Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Neuf Joueuses de L'Ontario Mènent Les M-18 Au Championnat Mondial
Heather McIntyre
|
U18.002.08
|
5 janvier 2008
|
|

Lorsque Natalie Spooner regarde autour du vestiaire d’Équipe Canada, plusieurs visages lui sont familiers.

Neuf des vingt joueuses qui font partie de la formation du Canada au Championnat mondial féminin des moins de de l’IIHF proviennent de l’Ontario et jouent dans la Ligue provinciale de hockey féminin (PWHL).

« Le hockey est une grosse affaire en Ontario », affirme Spooner qui est âgée de 17 ans. « La PWHL le regarde comme une grosse affaire et améliore les joueuses vraiment bien. »

L’entraîneure-chef d’Équipe Canada, Melody Davidson, croit que le développement des joueuses en Ontario est plus avancé que dans les autres provinces.

« Son système est beaucoup plus avanc頻, affirme-t-elle. « Elle a son propre système de hockey mineur, l’Association de hockey féminin de l’Ontario, tandis que les autres provinces font jouer les jeunes filles avec les jeunes garçons parce qu’elles n’ont pas assez de joueuses si jeunes. »

Le fait que l’Ontario a remporté le Championnat national féminin des moins de en novembre dans sa province – son quatrième titre national consécutif – a sans doute confirmé la sélection de plusieurs joueuses de l’équipe.

Le processus de sélection a commencé par l’évaluation de plusieurs joueuses aux Jeux d’hiver du Canada en février dernier à Whitehorse au Yukon.

Davidson et les entraîneurs adjoints Jim Fetter et Danielle Goyette – deux fois médaillée d’or olympique – ont évalué les joueuses lors d’un camp de conditionnement hors glace en mai, et ils en ont invité plusieurs à revenir à un camp des moins de 19 ans à Calgary en juillet.

Vingt et une joueuses ont été nommées à l’équipe nationale des moins de 18 ans pour une série de trois matchs hors concours contre les États-Unis à Ottawa en août – une série que les Canadiennes ont balayée – et les évaluations se sont poursuivies tout au long de cette série et au début de la saison des joueuses auprès de leur équipe de club.

Quinze membres de la formation qui s’avancera sur la glace à Calgary ont fait partie de l’équipe nationale pour la série estivale.

Les dernières évaluations ont eu lieu au championnat national en novembre après lequel le nombre de joueuses a été réduit à 20.

Spooner est la meilleure pointeuse de son équipe de la PWHL, le Lightning de Durham West, avec 14 buts et 23 points en 14 matchs.

Plusieurs des 15 meilleures pointeuses de la ligue ont été choisies pour porter la feuille d’érable. La meilleure pointeuse de la ligue, Carolyne Prévost, a cumulé 17 buts et 31 points en seulement 18 matchs. Les 15 meilleures comprennent aussi Brianne Jenner, qui occupe le deuxième rang des pointeuses de la ligue avec 30 points en 18 matchs, Laura McIntosh, Jessica Jones et Spooner, qui se trouve au 13e rang.

Parmi les autres Ontariennes qui endosseront le chandail canadien sont la gardienne de but Amanda Mazzotta, Tara Watchorn, Laura Fortino et Catherine White. Une autre joueuse de la PWHL, Brittany Haverstock, qui est originaire de la Nouvelle-Écosse, est aussi membre de l’équipe.

« (Les joueuses) sont ici parce qu’elles sont toutes fortes », a expliqué Davidson après le premier entraînement de l’équipe le 3 janvier. « Ce sera à elles de travailler ensemble pour développer une chimie. »

L’équipe disputera son premier match du championnat mondial le 7 janvier contre la République tchèque.

« C’est un bon groupe de filles », dit Spooner en parlant de celles qui porteront le rouge et le blanc. « Nous avons toutes une bonne éthique du travail et nous donnons le meilleur de nous-mêmes à chaque séance d’entraînement et à chaque match. »

Avec Davidson derrière le banc, les joueuses n’ont vraiment pas d’autre choix. Décrite comme intense et exigeante, Davidson dit qu’elle connaît du succès, car elle a de bonnes joueuses.

« Je m’attends à ce qu’elles jouent avec intensité à chaque présence sur la glace », déclaré Davidson. « Elles doivent s’approprier la rondelle. »

Quant aux attentes pour cette équipe nationale dominée par l’Ontario, Spooner vise haut.

« Si nous parvenons à tirer la rondelle au filet, la rondelle va rentrer », dit-elle. « Je crois que nous avons de bonnes chances de gagner su nous faisons tout ce dont nous sommes capables et si nous jouons de notre mieux. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: