Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Première Ronde D'Un Affrontement Titanesque
WWC.045.07
|
7 avril 2007
|
|

Physiquement, ce ne sera pas aussi féroce que le duel Muhammad Ali contre Joe Frazier (ou même qu’un match Colorado contre Détroit en 1997), mais le match de la ronde éliminatoire opposant le Canada et les États-Unis, samedi après-midi au Centre MTS, sera un affrontement agressif.

Classées respectivement au premier et au deuxième rang du classement mondial avant le Championnat mondial féminin 2007 de l’IIHF, Équipe Canada et Équipe États-Unis ont dominé leurs adversaires en ronde préliminaire. Pendant que les Canadiennes ont patiné en rond face à la Suisse et à l’Allemagne à leurs deux matchs préliminaires, les Américaines n’ont pas été mises à l’épreuve lors de leurs deux matchs contre le Kazakhstan et la Chine. Ne vous attendez pas à un grand écart de buts lorsque ces deux puissances du hockey féminin s’affronteront pour la première fois depuis la finale du championnat mondial de 2005.

« Ce sera amusant », a déclaré l’entraîneur-chef des États-Unis, Mark Johnson, après la victoire de son équipe sur la Chine jeudi soir à Selkirk. « Les filles n’ont pas souvent l’occasion de jouer devant de grandes foules, alors l’ambiance va être fantastique. La compétition sera très féroce. Ce sera une expérience très agréable pour nos joueuses. »

La rivalité entre ces deux formations remonte à 1990, au premier championnat mondial. Équipe Canada a gagné la plupart des affrontements, battant les Américaines lors de huit matchs consécutifs pour la médaille d’or au championnat mondial de 1990 à 2004, mais Équipe États-Unis a vaincu le rouge et blanc en 2005 pour terminer au sommet du championnat mondial pour la première fois de son histoire.

La rivalité s’est aussi transportée aux Jeux olympiques où les deux équipes ont chacune occupé la plus haute marche du podium. Les Américaines ont remporté le premier tournoi olympique en hockey féminin, en 1998 à Nagano, battant les Canadiennes 3 -1 pour s’emparer de la médaille d’or. Toutefois, aux Olympiques de 2002 au Utah, les Américaines n’ont pu défendre leur titre et ce sont les Canadiennes, en quête de revanche, qui ont prévalu par la marque de 3 -2 lors du match ultime. Hayley Wickenheiser et compagnie ont défendu leur titre quatre ans plus tard aux Jeux olympiques de 2006 à Turin, mais elles l’ont fait sans affronter les Américaines. L’équipe des États-Unis a perdu à l’équipe de la Suède en demi-finale lors de tirs de barrage. Ce fut la première fois que les États-Unis ou le Canada subissaient la défaite aux mains d’une autre équipe lors d’une compétition internationale. Mais cela n’a eu aucun impact sur Équipe Canada. Les Canadiennes ont battu les Suédoises 4 -1 lors de la finale pour remporter leur deuxième médaille d’or olympique consécutive.

Natalie Darwitz, une bougie d’étincelle de 5 pieds 3 pouces au sein de la formation américaine depuis 1998, est très consciente de la rivalité qui existe entre les deux meilleures équipes du hockey féminin. La joueuse originaire d’Eagan an Minnesota a affirmé qu’elle et ses coéquipières étaient prêtes pour affronter le Canada.

« Nous sommes très excitées », a déclaré Darwitz. « Ce sera une toute nouvelle expérience. Jouer devant leurs partisans sachant que personne ne prend pour nous. Mais nous sommes excitées, c’est évident, et je pense que nos chances sont bonnes. J’aime notre façon de jouer et de déplacer la rondelle, et si nous nous présentons au match et que nous jouons fort en créant des occasions de marquer et en provoquant toutes sortes de situations, je pense que ça va aller. Nous espérons une bonne victoire. »

Les tournois de la Coupe des quatre nations font aussi partie de l’équation, car plusieurs matchs intenses ont alimenté la rivalité. Équipe Canada a remporté neuf des 11 derniers tournois, y compris la Coupe des quatre nations en novembre dernier à Kitchener en Ontario. Les deux seules médailles d’argent du Canada à cet événement sont survenues à la suite de défaites aux Américaines. Les Américaines ont terminé au deuxième rang derrière le Canada à huit reprises, mais elles ont gagné en 19.

C’est une nouvelle année, et les deux formations regroupent de nouvelles joueuses à ce championnat mondial. Johnson, l’entraîneur-chef de l’équipe américaine, dit qu’il est fier d’affronter les Canadiennes samedi, car son équipe commence à jouer ensemble, en équipe.

« Chaque match qu’elles jouent et chaque entraînement auquel elles participent, elles apprennent à se connaître un peu mieux, et elles sont ensemble depuis près de deux semaines maintenant; le tout commence à ressembler à une équipe », a expliqué Johnson. « Évidemment, le fait de connaître du succès tôt dans le tournoi aide au développement et à la croissance, et maintenant, les défis seront un peu plus difficiles. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: