Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Meghan Agosta de Ruthven; - Une Olympienne En Avance
OLY.001.06
|
9 février 2006
|
|

Rares sont ceux qui croyaient que la jeune Meghan Agosta, 18 ans, avait une chance de faire partie de l’équipe olympique de hockey féminin du Canada cette année. La jeune était assurée d’une place en 2010. Mais 2006? N’allons pas au-devant des choses.

Son parcours était parsemé de tellement d’embûches. Plusieurs joueuses d’expérience étaient de retour. Et bien que Meghan avait accompagné l’équipe nationale comme substitut au Championnat mondial 2005, la jeune fille de Ruthven, Ontario, n’avait jamais pris part à un événement international d’envergure.

Mais Agosta ne voulait rien entendre. Elle était déterminée à faire partie de l’équipe bien avant son temps. Même si elle a été décrite au cours des deux dernières années comme une jeune étoile montante après s’être fait remarquer au Championnat national des moins de 18 ans, la jeune femme avait les yeux rivés sur l’équipe senior.

Agosta s’est assurée d’être remarquée par le personnel des entraîneurs pendant la saison 2005-06, terminant au premier rang des marqueuses de l’équipe et parmi les meilleures pointeuses de l’équipe tout au long de la saison. Le 21 décembre, le verdict est tombé. Agosta a été présentée comme la plus jeune joueuse de l’équipe olympique féminine.

Quel parcours! Agosta n’avait que 14 ans lors des derniers Jeux olympiques.

« Je n’ai pas regardé tous les matchs (en 2002), mais je savais très bien ce qui se passait. Pendant les finales, mon frère disputait un match à Leamington. Pendant son match, je savais que la finale tirait à sa fin, alors je suis allée dans le hall d’entrée et j’ai regardé le match avec plusieurs autres personnes. »

« Lorsqu’elles ont gagné, j’ai eu des frissons parce que depuis que j’ai six ans, mon rêve a été de représenter mon pays aux Olympiques un de ces jours. J’espérais simplement être là un jour et vivre cette expérience. »

Mais Agosta n’a pas fait la connaissance de l’équipe nationale par le biais de la télévision. Elle était trop occupée à jouer au hockey. Elle a fait la connaissance du hockey international et de l’équipe nationale de hockey féminin en fréquentant plusieurs écoles de hockey où elle a eu ses futures coéquipières Cassie Campbell, Jayna Hefford, Becky Kellar et Vicky Sunohara comme instructrices, tout comme Margot Page, l’entraîneure adjointe de l’équipe olympique.

Elle a commencé à jouer à l’âge de six ans, imitant son frère aîné, Jeric.

« Chaque fois que mon frère faisait quelque chose, je voulais faire comme lui. Alors, si j’allais jouer au hockey dans la rue, je voulais jouer. À l’âge de cinq ans, j’ai demandé à mon père si je pouvais jouer même si j’étais inscrite au patinage artistique, mais il n’était pas sûr s’il voulait m’inscrire ou non. L’année suivante, il est allé inscrire mon frère alors je lui ai demandé de nouveau. Ma mère lui a dit de me laisser essayer et si j’aimais ça, je pourrais continuer. Depuis lors, j’ai toujours dit à mon père que les Olympiques étaient mon rêve. »

Et toute sa famille sera là : ses parents Nino et Char, son frère Jeric et ses deux sœurs Kara et Jade. Dans les faits, son père est un Canadien de première génération né en Italie. Son voyage en Italie pour voir sa fille représenter le Canada marquera la première fois que Nino retourne en Italie depuis qu’il a immigré au Canada alors qu’il avait six ans. Ce sera tout un retour aux sources. Agosta et ses coéquipières affronteront l’Italie le 11 février à leur premier match. Et le 12 février, Meghan aura 19 ans et affrontera les Russes lors du deuxième match du Canada aux Jeux olympiques.

« Sachant que ça se déroule en Italie et que je suis de descendance italienne, c’est fantastique que mes premières Olympiques auront lieu en Italie. Et la première équipe que nous allons affronter est l’Italie. »

« Mes parents ont été là pour moi dès le début. Cela a été difficile pour eux, lorsque j’ai déménagé pour jouer la première fois. Mon père aime me regarder jouer alors, je pense que le premier match aux Olympiques sera très spécial… Je ne sais pas si je peux décrier ce que ce sera pour lui. Mais je sais que lui et ma famille sont très fiers de moi. Et je sais qu’ils vont m’appuyer et appuyer l’équipe jusqu’au bout. »

Joueuses de hockey de moins de 20 ans qui ont représenté le Canada aux Jeux olympiques ou au championnat mondial

1 - 1994 CMHF - Hayley Wickenheiser

15 ans, 4 mois, 28 jours

2 - 1994 CMHF - Cheryl Pounder

17 ans, 9 mois, 20 jours

3 - 1997 CMHF - Hayley Wickenheiser

18 ans, 3 mois, 23 jours

4 - 1998 Olympiques - Jennifer Botterill

18 ans, 9 mois, 3 jours

5 - 2006 Olympiques - Meghan Agosta

18 ans, 11 mois, 30 jours

6 - 1998 Olympiques - Hayley Wickenheiser

19 ans, 2 mois, 4 jours

7 - 2001 CMHF - Gina Kingsbury

19 ans, 4 mois, 6 jours

8 - 1999 CMHF - Caroline Ouellette

19 ans, 9 mois, 13 jours

9 - 1999 CMHF - Jennifer Botterill

19 ans, 10 mois, 7 jours

10 - 1997 CMHF - Jayna Hefford

19 ans, 10 mois, 17 jours

11 - 2005 CMHF - Sarah Vaillancourt

19 ans, 10 mois, 25 jours

Agosta sur tout le travail exigé pour devenir une athlète olympique

« Le camp à l’Île-du-Prince-Édouard (en août) a été très important. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Rendue là, je me suis dit :« Oh mon Dieu! Si c’est comme ça, sapristi! » Je ne pense pas que les filles et les gens réalisent tout le travail acharné qui se déroule à l’arrière-scène en vue de faire partie de l’équipe et pour être le meilleur que l’on puisse être. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: