Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Regard Vers L'Or : Les Japonais Comptent Peu D'Adeptes; de Hockey Sur Luge, Mais Ils Ont Un Grand Coeur
Kristen Lipscombe
|
SLD.009.11
|
1 décembre 2011
|
|

Takayuki Endo est né sans jambe. Kazuhiro Takahashi a perdu l’usage des siennes à la suite d’un accident de planche à neige.

Bien que leurs histoires soient différentes, Endo et Takahashi ont quelque chose de spécial en commun : ils adorent le hockey sur luge.

Qu’est-ce qui fait de cet intérêt qu’il est si spécial? Quoi dire à propos du fait qu’il y a environ seulement 50 personnes au Japon, sur une population de 127 millions, qui pratiquent le hockey sur luge.

En comparaison, le Canada compte environ 1000 joueurs au pays, dans une population de 34,4 millions de personnes, qui sont admissibles à être choisis par l’équipe nationale. Cela dit, on peut affirmer que le revers de 8-0 du Japon contre le Canada plus tôt cette semaine au Défi mondial de hockey sur luge 2011, à Calgary, Alberta, semble moins avoir été une raclée.

Même s’il a grandi à Saitama, où le hockey n’est pas vraiment le sport le plus populaire, sans oublier qu’il a perdu l’usage de ses jambes, Endo aime ce sport en raison des contacts physiques qu’il implique. Par l’entremise de l’entraîneur adjoint, Yasuhiko Takahashi, qui sert également de traducteur officieux des joueurs japonais, le capitaine de 33 ans, Endo, se décrit comme un joueur complet ayant une bonne vitesse sur la glace.

Takahashi a pratiqué le hockey sur glace lorsqu’il était jeune, motivé d’apprendre ce sport en raison de son équipe favorite à Tokyo, mais il a été forcé de troquer ses patins pour une luge au début de la vingtaine, à la suite d’une mauvaise chute après un saut sur une montagne au nord de la capitale du Japon. Il a été victime d’un sérieux traumatisme médullaire qui l’a rendu paraplégique.

Peu de temps après avoir obtenu son congé de l’hôpital, Takahashi a découvert qu’il existait une autre manière de pratiquer son sport préféré. Il dit qu’il aime pouvoir utiliser toute la force du haut de son corps, dont ses bras et ses mains, pour se déplacer sur la glace et pour transporter la rondelle.

« Il veut toujours la rondelle », raconte le traducteur à propos du joueur typique de centre.

Le capitaine adjoint Takahashi explique que le fait d’avoir continué de pratiquer des sports comme il l’a fait en grandissant, particulièrement le hockey sur luge, l’a aidé à garder le cap et la motivation depuis son terrible accident, il y a plus d’une décennie. Il est aussi très fier de représenter le Japon.

Bien que l’un ait des jambes et que l’autre n’en ait pas, Takahashi et Endo ont certains points en commun, dont le désir de voir le hockey sur luge prendre de l’expansion au Japon.

« Nous n’avons pas assez d’arénas au Japon », explique Endo. « Nous devons recruter plus de joueurs en fauteuil roulant. »

Takahashi, 32 ans, prétend que plus le Japon performera bien sur la scène internationale, plus les gens au pays seront intéressés à les voir jouer et même à enfiler l’équipement de ce sport que les deux trouvent si excitant.

C’est pourquoi les deux meneurs de l’équipe japonaise ont aussi le même but en tête : remporter l’or aux Jeux paralympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, Russie.

Considérant la surprenante victoire du Japon aux Jeux paralympiques de 2010 à Vancouver, où les négligés ont vaincu les Canadiens 3-1 en demi-finale, tout semble possible.

« Aux prochains Jeux, nous voudrions obtenir un meilleur résultat », lance Endo en toute confiance. « Nous devrons fournir un effort chaque jour. »

« Nous travaillons toujours sur notre objectif ultime », raconte Takahashi. « Nous voulons organiser le hockey sur luge comme au Canada… et essayer d’être une équipe plus compétitive. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: