail épatant au niveau du renforcement d’équipe. C’est très important dans la compétition à court terme, le renforcement d'équipe. Même si c’était un camp d’été, ça nous a été très bénéfique, d'aller là-bas, de voir toutes ces choses et d'apprendre à se connaître. »

Toutes ces choses, Schenn et ses coéquipiers s’en souviennent encore à ce jour.

« Nous avons vu trois baleines, des bélugas, je crois », explique-t-il en se remémorant une excursion en mer, une première pour beaucoup, plus particulièrement pour lui, qui a grandi sur les plaines de la Saskatchewan. « Nous sommes allés faire un tour en bateau et nous avons dîné en mer. »

Brayden en a profité pour se moquer de la facilité avec laquelle le mal de mer a affecté certains joueurs, affirmant que ses propres jambes de marin étaient « pas mal bonnes ». Il affirme avoir eu quand même besoin d’un peu de temps pour se remettre de cette journée.

Selon Brayden, lors de tournois de courte durée comme le championnat junior, il est de la plus haute importance de connaître ses coéquipiers.

« Il faut apprendre à les connaître aussi rapidement que possible. Vous devez savoir avec qui vous allez compétitionner tous les jours. »

Tessa et Brayden s’entendent tous deux sur un élément : le soutien manifesté par les partisans de hockey au Mile One Centre, ainsi que partout ailleurs dans St. John’s, était incomparable.

« Même si c’était un camp d’été », fait remarquer Brayden, « beaucoup de partisans sont venus nous soutenir. »

« C’est épatant d’avoir ce genre de soutien, peu importe la ville où vous vous trouvez. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
CMM18 2014 : CAN 3 - SUI 2
24 avril 2014
Konecny marque en fin de match et le Canada accède aux demi-finales à Lappeenranta.
Coupe Esso 2014 : SUD 6 - FRA 3
24 avril 2014
Trois Lady Wolves marquent deux buts chacune et donnent le dessus à Sudbury sur Fraser Valley.
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe Esso 2014 : FRA 7 – MON 2
23 avril 2014
Le Phantom décoche 50 tirs au but pour récolter son premier gain de la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe TELUS 2014 : MJ 3 - OKA 3
22 avril 2014
Un autre match nul pour les Generals et les Rockets, cette fois de 3-3.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - FRA 2
22 avril 2014
Les deux buts de Caitlin Dempsey mènent Fraser Valley à la victoire
Coupe Esso 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: