Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
Il N'Est Jamais Trop Tard
Jade Gritzfeld
|
EC.008.10
|
20 avril 2010
|
|

Il n’est jamais trop tard pour devenir une passionnée du sport de choix au Canada.

Pour une patineuse artistique qui n’avait jamais joué au hockey, l’amour du sport a pris naissance chez Haley Wieler lorsqu’elle a assisté aux matchs de son mari Nathan Wieler, un arbitre. Au début, elle ne comprenait pas pourquoi les matchs revêtaient une telle importance pour lui. Il ne gagnait pas et ne perdait pas, il était officiel.

« Au lieu de critiquer mon mari, je voulais l’encourager et je voulais vraiment apprendre à apprécier le hockey », affirme Haley, 31 ans, originaire de Unity en Saskatchewan.

Dire qu’elle a appris à apprécier le hockey serait une litote.  

Haley a plongé dans le monde de l’arbitrage, assistant à un stage pour les officiels que Nathan était convaincu qu’elle ne compléterait pas.

« J’ai trouvé cela bizarre au début parce qu’elle avait si peu d’intérêt ou de connaissances » dit Nathan qui est originaire de Melville en Saskatchewan.

Apprendre à connaître le hockey à 24 ans est plus difficile, car Haley n’avait pas les habiletés que la plupart développent pendant l’enfance ou l’adolescence. Haley explique qu’elle est devenue une étudiante sérieuse du jeu, se considérant chanceuse d’avoir un des meilleurs professeurs et entraîneurs, son mari. Nathan est arbitre dans la Ligue de hockey de l’Ouest.   

Haley s’attendait à commencer comme officielle dans les catégories inférieures du hockey mineur puisqu’elle faisait ses premiers pas au hockey. À sa première année, elle a été affectée à vingt matchs, mais à la fin de la saison suivante, elle comptait déjà plus de deux cents matchs à son actif en tant qu’officielle.

Selon Haley, elle ne fait que rattraper le temps qu’elle a perdu dans son enfance.  

Lorsqu’on lui demande quel est le moment le plus mémorable qu’elle a vécu au hockey, elle répond sans hésitation qu’il est survenu le 1er janvier 2006.

« J’ai eu l’honneur d’être choisie comme officielle pour un match préolympique avec Stéphanie Normand et Kim Robichaud du Québec », dit-elle en expliquant que l’équipe nationale féminine s’est avancée sur la glace derrière les officielles. L’ovation de la foule qui encourageait Équipe Canada restera gravée longtemps dans sa mémoire.

Haley admet que depuis, elle est devenue presque obsédée par son travail qui consiste à faire respecter les règles de ce grand sport canadien.

Bien qu’elle admet ouvertement que Nathan connaît beaucoup mieux le livre des règles qu’elle, Haley croit que ses connaissances du manuel des procédures des juges de lignes sont plus impressionnantes que celles de son mari.

L’étudiante prend son rôle très au sérieux, car elle sait que les superviseurs cherchent la perfection avant tout, que ce soit en ce qui a trait au positionnement, au patinage ou aux endroits cruciaux où elle doit se placer sur la glace.

Il va sans dire que Nathan est fier de sa femme. Son plus beau souvenir s’est produit récemment lors d’un match junior B masculin.  

« J’ai constaté que tous les éléments que je lui ai enseignés se consolident », dit-il. « Elle était toujours au bon endroit au bon moment, et elle a fait preuve d’un excellent jugement du début à la fin. »

Ayant grandi à Unity, Haley s’adapte très bien aux températures de -30 C des patinoires extérieures qu’elle fréquente pour perfectionner son patinage. C’est une bonne façon de s’endurcir comme arbitre dit-elle.

Haley est consciente qu’il arrive que les joueurs et les entraîneurs oublient qu’elle fait de son mieux en tout temps et elle admet qu’il est parfois difficile de ne pas prendre les critiques personnellement lorsque des gens ne croient pas qu’elle s’est engagée à prendre des décisions justes et raisonnables.

Mais la motivation, la détermination et une passion indéniable pour le sport ont permis à Haley de devenir une des meilleures officielles au pays selon son plus grand partisan, Nathan, et plusieurs qui l’ont vu faire ce qu’elle aime. Haley a transformé l’appui qu’elle voulait témoigner au départ à son mari en un amour réel pour le hockey.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: