Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Tel Père, Tel Fils :; Reinhart Suit Les Traces de Son Illustre Père
Ashley Wiebe
|
WU17.010.10
|
22 décembre 2010
|
|
Lorsque Griffin Reinhart veut quelques conseils sur son jeu comme défenseur ou sur comment se comporter comme joueur et jeune homme, il n’a pas à chercher bien loin.

Griffin Reinhart, 16 ans, est le fils de Paul Reinhart qui a disputé 648 matchs dans la LNH avec Atlanta, Calgary et Vancouver de 19.

Et même si Griffin n’a pas eu l’occasion de voir son père à l’œuvre sur la glace (il est né quatre ans après que Paul a pris sa retraite), il a entendu assez d’anecdotes et vu assez de faits saillants pour réaliser qu’il a accès à une source d’information fiable.

« Je n’ai pas vu beaucoup de séquences de lui comme joueur, mais j’en ai beaucoup entendu parler », dit Griffin. « Je sais qu’il a fait beaucoup et il me donne des conseils sur à peu près tout. »

Et bien, presque tout – le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans n’existait pas du temps de Paul, alors lorsque Griffin veut savoir à quoi s’attendre lorsqu’il s’avancera sur la glace à Winnipeg, il doit plutôt se tourner vers son frère ainé, Max, qui a porté le rouge et le blanc pour le Pacifique en 2009 et remporté une médaille d’argent.

Les frères peuvent aussi discuter de choses autres que la compétition internationale. En tant que recrue chez les Oil Kings d’Edmonton de la WHL, Griffin doit s’habituer à vivre loin de la maison familiale, une situation que Max connaît bien puisqu’il en est à sa troisième saison dans la WHL avec l’Ice de Kootenay.

« Il me donne des conseils sur comment faire loin de la maison », dit Griffin au sujet de son frère de 18 ans. « Il a vécu sensiblement la même chose que moi, alors c’est facile de lui parler. »

S’il existe un sujet sur lequel le père et le fils peuvent comparer leurs notes, c’est le fait de jouer sous pression. Bien que Paul possède sans aucun doute plus d’expérience à cet égard – il a joué pour le Canada à la Coupe Canada 1981 et a deux Championnats mondiaux de l’IIHF et a pris part à une finale de la coupe Stanley avec les Flames en 1986 –, le fils a aussi participé à plusieurs matchs importants, remportant le championnat provincial de la Colombie-Britannique au cours des deux dernières saisons.

Griffin a évolué dans la catégorie midget à l’âge de 14 ans, aidant les Huskies de Hollyburn à remporter le titre Tier 1 de la Colombie-Britannique en 2008-09 avant de se joindre aux Giants de Vancouver North l’an dernier et de remporter le championnat de la Ligue midget majeur de la Colombie-Britannique.

Il n’est pas surprenant que ce soit Paul qui a initié Griffin au hockey, lui enfilant sa première paire de patins à l’âge de deux ans et l’inscrivant au hockey mineur quatre ans plus tard.

Mais le père de famille affirme que malgré son propre choix de carrière, il n’exerce aucune pression sur ses fils pour qu’ils suivent ses traces.

« Je ne les force pas à en faire une carrière », dit Paul. « Ils doivent se faire remarquer et profiter d’un milieu propice où jouer. (Griffin) a une très belle occasion, mais la ligne de démarcation est mince entre ceux qui perceront et ceux qui ne perceront pas. »  

Certains diront que le fait de mesurer déjà six pieds quatre pouces, d’avoir été un des premiers choix au repêchage (troisième au total par Edmonton en 2009) et d’être fils d’un ancien de la LNH, doit exercer une forte pression de réussir sur un adolescent qui entreprend sa carrière dans le junior majeur.

Mais, selon Griffin, ce n’est pas le cas.

« Je ne la ressens pas », dit-il à propos de la pression. « Je ne suis pas nerveux; j’utilise simplement tout comme source d’inspiration pour m’améliorer. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: