Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
L'Équipe Nationale Junior du Canada Compte; Sur de Gros Joueurs à la Défense et En Attaque
WJC.006.10
|
18 décembre 2010
|
|

WJC.006

TORONTO – L’équipe nationale junior du Canada au Championnat mondial junior ne compte peut-être pas sur des gros noms, mais elle possède certainement des gros joueurs.

L’entraîneur Dave Cameron et le personnel de Hockey Canada ont annoncé mercredi les noms des 22 joueurs de la formation. Elle comprend plusieurs joueurs de gros gabarit à l’avant et en défensive. Cinq des sept défenseurs et sept des treize attaquants mesurent six pieds deux pouces et plus. Ceci n’inclut pas l’ailier Marcus Foligno, six pieds un pouce et demi.

LIENS RELATIFS

» Championnat mondial junior de l'IIHF 2011

« Vous ne le réalisez pas tant que vous n’êtes pas à côté d’eux, mais c’est une grosse équipe », lance Kevin Prendergast, l’ancien dirigeant des Oilers d’Edmonton, maintenant dépisteur en chef des équipes nationales de Hockey Canada. « Cet aspect de notre équipe nous sera nécessaire. »

« Les Américains seront très gros et les Russes seront forts. C’est pourquoi nous avons préféré (aussi) des joueurs plus âgés. »

Cameron et son personnel étaient encore debout après minuit à décider de l’identité des neuf derniers joueurs à retrancher à l’issue d’un camp de sélection de trois jours au MasterCard Centre, l’aréna d’entraînement des Maple Leafs de Toronto.

Cette équipe ne compte donc pas vraiment de grandes vedettes, comme Taylor Hall l’an passé ou John Tavares en 2009, mais elle espère pouvoir marquer des buts tout en jouant physiquement avec intensité au Championnat mondial des moins de 20 ans, qui commencera le 26 décembre, à Buffalo, NY. Le Canada lancera le tournoi avec un duel contre les Russes, le lendemain de Noël.

« Nous affronterons les équipes en nous servant de notre poids et en travaillant vraiment fort, de la même manière que Dave dirige son équipe (les St. Michael's Majors de Mississauga) », explique Prendergast. « C’est un club qui n’a pas vraiment de vedette, mais qui compte des joueurs qui peuvent accomplir plusieurs choses. »

L’attaquant Brayden Schenn, l’un des quatre patineurs qui ont remporté l’argent l’an dernier, explique que ce n’est pas parce qu’on prétend que l’équipe en est une de cols bleus que les habiletés et la capacité à marquer des buts ont été sacrifiées.

« Cette formation me rappelle celle des moins de 18 ans (Championnat mondial) avec laquelle j’ai joué en compagnie de (Jordan) Eberle », raconte Schenn. « Nous sommes allés en Russie et on disait que nous n’avions pas vraiment de talents et de force de frappe et nous avons vaincu les Russes 8-1 au match de la médaille d’or. »

« Nous devons nous regrouper. Nous formerons une équipe qui travaillera fort, mais le plus important maintenant est de resserrer les liens et de laisser la chimie s’installer pour un événement de courte durée. »

Schenn et le défenseur Ryan Ellis, qui joueront pour une troisième année de suite au Championnat mondial junior, sont en quelque sorte les principaux candidats au titre de capitaine, maintenant que le club est installé à Niagara Falls, Ontario, depuis vendredi.

Les deux joueurs étaient assis au centre de la rangée d’en avant sur la photo d’équipe et Cameron a laissé sous-entendre que les quatre vétérans, dont les défenseurs Jared Cowen et Calvin de Haan, auront une lettre sur leur chandail.

Ellis, des Spitfires de Windsor et Tyson Barrie, des Rockets de Kelowna, mesurant chacun 5 pieds 10 pouces, sont les seuls joueurs d’une taille inférieure à six pieds à la défense, qui comprend également les imposants Erik Gudbranson des Frontenacs de Kingston et Dylan Olsen de l’Université de Minnesota-Duluth.

Un des choix surprises a été celui du joueur de six pieds quatre pouces des Sea Dogs de Saint John, Simon Després, qui a rebondi après un lent début au camp, qui lui a valu le poste de septième défenseur devant les talentueux hockeyeurs de 17 ans, Ryan Murray et Ryan Murphy.

Les gabarits imposants en attaque sont ceux de Ryan Johansen des Winterhawks de Portland, Zack Kassian de Windsor, Quinton Howden des Warriors de Moose Jaw, Curtis Hamilton des Blades de Saskatoon, Carter Ashton des Americans de Tri-City et Brett Connolly des Cougars de Prince George.

Johansen a été le quatrième choix au total du repêchage de juin dernier. Il est la propriété de Colombus tandis que Connolly est un sixième choix au total de Tampa Bay. Les deux peuvent être parmi les meilleurs marqueurs.

Il y a aussi le joueur de six pieds trois pouces des Voltigeurs de Drummondville, Sean Couturier, l’un des quatre patineurs « moins âgés » à être choisi au sein de la formation. Il a eu 18 ans plus tôt ce mois-ci. Il est pressenti comme le prochain premier choix au repêchage 2011 de la LNH. Son rival pour cet honneur, Ryan Nugent-Hopkins, des Rebels de Red Deer, a été retranché mercredi.

Le fils de l’ancien de la LNH, Sylvain Couturier, a été une force en attaque au camp et il a aussi démontré qu’il pouvait bien jouer dans les deux sens de la patinoire. On peut le comparer avec le centre de Pittsburgh, Jordan Staal.

« Il est polyvalent, il peut jouer aux trois positions à l’avant et sur les quatre trios », dit Prendergast. « Sean ne mettra pas son équipe dans l’embarras n’importe où sur la patinoire. »

La formation comprend quelques attaquants plus petits avec un instinct de marqueur, comme Louis Leblanc, du Junior de Montréal, Cody Eakin des Broncos de Swift Current, Casey Cizikas de Mississauga et Jaden Schwartz, qui domine la colonne des marqueurs à Colorado College, à sa première année.   

Leblanc a quitté Harvard après une saison avec deux buts en tête : atteindre plus rapidement la LNH et avoir une meilleure chance de participer au Championnat mondial junior.

« L’un des objectifs est réalisé et maintenant je veux gagner l’or », raconte l’espoir des Canadiens de Montréal. « Je suis content d’avoir été choisi. J’aurais été très déçu si je n’avais pas fait partie de l’équipe. »

Foligno représente la plus grande surprise du camp. Predergast explique qu’il a mérité une invitation après avoir bien fait contre l’équipe de la Russie en tournée. « Chaque fois qu’il était sur la glace, il se passait quelque chose. »

La position qui a causé le plus de questionnements a été celle de gardien de but. Aucun cerbère au camp ne s’est démarqué des autres, mais Olivier Roy du Titan d’Acadie-Bathurst et Mark Visentin des IceDogs de Niagara ont été quelque peu meilleurs. « Ce sont ces deux gardiens que nous étions le plus à l’aise de choisir », conclut Predergast.

La formation jouera des matchs hors concours face à la Suisse, la Suède et la Finlande. Cameron en profitera pour établir ses trios et ses paires de défenseurs.

 


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: