Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Les Dépisteurs Seront Nombreux ; Au Défi Mondial Junior A
Jason Simmonds
|
WJA.011.09
|
22 octobre 2009
|
|

Quand Mike Oke parle du Défi mondial junior A 2009 qui aura lieu à Summerside du 1er au 8 novembre, il sait de quoi il parle.

Le directeur général et dépisteur en chef d’International Scouting Services a assisté aux trois premiers Défis mondiaux juniors A dans l’Ouest canadien.

« C’est un excellent événement et il est bien appuyé par la communauté des dépisteurs et les dépisteurs de la LNH », dit Oke. « Les gens de Summerside verront de nombreux dépisteurs de la LNH et de nombreux directeurs généraux de la LNH qui se feront un devoir de passer par là et de venir jeter un coup d’œil. »

À ce jour, près de 150 forfaits du dépisteur ont été vendus et chaque équipe de la LNH en a acheté au moins trois.

« C’est une belle occasion pour les dépisteurs de voir les équipes européennes et c’est une belle occasion pour les dépisteurs de voir les joueurs qui ne jouent pas junior majeur et qui évoluent au niveau de l’élite du junior A avec et contre les meilleurs joueurs de leur groupe d’âge », explique Oke. « Cette année promet d’être encore plus excitante, je pense que le niveau des équipes au tournoi est peut-être un peu plus élevé. »

Alors qu’est-ce que Oke recherchera lorsqu’il assistera aux quatre derniers jours du tournoi?

« Certainement, tu veux voir des joueurs qui peuvent patiner », répond-il. « Dans le sport d’aujourd’hui, tu dois être capable de patiner pour rivaliser. Et puis il y a ce mot, rivaliser. Tu veux voir des joueurs qui travaillent fort à chaque présence sur la glace. »

« C’est un tournoi unique parce que les joueurs, surtout ceux des équipes canadiennes, ne se connaissent pas et il est probable qu’ils jouent ensemble pour la première fois. »

« C’est intéressant de voir s’ils sont capables de s’intégrer et de former une équipe. S’ils sont en mesure de faire ça et de connaître du succès, cela en dit long, non seulement sur leur niveau d’habileté, mais aussi sur leur profil mental. »

Les joueurs le savent

Les joueurs sont bien conscients de la présence des dépisteurs et ils essaient simplement de se concentrer sur la glace, affirme le choix de première ronde des Bruins de Boston, Joe Colborne, qui a cumulé sept points (3-4) pour Canada Ouest en 2007.

« Nos entraîneurs ont fait du bon travail pour nous garder concentrés », dit Colborne. « Pendant le tournoi, ce n’était pas vraiment inquiétant parce que tout ce que tu veux faire c’est de gagner cette médaille d’or. »

« Quelques jours après (le tournoi), je me suis assis, j’y ai pensé et j’ai réalisé que presque toutes les équipes (de la LNH) étaient très bien représentées. Il y avait des directeurs généraux, des directeurs du personnel des joueurs et ce fut une belle occasion, non seulement pour moi, mais pour plusieurs gars, de se faire connaître. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: