Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
De Red Deer à Nashville, En Passant Par Tous Les Endroits Entre Les Deux
TEL.016.07
|
24 avril 2007
|
|

Chris Mason se souvient de la sensation de se tenir devant son filet lors d’un championnat national, sachant que le match était télédiffusé à l’échelle nationale.

La seule chose qui manquait, dit-il…

Les nerfs.

« Je n’étais pas si nerveux », déclare Mason, maintenant un gardien de but avec les Predators de Nashville dans la LNH. « J’avais été tellement nerveux en cours de route qu’une fois rendu là, il s’agissait simplement d’un autre match de hockey. »

Sauf que ce match était la finale de la Coupe Air Canada 1994, le championnat national midget, à Brandon au Manitoba. Le match était diffusé d’un océan à l’autre sur les ondes de TSN et Mason était le gardien étoile des Chiefs de Red Deer.

Les Chiefs s’étaient emparés de la dernière place pour participer aux éliminatoires de la Ligue de hockey midget de l’Alberta et, avec l’aide de Mason et de Shane Willis, deux futurs joueurs de la LNH, ils sont passés à une victoire près de remporter le trophée ultime du hockey midget canadien.

« Le simple fait de se rendre jusque-là a été une des plus belles expériences de ma vie », explique Mason. « Nous avons eu tellement de difficultés à nous rendre là, obtenant la dernière place disponible, puis nous frayant un chemin lors des éliminatoires. Nous avions l’impression que rien ne pouvait nous arrêter. »

La seule chose qui les séparait du championnat? Les Pat Canadians de Regina, une des franchises du hockey midget ayant connu le plus de succès au pays.

Mais les Chiefs ont résisté aux Pat Canadians et le match a dû être décidé en prolongation.

Willis a eu la meilleure occasion de marquer pour les Albertains, mais son tir a frappé le poteau. Puis Regina a marqué le but gagnant en déjouant Mason et en empêchant Red Deer de remporter le championnat national.

« Nous pensions avoir joué la finale parfaite… puis perdre en prolongation… nous étions assommés », se souvient Mason. « C’est une déception énorme de passer si près, puis de rentrer bredouille. »

Après avoir mis fin à sa carrière chez les juniors lors de cette finale au championnat national, Mason s’est joint aux Cougars de Prince George avec qui il a évolué pendant trois ans. Il a été repêché en cinquième ronde (122e au total) par les Devils du New Jersey en 1995.

Après avoir signé un contrat avec les Mighty Ducks d’Anaheim avant la saison 1997-98, Mason a passé seulement un an dans le système des Mighty Ducks avant d’être échangé à Nashville à la veille de la saison 1998-99.
Il a fait ses débuts dans la LNH avec les Predators le 16 décembre 1998, contre Anaheim, bloquant les huit tirs qu’il a affrontés lorsqu’il a remplacé le gardien partant Mike Dunham.

Mais, Mason devra attendre six ans avant de devenir un joueur à temps plein dans la LNH. Il a passé quatre saisons avec les Admirals de Milwaukee, une avec le Rampage de San Antonio, et la saison 2004-05 avec le Valerengen IF, qu’il a mené au championnat de la ligue norvégienne.

« Ce fut difficile de voir tellement de gars contre qui j’avais joué accéder aux rangs supérieurs et je me disais : “Je sais que je suis meilleur qu’eux” », raconte Mason en parlant de sa carrière dans les rangs mineurs. « Beaucoup de joueurs deviennent amers et frustrés, mais j’ai la chance de gagner ma vie en jouant au hockey alors pourquoi je me plaindrais? »

Après avoir passé les saisons 2003--06 comme substitut de Tomas Vokoun à Nashville, le gardien de 31 ans a eu sa chance en 2006-07 lorsque Vokoun s’est blessé à un pouce à la fin de novembre.

Mason a pris part à 21 matchs consécutifs entre le 26 novembre et le 6 janvier et il a remporté plus de matchs pendant la saison (24) qu’il ne l’avait fait précédemment au cours de sa carrière dans la LNH (16).

« C’est beaucoup plus facile quand c’est toi le numéro un », explique Mason en comparant le poste de gardien partant à celui de substitut. « Tu es plus à l’aise, car tu sais que tu vas jouer chaque soir, et tu adoptes une routine. »

Il a certainement trouvé la routine qui lui convenait en 2006-07, car il a établi un record de la franchise au chapitre des jeux blancs en une saison (cinq, à égalité avec Vokoun), terminant au deuxième rang de la LNH au chapitre du pourcentage d’efficacité (0,925) et obtenant même sa première mention d’aide dans la LNH, le 29 novembre contre Philadelphie. 

Évidemment, Mason est l’un des rares gardiens de but à porter une mention d’aide à sa fiche après avoir marqué son premier but dans la LNH.

Le , l’avant Geoff Sanderson de Phoenix a tiré la rondelle dans son propre filet et, puisque Mason avait été le dernier joueur de Nashville à toucher la rondelle, le but lui a été accordé, faisant de lui seulement le neuvième gardien de la LNH à marquer un but lors d’un match.

« C’était un but moche », a déclaré Mason, quelque peu gêné après le match. « On aurait dû l’accorder à quelqu’un d’autre. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: