Jeune Franc-Tireur; Ellis Se Démarque à 17 ans
Alan Adams
|
WJC.030.08
|
28 décembre 2008
|

Personne ne vous en voudrait de prendre Ryan Ellis pour un membre du personnel de soutien de l’équipe nationale junior du Canada. Ellis mesure cinq pieds neuf pouces, pèse 180 livres et a l’air de son âge (17 ans).

Mais il est la preuve que la frappe de tir ne dépend pas de la taille.

Le tir d’Ellis de la ligne bleue du Canada est mortel comme en témoignent le but et les deux aides qu’il a cumulés dans la victoire de 8 -1 sur la République tchèque lors du premier match au tournoi.

Il est seulement le deuxième défenseur de 17 ans à marquer pour le Canada à un mondial junior, le premier étant Wade Redden, auteur de trois buts en 1994.

« Il y a longtemps qu’un défenseur de 17 ans s’est taillé une place (dans l’équipe nationale junior) et ce fut quelque peu surprenant », déclare Ellis.

Un magicien avec la rondelle capable d’un grand calme lorsque la rondelle se trouve sur la lame de son bâton, Ellis ne panique pas et il a prouvé à ses entraîneurs qu’il est plus qu’un spécialiste de l’avantage numérique.

« Il est brillant. Il est intelligent », affirme l’entraîneur-chef du Canada, Pat Quinn, qui était aussi l’entraîneur d’Ellis au Championnat mondial des moins de 18 ans de l’IIHF au printemps dernier lorsque le Canada a remporté l’or. « Il était évident qu’un aspect de son jeu était peut-être dû à la génétique parce qu’il comprenait comment jouer le jeu. »

Ellis a joué presque exclusivement lors des supériorités numériques au championnat des M18 à Kazan en Russie, mais il terminé au premier rang des pointeurs parmi les défenseurs avec trois buts et quatre aides en sept matchs.

Quinn a tellement été impressionné par la prestation d’Ellis qu’il a choisi de jouer avec huit défenseurs à Ottawa plutôt que sept.

« Depuis le printemps dernier, il s’est grandement amélioré. En commençant par son conditionnement et ses habitudes », affirme Quinn. « Tout a changé; il est en meilleure forme physique maintenant et l’intelligence dont il avait fait preuve pour le jeu offensif paraît maintenant dans son jeu défensif. La seule chose qui pourrait être un obstacle est sa taille. Mais certains parviennent à surmonter cela s’ils apprennent à bien jouer leur position. »

Ellis occupait le premier rang des pointeurs chez les défenseurs de la Ligue canadienne de hockey lorsqu’il s’est présenté au camp de sélection de l’équipe nationale junior au début de décembre, après avoir cumulé 48 points pour les Spitfires de Windsor, une des meilleures formations de la LCH.

Malgré sa fiche impressionnante à l’offensive, il savait très bien ce que l’on disait à son sujet – surtout à cause de sa taille –, mais il en a rapidement fait fi.

« Les changements apportés aux règles ont été à mon avantage », dit-il. « Les nouvelles règles m’ont permis de progresser. »

Alors que ses statistiques offensives ont retenu l’attention après la victoire sur les Tchèques, Ellis a également été excellent à la défensive, évoluant à cinq contre cinq en plus de participer au jeu de puissance.

« J’ai été surpris par mon temps de jeu à cinq contre cinq et j’étais plus que content de le prendre », dit-il. « Je ferais n’importe quoi pour aider l’équipe à gagner. »

Avec toute l’attention accordée à son jeu individuel, Ellis n’hésite pas à souligner que le hockey est un sport d’équipe et qu’il profite du fait qu’il est entouré d’excellents coéquipiers.

« Je pense que les gars avec qui je joue sont pleins de talent et quand vous jouez avec du talent comme ça, votre confiance augmente et présentement, j’en profite. »

Le Canada aussi en profite.

» Championnat mondial junior 2009

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Responsable, communications
Hockey Canada
403-284-6427 / 403-669-1261 (mobil)
mbell@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Videos
Photos
ENFM18 2017-18 : CAN 5 – RUS 1 (Médaille de bronze)
Guay obtient un but et deux aides et le Canada remporte le bronze.
ENFM18 2017-18 : USA 4 – CAN 3 TB (Demi-finale)
Adzija a un but et une aide, mais le Canada perd en tirs de barrage.
ENF 2017-18 : CAN 3 – FLA 2 (Ligue)
Un but et une aide pour Rougeau et Nurse dans un gain du Canada.
ÉNFM18 2017-18 : CAN 3 – CZE 1 (Quart de finale)
Slobodzian marque le BG en AN et le Canada accède aux demi-finales.
Horaire
Close
Credit