Habiletés pour la mise en échec

Habiletés pour la mise en échec
Les enfants apprennent mieux lorsque les objectifs sont expliqués, démontrés et pratiqués dans une ambiance positive surtout, lorsqu’il y a une progression logiqu...
Qu'est-ce qu'un contact avec la tête? Quelle punition sera imposée pour cette infractio...
Comme vous, Hockey Canada est déterminée à diminuer le nombre de commotions dan...
Découvrez les vidéos qui vous aideront à apprendre la mise en échec. Ces...

La mise en échec – Une progression en 4 étapes

Introduction

Le modèle du PNCE pour la mise en échec est fondé sur le principe que la mise en échec devrait être enseignée en quatre étapes logiques. Chaque étape repose sur les notions précédentes et prépare le joueur de hockey à être capable de donner et de recevoir des mises en échec corporelles de façon compétente et avec confiance.. › Suite

Étape 1 – Positionnement et orientation

L’orientation peut être considérée comme le premier moyen de défense du joueur. La position du corps et du bâton est importante lors des mises en échec sans contact. Cette partie étudiera l’orientation comme une technique de mise en échec (Étape 1) sans contact. › Suite

Étape 2 – Mises en échec avec le bâton

Les mises en échec AVEC LE BÂTON peuvent être considérées comme la deuxième vague défensive puisque l’orientation force l’adversaire vers un endroit où il est possible d’entrer en contact avec l’adversaire avec le bâton. › Suite

Étape 3 – Confiance au contact (Contact physique)

Le contact physique est la troisième étape de la progression et est utilisé pour créer une séparation, lorsqu’un joueur se place entre la rondelle et le porteur. › Suite

Étape 4 – Mise en échec corporelle

La mise en échec corporelle est la dernière des quatre étapes de l’enseignement progressif de la mise en échec. La mise en échec corporelle peut être définie comme un contact physique survenant à cause d’un mouvement du chasseur. Ce mouvement peut être et est souvent dans une direction autre que celle du porteur. Le chasseur utilise son corps pour mettre fin à l’offensive du porteur ou pour séparer le porteur de la rondelle. › Suite