Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Un Defi Qui Rassemble Les Depisteurs Des; Quatre Coins du Monde
Keith Borkowsky
|
U17.006.06
|
4 janvier 2006
|
|

RÉGINA — Ce n’est pas un grand défi de trouver un dépisteur au Défi mondial des moins de 17 ans.

Des centaines d’équipes professionnelles, junior et universitaires sont représentés par des dépisteurs à ce tournoi. Bob Lowes, un dépisteur des Wheat Kings de Brandon et l’ancien entraîneur-chef de l’équipe nationale canadienne des moins de 18 ans, en est à son premier Défi mondial, mais il a raison d’y être cette année.  Quatre joueurs de l’Ouest et un du Pacifique sont des espoirs des Wheat Kings, repêchés lors du repêchage bantam de la WHL.

Il note que les dates du tournoi et les âges des joueurs rendent ce tournoi très important sur le calendrier des dépisteurs.

“C’est drôle que ce tournoi a lieu tout juste avant notre date limite pour les transactions, el 10 janvier.  Beaucoup de temps, ces jeunes joueurs sont possiblement les joueurs convoités dans des transactions si tu veux te départir de plus vieux joueurs et se préparer pour l’avenir.”

Le Défi permet aux dépisteurs de voir les meilleurs jeunes espoirs de l’Europe évoluer dans le style nord-américain. Puisque chaque équipe de la Ligue canadienne de hockey a chacune deux choix de repêchage, les dépisteurs ont également à la recherche de tournois comme celui-ci pour dénicher un espoir.   Également, Lowes note que c’est le fait que ces joueurs évoluent contre des joueurs du même âge.

“C’est toujours une meilleure indication sur comment ils vont développer lorsqu’ils auront 18 ou 19 ans dans leurs ligues,” Lowes a dit.

Des dépisteurs des rangs universitaires américains, tels que l’entraîneur adjoint John Kyle de l’Université du Michigan du Nord se sont également présentés.  Et quoique les réglements ne permettent pas aux équipes de communiquer avec les joueurs avant d’être plus vieux, Kyle croit que le Défi est très utile.

“C’est bien pour nous de se présenter dans certaines régions qu’on ne visite pas régulièrement en dépistant,” a dit Kyle, dont le frère Walt est l’entraîneur de l’équipe nationale junior américaine. “Le plus important pour nous lors de ce voyage, c’est de développer des relations de travail avec les entrâineurs et le personnel, afin qu’ils puissent se référer à nous s’il y a des joueurs qui songent à l’option universitaire.”

Lowes, pour sa part, croit que parmi les 110 canadiens au Défi, plusieurs seront d’excellents espoirs pour l’équipe junior dans l’avenir.

“Il y a un vraiment bon groupe de défenseurs qui sera excitant pour le Canada chez les 1989s,” dit Lowes. “Je crois qu’en regardant toutes les équipes canadiennes, et en ressortant les meilleurs … tu finish par avoir sept très bons défenseurs.”


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: