Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Le Succès D'Une Ville; la Place de Winnipeg Dans L'Histoire du Hockey Canadien
Paul Edmonds
|
WU17.012.10
|
31 décembre 2010
|
|

Si le Canada avait la forme d’une patinoire de hockey, la ville de Winnipeg se trouverait probablement sur la ligne rouge. Peut-être pas dans le cercle de mise au jeu central, mais très certainement près du centre de la glace.

Alors qu’elle se situe géographiquement presque au milieu du pays, Winnipeg est loin d’avoir fait les choses à demi-mesure en ce qui a trait au hockey. Sa réputation dans le jeu est indéniable, unique, riche et tout à fait méritée.

Essentiellement, tout a commencé au cours des années 1890 lorsque les annales révèlent que le sport a fait son apparition au Manitoba. Winnipeg était alors l’épicentre de ce qu’une revue de l’Est du Canada, Canadian Magazine, avait décrit comme ce qui « devenait le sport d’hiver le plus populaire » du Nord-Ouest canadien.

Au tournant du siècle, plusieurs équipes évoluaient dans la ville sous l’égide de l’Association de hockey du Manitoba (MHA), y compris les Victorias de Winnipeg, qui étaient la crème de la ligue ayant pris part huit fois aux éliminatoires pour la coupe Stanley et remportant le trophée à trois reprises (1896, 19).

Qui plus est, les Victorias sont encore la seule équipe de Winnipeg à avoir remporté la coupe de Lord Stanley, une distinction que les Jets de Winnipeg n’ont jamais pu leur ravir au cours de leurs 17 saisons dans la Ligue nationale de hockey. 

Mais dans les annales du sport, l’histoire de Winnipeg va bien au-delà des équipes visant une coupe Stanley.

Dans les faits, des équipes de hockey de la ville ont rivalisé pour – et remporté – la coupe Allan et la Coupe Memorial tout en concourant pour d’autres championnats nationaux comme la Coupe du Centenaire (maintenant la Coupe RBC) et la Coupe TELUS.   

Fait intéressant, la Coupe du Centenaire a été créée en 1970 pour souligner le centenaire de l’adhésion du Manitoba à la Confédération canadienne et son nom complet était la Coupe du centenaire du Manitoba.

Cependant, l’ironie du sort a voulu qu’aucune équipe junior A de Winnipeg ne remporte le titre au cours de ses 25 ans d’histoire (1971-1995) bien que des équipes de communautés avoisinantes comme Portage la Prairie (1973) et Selkirk (1974) aient remporté le trophée avant qu’il soit rebaptisé la Coupe RBC en 1996.

À ce jour, Winnipeg n’a toujours pas remporté un championnat national junior A, mais la ville a toutefois brillé sur la scène du junior majeur où en 40 ans, elle a remporté 10 Coupes Memorial, incluant la dernière en 1959 lorsque l’équipe hôte des Braves de Winnipeg a battu Peterborough.

La coupe Allan est un autre trophée sur lequel les empreintes digitales de la ville ont figuré à maintes reprises. Créé pour couronner les champions nationaux du hockey senior masculin amateur, le trophée a élu domicile à Winnipeg à huit reprises depuis sa création en 1908. La dernière équipe de la capitale manitobaine à rafler les honneurs a été les Maroons de Winnipeg en 1963-64.

Cependant, certains affirmeront que des joueurs originaires de Winnipeg ont largement contribué au titre remporté par les North Stars de l’Île-des-Chênes (Manitoba) en 2003 et aux trois titres consécutifs des Warroad Lakers (Minnesota) de 19 en évoluant au sein de ces formations.

Quant à la place de Winnipeg dans l’histoire du sport, elle est aussi importante que le chenal principal de la rivière Rouge qui coule au cœur de la ville. Avec ses antécédents impressionnants et sa longue feuille de route, quelle place occupe réellement la ville parmi les autres centres canadiens ayant contribué au sport?  

« C’est une excellente question. Mais évidemment, je suis d’une génération différente », affirme Craig Heisinger, qui est originaire de Winnipeg et directeur général du Moose du Manitoba, franchise de la Ligue américaine de hockey (AHL) qui connaît un énorme succès dans la ville.

« Quand j’y pense, je songe à tous ces gens qui se sont dirigés vers la ville. Pour moi, c’est ce qui ressort. Ce sont les gens beaucoup plus que les équipes. »

Heisinger a beau parler des gens qu’il a rencontrés grâce au sport en tant qu’ancien membre du personnel des entraîneurs des Jets et maintenant haut dirigeant du club-école des Canucks de Vancouver, mais son Moose s’est aussi taillé une place dans l’histoire de Winnipeg au hockey en participant à la coupe Turner de la Ligue internationale de hockey (IHL) et à la coupe Calder de l’AHL. Au cours des deux dernières années, le Moose a perdu la coupe Calder à la suite de la course à un championnat professionnel la plus serrée de l’histoire de Winnipeg depuis que les Jets ont remporté deux championnats consécutifs (1978-79) de la Coupe Avco au sein de l’Association mondiale de hockey dissoute depuis déjà bon nombre d’années.

Au total, les Jets ont remporté trois titres de l’AMH et participé à la finale à cinq reprises. Les amateurs de hockey de la ville – du moins ceux qui étaient là dans les années 1970 – gardent de précieux souvenirs du temps de l’AMH et ils s’en souviennent comme de la période la plus romantique du sport en ce qui a trait au hockey professionnel.

« Vous avez nommé un million d’équipes différentes ici », ajoute Heisinger. « Mais vous avez sans doute oublié plusieurs bonnes équipes qui n’ont pas gagné. »

« J’aimerais croire que Winnipeg jouit d’une bonne réputation comme lieu de hockey et comme ville d’origine de grands noms du hockey. » 

D’Ab McDonald à Jonathan Toews à Carey Wilson à Andy Murray, la ville de Winnipeg a produit des joueurs, des administrateurs et des équipes pouvant rivaliser avec n’importe quel rival au pays, et ce, sans avoir le bassin de population de grandes villes comme Vancouver, Toronto ou Montréal.

« Je pense que si vous effectuez un retour en arrière et que vous regardez les gens qui ont connu du succès comme joueur ou administrateur ici, Winnipeg s’est très bien débrouillée », déclare Heisinger. « C’est un endroit idéal pour réfléchir à votre avenir et décider si vous voulez faire carrière au hockey. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: