Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Becky Kellar - Se Préparer Aux Avants de la Suède à L'Échec-Avant
OLY.017.06
|
19 février 2006
|
|

Bien qu’une finale contre la Suède représente un tout autre défi qu’une finale contre les États-Unis, les deux équipes ont une chose en commun. Elles cherchent des occasions de marquer à l’échec-avant en exerçant une pression sur les défenseures du Canada. Mais cette année, les entraîneurs du Canada se sont préparés en exerçant constamment une pression sur leurs défenseures au cours des 22 matchs disputés contre les équipes de la Ligue de hockey midget de l’Alberta.

Becky Kellar, qui en est à ses troisièmes Jeux olympiques, sera mise à contribution souvent et elle devra résister à l’échec-avant suédois. L’échec-avant de la Suède a donné lieu aux deux buts de l’équipe en temps réglementaire contre les États-Unis, forçant deux revirements et les transformant en deux buts. Kellar, qui est originaire de Hagersville, Ontario, croit que les matchs contre les équipes masculines midgets les ont bien préparées à ce qui les attend dans la finale pour la médaille d’or.

« Les joueurs midgets sont vraiment rapides. Le fait de les avoir affrontés si souvent nous a aidées à déplacer la rondelle sous pression et à prendre des décisions rapidement. Ce fut de bons matchs pour nous; ils nous ont aidées à nous améliorer et à être prêtes à n’importe quoi. »

Kellar, pour sa part, croit que le Canada est prêt à affrontern’importe quelle pression que la Suède peut exercer. L’entraîneur-chef suédois, Petr Elander, a confié aux médias, samedi, qu’il croit que la défensive du Canada est sa faiblesse. Kellar a bien hâte de lui prouver le contraire.

« Nous n’avons pas travaillé sur ça beaucoup au tournoi, mais dans les matchs avant les Olympiques, lorsque nous jouions contre les équipes de gars, nous avons travaillé beaucoup cet aspect. Alors, je ne pense certainement pas que c’est une faiblesse. Nous avons d’excellentes gardiennes, alors je pense vraiment que c’est une force pour nous. »

« Nous avons joué souvent contre elle (la Suède) cette année. Nous savons ce dont elles sont capables. Je n’ai pas été tellement surprise du revirement. Elles forment une excellente équipe et nous les avons vues progresser cette année. Nous avons eu d’excellents matchs contre elles cette année, des écarts d’un but, de deux buts et certains massacres. Tu ne sais jamais vraiment à quoi t’attendre. Nous n’allons pas les prendre à la légère. Certainement pas. Nous ne l’avons pas fait de l’année. »

« Je ne pense pas que nous envisageons ce match différemment que si nous devions affronter les États-Unis. »

Kellar et son opinion sur le fait que le Canada a poussé le hockey féminin à un nouveau niveau cette année

« Je pense certainement, en ce qui a trait à cette équipe, je pense que oui absolument (que nous avons poussé le hockey féminin à un nouveau niveau). Nous avons travaillé tellement fort pour les dernières Olympiques et les Olympiques avant ça. C’est une progression et nous sommes devenues meilleures au cours des huit dernières années. Je pense sincèrement que nous sommes à un niveau que nous n’avons jamais atteint auparavant. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: