12 jours du M17



12 – Équipes De La LHJMQ Représent Le Québec

En termes simples, le Programme d’excellence de Hockey Canada ne pourrait exister sans le partenariat avec la Ligue canadienne de hockey. Chaque saison, les équipes de la LCH libèrent leurs meilleurs joueurs pendant la période des Fêtes pour qu’ils représentent leur pays au Championnat mondial junior de l’IIHF et au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.

Cette année, alors que le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans est de retour au Québec, là où tout a commencé en 1986, la Ligue de hockey junior majeur du Québec est très bien représentée. Des 18 équipes de la ligue, 12 ont au moins un joueur au sein de la formation du Québec. Le Phoenix de Sherbrooke en a quatre, les Tigres de Victoriaville, trois, les Saguenéens de Chicoutimi et les Foreurs de Val-d’Or, deux et le Drakkar de Baie-Comeau, l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Screaming Eagles du Cap-Breton, les Olympiques de Gatineau, le Rocket de l’Î.-P.-É., l’Océanic de Rimouski, les Huskies de Rouyn-Noranda et les Sea Dogs de Saint-Jean, un.

Au total, 47 des 60 équipes de la LCH auront au moins un joueur sur la glace à Victoriaville et Drummondville – 14 de la LHJMQ (Atlantique et Québec), 16 de la Ligue de hockey de l’Ontario (Ontario) et 17 de la Ligue de hockey de l’Ouest (Pacifique et Ouest).



11 – Premiers Choix Au Repêchage De La LNH

Le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans est comme un bal de débutantes pour plusieurs jeunes étoiles montantes. Il s’agit de leur première occasion de faire bonne impression sur la scène internationale et souvent, le tournoi constitue un premier arrêt sur leur chemin vers une carrière dans la LNH. Pour quelques joueurs plus talentueux, il s’agit de la première étape avant d’entendre leur nom prononcé comme premier choix au repêchage d’amateurs de la LNH.

Au cours des 17 séances de repêchage de la LNH depuis 1996 – année au cours de laquelle la plupart des joueurs prenant part au tournoi cette année sont nés – 11 anciens du programme des moins de 17 ans ont eu cet honneur – Joe Thornton (1997), Vincent Lecavalier (1998), Ilya Kovalchuk (2001), Rick Nash (2002), Marc-André Fleury (2003), Alexander Ovechkin (2004), Erik Johnson (2006), Patrick Kane (2007), John Tavares (2009), Taylor Hall (2010) et Ryan Nugent-Hopkins (2011).

De ce groupe, seuls Kovalchuk, Thornton et Hall ont réussi le doublé médaille d’or/premier choix au total; Kovalchuk a remporté l’or avec la Russie en 2000, alors que Thornton et Hall ont remporté le premier prix avec l’Ontario en 1995 et 2008, respectivement.

Quels sont les trois seuls premiers choix au cours des 10 dernières années à ne pas figurer sur la liste?
Sidney Crosby (2005), qui a joué avec l’équipe nationale junior du Canada à 16 ans en 2004, Steven Stamkos (2008), qui a remporté l’or avec l’Ontario aux Jeux d’hiver du Canada 2007, et Nail Yakupov (2012), qui faisait partie de la formation préliminaire de la Russie au tournoi de 2010, mais qui ne s’est pas rendu à Timmins, Ontario.



10 – Équipes Internationales

Bien que le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans soit depuis longtemps une occasion pour les amateurs du hockey canadien de voir à l’œuvre les futures étoiles du pays, le tournoi est aussi la première occasion pour de nombreuses vedettes internationales de faire leurs premiers pas dans le pays où le sport a pris naissance.

Lors du premier tournoi des M17 en 1986, alors que l’attention était centrée sur des espoirs canadiens prometteurs comme Turgeon, Shanahan et Sakic, l’Union soviétique est venue au Québec avec une formation comprenant Sergei Fedorov, Alexander Mogilny et Dmitri Khristich, avec qui elle a remporté l’argent. Deux ans plus tard, le tournoi a accueilli le premier joueur européen à être sélectionné au premier rang lors du repêchage de la LNH, soit Mats Sundin de la Suède.

Au cours des 18 tournois depuis 1986, 10 pays autres que le Canada ont pris part à l’événement – l’Allemagne, les États-Unis, la Finlande, la Norvège, la République tchèque, la Russie, la Slovaquie, la Suède, la Tchécoslovaquie et l’Union soviétique –, mais seuls quatre d’entre eux ont remporté l’or – l’Union soviétique (1988), la Finlande (1990), les États-Unis (1994, 1998, 2006, 2008) et la Russie (2000, 2012).



9 – Capitaines de l’Équipe nationale junior

Alors que plusieurs des joueurs sélectionnés chaque année pour faire partie de l’équipe nationale junior du Canada sont des chefs de file, seul un peut porter le « C » en tant que capitaine lorsque s’ouvre le Championnat mondial junior de l’IIHF au lendemain de Noël.

Au cours des dix dernières années, incluant cette année, neuf anciens du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans ont agi comme capitaine du Canada – Dan Paille (2004), Michael Richards (2005), Karl Alzner (2007), Kris Letang (2008), Thomas Hickey (2009), Patrice Cormier (2010), Ryan Ellis (2011), Jaden Schwartz (2012) et Ryan Nugent-Hopkins, qui sera le capitaine de la formation canadienne au Mondial junior 2013 à Ufa en Russie.

Au total, 16 anciens des moins de 17 ans ont été capitaine du Canada en ajoutant Éric Desjardins (1989), Dave Chyzowski (1990), Steve Rice (1991), Todd Harvey (1995), Brad Larsen (1997), Manny Malhotra (2000) et Scottie Upshall (2003) à la liste précédente. Au cours des 15 premières années, le Canada a remporté 14 médailles au Mondial junior – huit d’or, quatre d’argent et deux de bronze.  



8 – Contacts De Saskatoon

Demandez à n’importe quel entraîneur, et il vous dira que la clé du succès dans un tournoi court est la chimie qui s’installe lorsque tous les joueurs se soudent pour former une équipe; cela ne devrait pas être un problème pour l’Ouest au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans puisque huit joueurs de la formation ont passé la saison 2011-12 ensemble au sein de l’équipe des Contacts de Saskatoon de la Ligue de hockey midget AAA de la Saskatchewan (SMAAAHL).

Rourke Chartier, Reid Gardiner, Austin Glover, Vukie Mpofu, Nelson Nogier, Kolten Olynek, Rylan Parenteau et Josh Uhrich ont aidé les Contacts à remporter le championnat de la SMAAAHL, le titre de la région ouest et une médaille de bronze à la Coupe TELUS 2012, le championnat national midget du Canada, à Leduc, Alberta.

Au total, 12 des joueurs qui étaient sur la glace à Leduc représenteront leur région au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2013 – outre les huit joueurs des Contacts avec l’Ouest, le Pacifique comptera Ty Mappin, qui a remporté l’or avec les Rebels de Red Deer, et Brandon Hickey, qui a terminé quatrième avec les Oil Kings de Leduc, l’équipe hôte. Quant à elle, l’équipe du Québec comprendra Daniel Audette et Vincent Deslauriers qui ont remporté une médaille d’argent avec le Phénix du Collège Esther-Blondin.  


7 – Anciens de l’Ontario au Mondial junior

Alors que le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans est une des étapes du programme d’excellence de Hockey Canada, le joyau de la couronne est sans contredit le Championnat mondial junior de l’IIHF; tous les jeunes joueurs du pays rêvent de porter le chandail d’Équipe Canada à la tradition du temps des Fêtes qu’est devenu le Mondial junior.

Cette année, l’équipe nationale junior du Canada comprend des anciens des cinq équipes régionales canadiennes des moins de 17 ans. L’Ontario occupe le premier rang avec sept joueurs. Jake Paterson a aidé la province à remporter sa huitième médaille d’or au tournoi de 2011 à Winnipeg au Manitoba, tandis que Dougie Hamilton, Scott Harrington, Boone Jenner, Ryan Murphy, Brett Ritchie et Ryan Strome ont fait partie de l’équipe ontarienne qui a remporté la médaille d’argent au tournoi de 2010 à domicile, à Timmins en Ontario.

Au total, 19 des 23 membres de l’équipe nationale junior du Canada ont participé au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, soit six du Pacifique (McNeill, Nugent-Hopkins, Rattie, Reinhart, Rielly, Wotherspoon), quatre du Québec (Danault, Drouin, Huberdeau, Ouellet) et un de l’Atlantique (MacKinnon) et de l’Ouest (Lipon). Drouin et MacKinnon ont tous les deux réalisé un exploit en prenant part aux trois étapes du programme d’excellence au cours d’une même année civile – après avoir joué au tournoi des M17 l’an dernier, ils ont aidé l’équipe nationale masculine estivale des moins de 18 ans du Canada à remporter l’or au Tournoi commémoratif Ivan Hlinka en août avant d’être choisis pour participer au Mondial junior alors qu’ils sont tous deux âgés de 17 ans.


6 – Marlboros De Toronto

Compte tenu du succès que les Marlboros de Toronto ont connu en ce qui a trait au développement d’excellents espoirs au hockey, la question n’est plus de savoir s’il y aura des anciens des Marlboros au sein de la formation ontarienne au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, mais plutôt de savoir combien il y en aura.

Lorsque l’Ontario amorcera le tournoi contre les États-Unis le 29 décembre, six anciens du programme des Marlboros porteront le rouge et le blanc – Sam Bennett, Daniel De Sousa, Joah Ho-Sang, Jaden Lindo, Connor McDavid et Roland McKeown. Les six ont aidé les Marlboros à terminer deuxièmes à la Coupe OHL 2012, perdant en prolongation dans le match de championnat aux mains des Rebels de Mississauga parmi lesquels se trouvaient Damian Bourne, Dylan Di Perna, Robby Fabbri et Brett Hargrave, leurs coéquipiers au sein de l’équipe ontarienne.

Les six joueurs de moins de 17 ans ne sont pas les seuls anciens des Marboros qui jouent avec Équipe Canada pendant la période des Fêtes. Jake Paterson, Brett Ritchie, Ryan Strome et Malcolm Subban font partie de la formation canadienne au Championnat mondial junior 2013 de l’IIHF tandis que Sam Gagner, Jason Spezza et John Tavares porteront le chandail orné de la feuille d’érable à la Coupe Spengler 2012.


5 – Équipes Canadiennes

Depuis la première mise au jeu au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans il y a 27 ans, les équipes internationales ont changé, mais une chose est demeurée constante – le Canada a toujours été représenté par cinq équipes régionales.

Les meilleurs joueurs en herbe de 16 ans du pays ont endossé les chandails de l’Atlantique (Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve-et-Labrador, Nouvelle-Écosse et Île-du-Prince-Édouard), de l’Ontario, du Pacifique (Alberta, Colombie-Britannique et Yukon), du Québec et de l’Ouest (Manitoba, Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Saskatchewan) pour prendre part à une première compétition internationale et faire leurs premiers pas au sein du Programme d’excellence de Hockey Canada.

Depuis l’arrivée du premier tournoi, il y a 27 ans, 20 médailles d’or ont été remises (dont deux en 1998), et les équipes canadiennes ont remporté 13 d’entre elles, soit un taux de réussite de 65 pour cent. Au cours de cette période, deux seuls matchs pour la médaille d’or n’ont pas mis en vedette une formation canadienne (Suède c. Union soviétique en 1988; Russie c. États-Unis en 2012) et quatre d’entre eux ont opposé deux formations canadiennes.


4 –Tigres De Victoriaville


L’une des valeurs ajoutées du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2013, outre la chance de porter le chandail d’Équipe Canada et d’affronter les meilleurs du hockey international, c’est l’occasion pour les joueurs de voyager dans le pays pour constater l’impact du hockey sur les Canadiens des autres villes et provinces.

Toutefois, pour trois membres d’Équipe Québec, Mathieu Ayotte, Tristan Pomerleau et Félix-Antoine Savage, et un représentant d’Équipe Atlantique, Lucas Batt, le voyage au tournoi de cette année sera court. En fait, les quatre joueurs quitteront rarement leur aréna local puisqu’ils jouent cette année pour les Tigres de Victoriaville en tant que joueurs de 16 ans. Ayotte a été un 23e choix au total des Tigres au repêchage 2012 de la LHJMQ, alors que Batt a été choisi au 37e échelon. Savage a été le 50e à entendre son nom et Pomerleau a été réclamé au 68e rang.

Les quatre porte-couleurs des Tigres forment le groupe le plus important de joueurs d’une même équipe de la LCH à participer au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans depuis le quatuor des Warriors de Moose Jaw de Connor Cox, Quinton Howden, Nathan MacMaster et Dylan McIlrath qui a aidé Équipe Pacifique à atteindre les demi-finales du tournoi de 2009, à Port Alberni, C.-B.


3 – Membres Du Temple De La Renommée Du Hockey

Depuis la première Coupe Esso du Québec en 1986, le tournoi des moins de 17 ans a produit plusieurs champions mondiaux, médaillés d’or olympiques et champions de la coupe Stanley. Mais jamais un ancien du tournoi n’avait été intronisé au Temple de la renommée du hockey – avant cette année.

Parmi les membres intronisés en 2012, trois joueurs – Pavel Bure, Joe Sakic et Mats Sundin – ont fait leurs premiers pas sur la scène internationale avec les moins de 17 ans avant d’entreprendre leur carrière au cours de laquelle, ensemble, ils ont accumulé 1 626 buts, 2 143 aides, 3 769 points, cinq médailles d’or au Championnat mondial de hockey sur glace de l’IIHF, deux médailles d’or olympiques et deux coupes Stanley.  

Sakic a été le premier à participer au tournoi des moins de 17 ans, aidant le Pacifique à gagner une médaille de bronze lors de la première Coupe Esso du Québec en 1986. Deux ans plus tard, Bure et Sundin ont mené leur équipe respective à un affrontement pour la médaille d’or (remporté 4-3 par Bure et l’Union soviétique) qui, avant la finale entre la Russie et les États-Unis en 2012, était la seule finale du tournoi des moins de 17 ans à ne pas mettre en vedette une équipe canadienne.


2 – Villes Hôtes De 2013

Le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans est de retour au Québec pour la première fois depuis qu’Amos a été l’hôte du tournoi en 1994. L’événement retourne dans la province où il a pris naissance en 1986, sous le nom de la Coupe Esso du Québec. Deux centres de la LHJMQ seront sous les projecteurs de la scène internationale. 

Victoriaville, domicile des Tigres depuis 1987, n’est pas étrangère au tournoi des moins de 17 ans, ayant été l’hôte de matchs lors des éditions de 1986, 1988 et 1990, lorsque les parties avaient lieu partout au Québec. Drummondville, là où les Voltigeurs jouent depuis 1982, accueillera les prochaines vedettes de hockey pour la première fois.

Le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2013 sera vraiment un projet conjoint, puisque les deux villes hôtes seront le théâtre d’une demi-finale et d’un duel pour une médaille. Le match pour la médaille de bronze sera présenté à Drummondville, tandis que Victoriaville sera l’hôte de celui pour la médaille d’or qui sera télédiffusé partout au pays. Un total de 13 matchs auront lieu dans les deux villes lors de cet événement qui en compte 27. Quel sera le seul affrontement qui ne se tiendra ni au Colisée ni au Centre Marcel-Dionne? Celui du 30 décembre opposant l’Ontario à la Slovaquie, à Plessisville, située à 25 minutes au nord-est de Victoriaville.


1 – Ancien Sur Le Logo De L’Événement

Lorsque les concepteurs de Hockey Canada ont voulu créer les logos pour les événements intérieurs à temps pour la saison 2007-08, ils n’ont pas eu à chercher bien longtemps dans les archives pour trouver la photo qui allait faire partie du nouveau logo du Défi mondial de hockey des moins de 17 ans – le joueur qui paraît sur la marque du tournoi des M17 n’est nul autre qu’Angelo Esposito.

Après avoir été retranché du camp de l’équipe nationale junior du Canada en vue du Championnat mondial junior 2006 de l’IIHF, alors qu’il avait 16 ans, Esposito s’est joint à l’équipe du Québec au tournoi des moins de 17 ans qui se tenait à Regina en Saskatchewan. Il a porté le « C » de son équipe et a aidé la province à gagner sa première médaille d’or en 12 ans, accumulant trois buts et une aide en six matchs.  

Esposito, choix de première ronde des Penguins de Pittsburgh en 2007, est enfin parvenu à se tailler une place au sein de l’équipe nationale junior du Canada en 2009, à sa quatrième tentative. Il a d’ailleurs marqué dans le match pour la médaille d’or, aidant les siens à remporter une cinquième médaille d’or consécutive au Mondial junior. Après avoir entrepris sa carrière professionnelle dans l’AHL et l’ECHL, le jeune homme originaire de Montréal s’est joint au Pelicans de Lahti de la SM-liiga finlandaise cette saison.