Trois étoiles du jour

JOUR 7 – MERCREDI 4 JANVIER 2012

1. Nikita Serebryakov (G) – Russie
Les joueurs américains feront des cauchemars à cause de Serebryakov après que le gardien russe a livré une deuxième performance exceptionnelle en six jours contre les États-Unis. Après avoir bloqué 51 tirs dans la victoire de 3 -2 des Russes en ronde préliminaire, vendredi dernier, Serebryakov a repoussé 45 tirs au cours du match pour la médaille d’or, mercredi, match que la Russie a gagné 7 -4 pour remporter sa première médaille d’or depuis l’an 2000.

2. Sergei Tolchinski (A) – Russie
Un des plus petits joueurs du tournoi, Tolchinski, qui mesure 5 pieds 7 pouces et pèse 150 livres, a eu, selon plusieurs, l’impact le plus important dans le match pour la médaille d’or, mercredi. L’avant russe a réussi un tour du chapeau dont le but égalisateur en deuxième période et un but en infériorité numérique sur un tir de punition en troisième qui a cassé les reins des Américains en donnant aux Russes leur plus grosse avance du match, 4 -2.

3. Max Domi (A) – Ontario
Domi s’est assuré que l’Ontario allait quitter le tournoi des M17 avec une médaille pour une cinquième année de suite en marquant deux fois en troisième période pour aider la province hôte à combler un déficit d’un but après 40 minutes. L’Ontario a compté quatre fois au troisième tiers pour gagner la médaille de bronze. Domi a inscrit le but d’assurance en portant la marque à 4 -2 pendant un avantage numérique avant d’inscrire le dernier but de la rencontre à la suite d’un superbe effort individuel au cours des dernières minutes.


JOUR 6 – MARDI 3 JANVIER 2012

1. Grigori Dikushin (A) – Russie    

Alors que la Russie était à 4 min 15 s de participer au match pour la médaille de bronze, Dikushin a marqué le but égalisateur avant d’inscrire le but gagnant à 8 min 27 s de la prolongation pour aider les Russes à accéder au match pour l’or pour la première fois depuis qu’ils ont remporté leur seul titre en 2000. Les deux buts de Dikushin ont accru son avance au sommet des buteurs du tournoi et le placent à égalité au troisième rang des pointeurs du tournoi avec neuf points.

2. Bronson Beaton (A) – Atlantique 

N’ayant marqué aucun but en quatre matchs, Beaton a choisi le moment idéal pour marquer ses deux premiers du tournoi, égalisant la marque dans le match pour la septième place en fin de deuxième période et marquant le but gagnant à la huitième minute de la troisième période pour aider l’Atlantique à vaincre la République tchèque 4 -2. Beaton a été l’un des deux seuls joueurs de l’Atlantique, avec Oliver Cooper, à marquer plus d’un but au tournoi.  

3. Hunter Garlent (A) – Ontario   

Bien que l’Ontario ait vu son nombre de participations consécutives au match pour la médaille d’or s’arrêter à quatre à la suite de sa défaite en prolongation aux mains de la Russie, Garlent a tout fait pour aider la cause canadienne en contribuant aux trois buts de l’Ontario – il a préparé le but de Stephen Nosad en première période et celui d’Aaron Ekblad en deuxième avant de donner brièvement l’avance à l’Ontario en troisième en marquant son troisième but du tournoi.


JOUR 5 – LUNDI 2 JANVIER 2012

1. Evan Allen (A) – États-Unis    
Alors que les Américains sont passés à l’action dans les dernières 40 minutes de jeu de leur match face au Pacifique lundi soir, Allen s’est imposé avec deux gros buts pour permettre à son équipe de ne jamais abandonner dans une victoire de 4-2. Le joueur originaire de Sterling Heights, Mich., une banlieue de Detroit située à moins d’une heure de Windsor, a terminé sa ronde préliminaire avec cinq buts, à égalité avec Hudson Fasching, au sommet de son équipe.

2. Victor Öhman (A) – Suède
Öhman a poursuivi sa superbe séquence face à l’Atlantique, récoltant quatre passes pour aider les Suédois à lessiver ses adversaires 8-2 et à se qualifier pour la demi-finale. Après avoir été tenu à l’écart de la feuille de pointage lors du match d’ouverture perdu 7-2 par son équipe face à l’Ontario, Öhman a inscrit un tour du chapeau dans un gain sur le Québec et a amassé trois aides face aux Allemands. Il a terminé la ronde préliminaire au sommet des pointeurs avec 10 points.

3. Hunter Garlent (A) – Ontario   
Pour l’Ontario, les calculs étaient simples : gagner et se qualifier pour la demi-finale. Garlent s’est assuré que les champions en titre de l’or atteignent leur objectif, inscrivant le but égalisateur en première période et comptant le but d’assurance (4-1) à mi-chemin au deuxième tiers. Il a terminé sa soirée en récoltant une passe sur le but en troisième période de Stephen Harper et l’Ontario a complété une ronde préliminaire parfaite.


JOUR 4 – DIMANCHE, 1ER JANVIER 2012

1. J.T. Compher (A) – États-Unis    
Lorsque les Américains avaient besoin d’un gros but, ils se tournaient vers Compher dimanche soir. L’avant des États-Unis a donné à son équipe une deuxième avance au premier tiers, préparant la table pour Anthony Louis (voir ci-dessous) pour porter la marque à 3-1 à la septième minute de jeu du deuxième vingt. Alors que l’Ouest mettait de la pression en fin de match, il a obtenu des passes sur le deuxième et troisième but de Louis, dans un gain de 7-3, donnant l’espoir aux Américains de jouer en demi-finale.

2. Anthony Louis (A) – États-Unis    
Bien que Compher ait obtenu la meilleure production de la journée avec un but et trois aides, c’est Louis qui a bénéficié des talents de Compher, enregistrant un tour du chapeau en avantage numérique. Louis a trouvé le fond du filet alors que son équipe en avait vraiment besoin, comptant deux fois sur l’attaque massive au cours des six minutes et onze dernières secondes, alors que l’Ouest exerçait de la pression.

3. Jordan DeKort (G) – Ontario
Après deux matchs sur le banc, alors que Spencer Martin gardait le but de l’Ontario, DeKort était en service dimanche soir, bloquant les 17 rondelles reçues dans un gain de 3-0 sur l’Atlantique. C’était un bon moment pour donner un premier départ à DeKort, un choix des Spitfires de Windsor. Il joue avec les Vipers de LaSalle de la GOJHL.


JOUR 3 – SAMEDI 31 DÉCEMBRE 2011

1. Victor Öhman (A) – Suède    

Öhman a marqué tôt et souvent contre le Québec, samedi après-midi, inscrivant deux buts en première période – incluant le deuxième de deux buts lors d’une même supériorité numérique du Québec – et un autre au début du deuxième tiers pour réussir son tour du chapeau et aider les Suédois à se démarquer de la formation canadienne en route vers leur première victoire au tournoi.

2. Nathan MacKinnon (A) – Atlantique   

Tenu à l’écart de la feuille de pointage dans la défaite des siens au premier jour contre le Québec (et lors de la défaite des siens en match hors concours contre les États-Unis) le talentueux MacKinnon – qui a terminé parmi les 10 meilleurs pointeurs du tournoi l’an dernier à l’âge de 15 ans – a trouvé ses repères dans la victoire de 4 -3 de l’Atlantique sur l’Allemagne, marquant son premier but et obtenant une aide sur le but gagnant d’Oliver Cooper en fin de troisième période. C’était le premier gain de l’Atlantique au tournoi.  

3. Nicolas Petan (A) – Pacifique

Alors que cette étoile pourrait être décernée à tous les joueurs affectés au jeu de puissance du Pacifique, qui a fait mouche 7 fois en 21 occasions (33 %) en trois matchs, Petan a été la bougie d’allumage dans la victoire de 4 -3 des siens sur la Russie, samedi, ouvrant la marque en avantage numérique au milieu de la première période et marquant à nouveau, encore en avantage numérique, en fin de deuxième ce qui s’est avéré le but gagnant.


JOUR 2 – VENDREDI 30 DÉCEMBRE 2011

1. Nikita Serebryakov (G) – Russie   
Que dire de la performance du gardien russe, vendredi, dans la victoire de 3 -2 des siens sur les États-Unis? Serebryakov a bloqué plus de tirs en première période (24) que son équipe en a eus dans tout le match (22). Il a effectué 51 arrêts, dont plusieurs clés, alors que les Américains exerçaient une forte pression pour égaliser la marque au cours des 10 dernières minutes, aidant la Russie à mettre fin aux 13 victoires consécutives des Américains en ronde préliminaire.

2. Darnell Nurse (D) – Ontario  
Le neveu du quart-arrière de la NFL Donovan McNabb, Nurse a lui aussi agi comme quart-arrière dans la victoire de 7 -2 de l’Ontario sur la Suède. Le défenseur des Greyhounds de Sault Ste. Marie a dirigé le jeu de puissance de l’Ontario qui a marqué quatre fois, aidant à préparer le but qui a donné l’avance aux siens et le but d’assurance en supériorité numérique avant de marquer son premier but du tournoi au milieu de la troisième période.

3. Tristan Jarry (G) – Pacifique
Ce fut un début difficile pour le gardien du Pacifique à son premier match sur la scène internationale – Jarry a dû affronter deux cinq-contre-trois pendant plus de deux minutes et demie au cours des 15 premières minutes –, mais il a résisté et réalisé 34 arrêts pour aider le Pacifique à blanchir les Tchèques 4 -0 et porter sa fiche à 2 -0 de sorte qu’il se trouve seul au sommet du groupe B après deux jours.


JOUR 1 – JEUDI 29 DÉCEMBRE 2011

1. Sam Reinhart (A) – Pacifique
L’avant dynamique a mené les siens à la victoire à leur premier match contre l’Ouest, marquant deux fois en 3 min 5 s au début du deuxième tiers pour transformer une égalité en une avance de deux buts en route vers une victoire de 5 -2. Le fils de l’ancien défenseur de la LNH Paul Reinhart se joint à ses frères Max (2009) et Griffin (2011) parmi les Reinhart à avoir pris part au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.

2. Bo Horvat (A) – Ontario
Comme d’autres capitaines de l’Ontario avant lui tels le défenseur des Panthers de la Floride Erik Gudbranson et le membre de l’édition actuelle de l’équipe nationale junior Boone Jenner, Horvat a donné le ton lors du match d’ouverture de l’Ontario contre l’Allemagne, cumulant un but et une aide tout en excellant aux deux extrémités de la glace, aidant les siens à entreprendre la défense de leur titre avec un jeu blanc de 5 -0 contre l’Allemagne.

3. J.T. Compher (A) – États-Unis
Compher a ouvert le bal contre les Tchèques, marquant tôt en première période avant d’inscrire un deuxième but vers la fin de celle-ci pendant que les Américains dominaient leurs adversaires 25 -8 au chapitre des tirs au but et se donnaient une avance de 4 -0 après 20 minutes de jeu en route vers une victoire de 5 -1. Avec ce gain, l’impressionnante série de victoires des États-Unis se poursuit – ils n’ont perdu aucun de leurs premiers matchs depuis 1997; cela représente 12 victoires consécutives.


Videos
Close
Crédit  
Close
Crédit photo :