Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Meghan Agosta Estime Qu'elle Peut Faire; Mieux Même Après L'Or Olympique
NWT.007.10
|
10 novembre 2010
|
|

ST. JOHN'S (Terre-Neuve-et-Labrador) -Meghan Agosta ne croît pas que son évolution pour devenir l'une des meilleures joueuses de hockey féminin soit terminée.

Même si elle a été la meilleure pointeuse et la joueuse par excellence du tournoi olympique de hockey féminin à Vancouver, Agosta croit qu'elle doit faire mieux avant d'être considérée comme la meilleure.

« Vous savez quoi? Il y a beaucoup d'excellentes joueuses. C'est très certainement mon objectif », a-t-elle déclaré à la Coupe des 4 nations. « Je vais simplement continuer de travailler fort tous les jours, non seulement sur la glace, mais loin de celle-ci, et faire ce que je peux pour continuer à m'améliorer et atteindre le prochain niveau. »

Selon ses statistiques, personne n'a déjà atteint cet autre niveau. Agosta a établi un record du tournoi olympique en février en cumulant neuf buts et six aides en seulement cinq matchs alors qu'elle évoluait au sein du deuxième trio du Canada avec Jayna Hefford et Caroline Ouellette.

À 23 ans, elle a été nommée la Joueuse par excellence du tournoi. Originaire de Ruthven, Ontario, la jeune femme admet que la saison 2009-10 au cours de laquelle elle a été centralisée avec l'équipe olympique canadienne lui aura permis de percer. Grâce à son tir rapide et vif et à sa créativité, elle a occupé le premier rang des pointeuses de l'équipe avec 35 points en 21 matchs sur la scène internationale. 

Ses entraîneurs et coéquipières croient qu'Agosta pourrait bien établir une nouvelle norme au hockey féminin si elle est prête à être une joueuse dominante à chacune de ses présences sur la glace avec l'équipe nationale. L'entraîneure-chef de la formation aux Olympiques, Melody Davidson, qui est maintenant dépisteuse en chef du programme féminin de Hockey Canada, a toujours reconnu le talent de Meghan, mais elle la réprimandait de ne pas le montrer chaque match.  

Le jour de son 19e anniversaire, Agosta réussissait un tour du chapeau pour le Canada contre la Russie aux Jeux olympiques de 2006 à Turin en Italie, mais ce furent ses derniers buts du tournoi. Cela résume assez bien sa carrière : parfois elle brille, parfois elle passe inaperçue.  
La capitaine actuelle de l'équipe canadienne, Hayley Wickenheiser, est d'accord qu'Agosta doit offrir une performance constante.

« C'est une joueuse dynamique. Elle est rapide, elle peut mettre un match hors de portée et mettre la rondelle dans le filet au besoin », a dit Wickenheiser. « L'évolution de son jeu viendra en comprenant ce qu'est la constance et ce qu'il faut pour bien faire tous les jours; c'est cela qui distingue les joueuses. Elle évolue encore et elle s'améliore en tant que jeune joueuse. » 

Agosta est devenue une chef de file pendant qu'elle étudiait au collège Mercyhurst.

Les Lakers n'étaient pas une puissance du hockey féminin à l'arrivée d'Agosta après les Jeux olympiques de 2006 alors, on lui a confié la responsabilité non seulement de marquer, mais aussi de développer une mentalité de championne.

Agosta a été nommée capitaine adjointe à sa deuxième année et capitaine en 2008-09 alors qu'elle a mené Mercyhurst à leur première participation au « Frozen Four ». 

« J'aime croire que ces trois années passées avec nous ont fait une différence alors qu'elle a appris comment passer d'une très bonne athlète, presque phénoménale, à une vraie athlète de l'élite », affirme l'entraîneur-chef des Lakers, Mike Sisti joint à Erie, Pennsylvanie. « Un de ses rêves est d'être l'une des meilleures joueuses au monde. »

« Elle a appris à connaître le jeu mieux, elle a travaillé plus fort et s'est poussée, et elle a appris à être plus constante. De plus, à cause de son rôle de chef de file, elle a appris l'importance du langage corporel et à voir ses coéquipières se tourner vers elle pour voir comment elle réagissait à l'adversité. Ce sont là des choses sur lesquelles nous avons travaillé très fort et étroitement avec Meghan pour qu'elle s'améliore au fil des ans. »

« La seule chose au sujet de laquelle Meghan a acquis de la maturité et qu'elle continue d'apprendre est sa responsabilité de ne pas connaître de matchs ordinaires ou de fournir moins que son effort maximal. Si elle n'est pas au sommet de sa forme ou qu'elle ne se pousse pas autant qu'elle pourrait le faire, elle facilite le travail de ses adversaires. »

Agosta a été candidate au prix Patty Kazmaier, remis à la meilleure hockeyeuse des rangs collégiaux américains, trois années de suite, de son année recrue à ses deux premières années universitaires. Elle aurait sans doute été candidate à nouveau cette année n'eut été de son absence en raison de sa centralisation pour les Olympiques.

Sa coéquipière chez les Lakers et au sein de l'équipe canadienne, Vicki Bendus, est devenue la première joueuse de Mercyhurst à remporter le trophée Patty Kazmaier cette année. Agosta est maintenant de retour auprès des Lakers en tant que capitaine pour la saison 2011-11 et elle est au premier rang de la NCAA pour la moyenne de points par match, soit 2,38.

« Elle a toujours été une très bonne joueuse pour nous », dit Bendus. « Je crois que le fait d'avoir été aux Olympiques et d'avoir si bien joué a été un excellent apprentissage pour elle; elle a été une des meilleures joueuses de la meilleure équipe.

« Elle est revenue avec cette mentalité. Avoir été centralisée pendant toute l'année avec plusieurs joueuses plus vieilles, elle a acquis plusieurs habiletés de leadership et elle les utilise auprès de notre équipe. »

Agosta terminera ses études en droit criminel cette année. Elle songe à faire carrière dans la police surtout auprès des unités canines. Quant à son jeu sur la glace, Agosta reconnaît ouvertement qu'elle peut devenir encore meilleure. 

« Je peux certainement faire mieux », dit-elle. « Surtout dans mon jeu défensif (et) je dois devenir plus forte, plus rapide. Je dois aussi décocher plus rapidement. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: