Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Diamants Bruts
COMMENT LE DÉFI MONDIAL JUNIOR A PEUT AIDER UN JOUEUR À ÊTRE REPÊCH
Kristi Patton
|
WJA.016.10
|
11 novembre 2010
|
|

Alors que plusieurs choix de première ronde de la LNH ont utilisé le Défi mondial junior A pour exposer leur talent brut – songez à Kyle Turris, Nikita Filatov et Jaden Schwartz –, d’autres y ont fait leurs preuves en quelque sorte.

« Oh oui, absolument », a déclaré Stu MacGregor, dépisteur en chef des Oilers d’Edmonton, lorsqu’on lui a demandé si le tournoi peut déterminer si un joueur sera repêché ou non. « Plusieurs joueurs du Défi mondial junior A sont repêchés en partie à cause de leur performance au tournoi. C’est une excellente occasion pour la LNH de voir ces joueurs à l’œuvre, et ce, dans un contexte très compétitif. »  

Kellen Jones est l’un de ces joueurs. Repêché 202e au total par les Oilers après avoir remporté deux championnats de la Coupe RBC avec les Vipers de Vernon de la BCHL et une bourse d’études de l’Université Quinnipiac de la NCAA, Kellen, son jumeau Connor et Cody Kunyk (le Joueur junior A de l’année de la Ligue canadienne de hockey junior en 2009-10), ont formé le trio le plus menaçant de l’histoire du Défi mondial junior A l’an dernier à Summerside. Ensemble, ils ont cumulé 26 points en cinq matchs pour aider Canada Ouest à remporter la médaille d’argent, retenant l’attention des plus de 150 dépisteurs sur place.

« (Kellen) et son frère Connor ont, selon moi, pris le contrôle de ce tournoi et ils ont été des facteurs dominants tout en attirant notre attention et notre intérêt », a déclaré MacGregor. « Je peux vous assurer que les dépisteurs couvriront l’événement de près cette année à Penticton. »

Même si les Jones n’ont pu mener Canada Ouest à la médaille d’or, ils ont fait bonne impression auprès des Oilers. Kellen a dit que le club de la LNH avait l’intention de venir le voir jouer avec les Vipers, mais comble de malheur, l’ailier gauche s’est fracturé la mâchoire et il a été tenu à l’écart du jeu.

Jones est revenu au jeu à temps pour aider les Vipers à devenir la première équipe en 20 ans à défendre son titre au Championnat national junior A au début de mai, avant d’amorcer l’été du bon pied.

Croyant que le repêchage de la LNH ne durait qu’une journée, Jones a pris place sur le monticule le 26 juin, oubliant tout ce qui se passait à Los Angeles. En jetant un coup d’œil à son téléphone alors qu’il était dans l’abri des joueurs, il a constaté qu’il avait raté un nombre impressionnant d’appels, de textes et de messages lui annonçant qu’il avait été repêché 202e au total.

« J’ai regardé un message pour apprendre que j’avais été repêché par Edmonton… J’ai assisté à leur camp de développement en juillet et j’ai pu prendre place dans le vestiaire des Oilers. Je n’avais même jamais vu un aréna de la LNH auparavant. Comme l’a dit mon père, ce n’aurait pu être mieux pour une première fois », a dit Kellen en riant.

Un an avant l’entrée en scène de Jones à Summerside, Mike Cichy éprouvait toutes sortes de difficultés à cumuler des victoires et des points pour son équipe de l’USHL, le Tri-City Storm, mais il a néanmoins été appelé à représenter son pays pour une deuxième année de suite, cette fois-ci à Camrose, Alberta.

« Mon équipe perdait souvent; la situation était difficile pour nous tous », admet Cichy.

Le Défi mondial junior A a permis au centre de renverser la vapeur. Une victoire inspirante sur Canada Est a motivé Cichy qui a ensuite inscrit quatre points avant d’être nommé le joueur du match dans une victoire de 8 -2 sur la Russie. Cichy a ensuite aidé les États-Unis à écraser Canada Ouest par la marque de 7 -1 dans le match pour la médaille d’or avant de mettre fin au tournoi en remportant le titre du Joueur par excellence et en se taillant une place au sein de l’équipe des étoiles.

« Ce fut énorme pour moi », dit Cichy. « Je n’étais sur le radar d’aucune équipe de la LNH et je pense que le fait d’avoir joué comme je l’ai fait m’a mis sur la carte. Les dépisteurs ont commencé à appeler, mon agent me parlait de plus en plus de repêchage. Je pense que cela a augmenté ma valeur considérablement. »

Malgré cela, le joueur humble ne pensait pas faire partie des plans d’une équipe de la LNH. Pendant une activité religieuse alors qu’il était sur le point d’encourager un ami nerveux qui devrait livrer un discours, il a reçu un appel.

« J’avais dit à mon ami que j’allais être là pour lui parce qu’il était tellement nerveux et alors qu’il s’éloignait le téléphone a sonné et mon conseiller m’a dit que j’avais été repêché par les Canadiens de Montréal. C’est un précieux souvenir que je n’oublierai jamais », a dit Cichy qui a été sélectionné 199e au total par le CH.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: