Lauréats des prix de Hockey Canada 2013

Prix De La Percée Du Hockey Féminin

Contribution exceptionnelle à l'avancement du hockey féminin

Karen Hughes (Scarborough, Ont.)

Parmi les gens qui font partie du hockey féminin en Ontario, rares sont ceux – joueuses, entraîneurs, officiels ou administrateurs – qui n’ont jamais entendu le nom de Karen Hughes. Depuis près de 30 ans, Karen travaille à la croissance et au développement du hockey féminin et c’est pourquoi le Prix de la percée du hockey féminin lui est décerné cette année. 

Karen a fait connaissance avec le volet féminin du sport vers la fin des années 1970 en regardant les légendaires Canadians d’Agincourt de la Ligue de hockey féminin du centre de l’Ontario qui l’ont inspirée à s’impliquer dans le sport.

Joueuse accomplie au hockey et au soccer, Karen a fréquenté l’Université de Toronto où elle a excellé dans les deux disciplines, remportant les honneurs pancanadiens de l’USIC au soccer en 1986-87 tout en étant capitaine de l’équipe de hockey féminin des Varsity Blues cette saison-là. 

C’est toutefois sur la glace qu’elle s’est démarquée. Avec Karen comme membre, les Varsity Blues ont remporté cinq championnats du Sport universitaire de l’Ontario, dont celui de 1987-88, la dernière saison où elle était la capitaine.

Après sa carrière de joueuse, Karen a immédiatement fait le saut derrière le banc de l’Université de Toronto à titre d’entraîneure adjointe aux côtés de son mentor, Dave McMaster. Trois saisons et trois autres championnats universitaires de l’Ontario plus tard, Karen a été nommée entraîneure-chef des Varsity Blues en 1993, poste qu’elle a occupé pendant 18 saisons.

Durant son temps comme entraîneure-chef, Karen a prodigué des conseils à quelques-unes des meilleures et plus brillantes joueuses de hockey, dont les médaillées d’or olympiques, Jayna Hefford et Lori Dupuis, en plus de devenir l’une des entraîneures les plus influentes au pays.

Son équipe des Varsity Blues a remporté six championnats du Sport universitaire de l’Ontario et en 2001, elle a remporté le premier titre national de l’université alors que Karen recevait les titres d’Entraîneure de l’année du SUO et de l’USIC.

Son succès dans les rangs universitaires a attiré l’attention de Hockey Canada qui a nommé Karen entraîneure adjointe de l’équipe nationale féminine du Canada. Elle était derrière le banc aux Championnats mondiaux féminins 1999 et 2000 de l’IIHF et aux Jeux olympiques de 2002, remportant trois médailles d’or avec le Canada.  

Karen est devenue entraîneure-chef de l’équipe nationale lors de la saison 2002-03 et elle a aidé le Canada à remporter une huitième médaille d’or au championnat mondial en 2004.

Elle n’a jamais hésité à redonner au sport qui lui a tant donné, travaillant comme entraîneure, mentor, évaluatrice et conférencière au sein des programmes de haute performance de l’Association de hockey féminin de l’Ontario, donnant des conférences lors de stages de certification des entraîneurs de Hockey Canada et enseignant lors de camps de hockey, d’un océan à l’autre.

Plus de 30 ans après qu’elle a fait ses premiers pas au hockey féminin, Karen continue de se dévouer au hockey et à l’amélioration du volet féminin. C’est pour cette raison, et plusieurs autres que seules les personnes qu’elle a touchées peuvent raconter, qu’elle mérite pleinement cet honneur.


Prix Liz MacKinnon

Contribution spéciale du conjoint ou de la conjointe d'un bénévole du Hockey Canada


Susan Pitcher (Windsor, Nfld.)

Prix Gordon Juckes

Contribution exceptionnelle au développement du hockey amateur au Canada


Rick Polutnik (Red Deer, Alb.)

Après 30 ans au hockey, il n’y a pas grand-chose que Rick Polutnik n’a pas vu ou fait en lien avec le jeu. De responsable du programme aux Jeux d’hiver du Canada, à entraîneur médaillé d’or avec l’équipe nationale féminine du Canada, à directeur des ressources humaines de Hockey Alberta, les réalisations de Rick font de lui un lauréat digne du Prix Gordon Juckes en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle au développement du hockey amateur au Canada.

Lorsqu’il est entré en poste poste comme directeur technique de Hockey Alberta, poste qu’il a occupé de 1984 à 1996, Rick a amorcé une longue carrière au hockey comme entraîneur et administrateur à l’échelle provinciale et nationale.

Après avoir été responsable de l’équipe de hockey masculin de l’Alberta aux Jeux d’hiver du Canada de 1987, Rick a fait le saut non seulement au hockey féminin, mais aussi sur la scène internationale à titre d’entraîneur adjoint de l’équipe nationale féminine du Canada au Championnat mondial féminin 1990 de l’IIHF à Ottawa. Deux ans plus tard, il est devenu entraîneur-chef et a mené la formation canadienne à une deuxième médaille d’or consécutive.

En même temps, Rick dirigeait les Chimos d’Edmonton à titre d’entraîneur-chef, guidant l’équipe féminine senior à deux participations de suite au Championnat national féminin Esso, remportant le bronze en 1991 ainsi que l’or et le titre national en 1992.

Mais sa plus grande contribution à l’entraînement a peut-être eu lieu à l’extérieur de la patinoire. Rick a été président du comité des entraîneurs de Hockey Alberta et de Hockey Canada et il a joué un rôle clé dans la création de programmes de mentorat pour les deux organisations.   

À ce jour, il continue de participer à l’échelle provinciale et nationale, aidant à former la prochaine génération d’entraîneurs pour assurer un avenir prometteur au sport de choix du Canada.

Rick a également effectué un retour au hockey international au cours des dernières années, travaillant avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada aux Championnats mondiaux féminins des moins de 18 ans 2008 et 2009 de l’IIHF. Il a aussi été entraîneur-conseil pour la Slovaquie par l’entremise du Programme des ambassadrices et des mentors de l’IIHF, partageant sa connaissance du jeu pour favoriser la croissance du hockey féminin à l’échelle internationale.

Rick a été l’heureux récipiendaire du Prix du centenaire de Hockey Alberta en 2007 pour souligner sa contribution au hockey amateur dans la province, en plus d’être choisi au sein de la cuvée 2013 du Temple de la renommée du hockey de l’Alberta en février dernier.

Estimé par ses pairs, Rick a été un chef de file dévoué au hockey en Alberta au fil des ans. Il a été un bénévole infatigable, consacrant d’innombrables heures de travail, d’efforts et de dévouement au hockey qui a continué de se développer et de prendre de l’ampleur grâce à ses efforts.  C’est un ambassadeur hors pair du jeu tant sur la scène locale que nationale et il est le lauréat idéal de ce prix prestigieux.  


Prix Des Officiels

Contribution exceptionnelle à l'arbitrage à l'échelle de la division et à l'échelle nationale

Dr Maurice Roy (Grand Falls, N.-B.)

Dans le monde de l’arbitrage canadien et international, rares sont ceux qui ont autant d’influence que le docteur Maurice Roy. Comme officiel sur la glace et superviseur et administrateur de l’arbitrage, Maurice a participé à tous les aspects du jeu et cette année, il reçoit le Prix des officiels de Hockey Canada.

Officiel depuis l’âge de 12 ans, Maurice a atteint le plus haut niveau de certification au Canada, soit le niveau 6, seulement neuf ans plus tard. Ceci lui a ouvert la porte vers des affectations qui auront marqué le début d’une longue carrière sur la scène nationale et internationale.

Maurice a été élu arbitre en chef à Fredericton au Nouveau-Brunswick en 1982 et il a occupé le poste pendant un an. Par la suite, il a été arbitre en chef à Edmundston, également au Nouveau-Brunswick, pendant deux saisons à compter de 1992.

Pendant tout ce temps, il était également un officiel actif affecté à des matchs universitaires canadiens pendant 15 ans et à des matchs de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan et de la Ligue de hockey de l’Ouest. Il a fait ses premiers pas sur la scène internationale lors de matchs de l’équipe nationale masculine du Canada contre l’Union soviétique, la Tchécoslovaquie et la France ainsi à la Coupe du Pacifique des moins de 18 ans au Japon en 1992.

Maurice a commencé à avoir un impact plus grand à l’échelle nationale après être devenu l’arbitre en chef de Hockey Nouveau-Brunswick en 1994. Il a ensuite été nommé au même poste chez Hockey Canada en 1997, amorçant ainsi un règne de 11 ans au sein du conseil d’administration de l’organisation nationale.

Mais Maurice était plus qu’un officiel. Médecin de famille, il a été le médecin de l’équipe canadienne au Championnat mondial de l’IIHF en 1995, remportant la médaille de bronze, et au Championnat mondial junior 1996 de l’IIHF, mettant la main sur l’or.

Durant son passage chez Hockey Canada, Maurice a siégé au sein de plusieurs comités d’orientation des officiels et de comités des règlements et a partagé ses connaissances lors de séminaires d’arbitrage nationaux et régionaux, d’un océan à l’autre, aidant la prochaine génération d’officiels canadiens dans sa préparation.

Depuis qu’il a quitté son poste d’arbitre en chef en 2008, il continue de contribuer au jeu, supervisant des officiels lors d’événements nationaux et internationaux, faisant part de son expertise auprès de Hockey Canada et de la Fédération internationale de hockey sur glace.

En 2002, Maurice a reçu la Médaille du jubilé d’or de la reine pour sa contribution au sport amateur et il a été intronisé au Mur de la renommée des sports de sa ville natale de Minto au Nouveau-Brunswick en 2008.

Maurice est un vrai chef de file de l’arbitrage au hockey au Canada. Sa capacité à rendre les officiels et les programmes d’arbitrage meilleurs est tout à fait exceptionnelle et sa contribution au développement des officiels, l’attention qu’il porte aux détails, et sa vision, qui consiste à améliorer l’arbitrage au hockey pour le bien du jeu, en font un lauréat idéal.


Ordre Du Mérite Du Hockey Canada (Est)

Personne qui a fidèlement servi le hockey amateur

Nancy Orr (Hunter River, Î.-P.-É.)

Nancy Orr est tombée amoureuse du hockey de la même façon que d’innombrables autres Canadiens et Canadiennes – en jouant le jeu. Jeune fille, elle a développé une passion pour le hockey, passion qui s’est transformée en carrière en tant qu’administratrice respectée et qui l’a menée à l’Ordre du mérite de Hockey Canada cette année.

Nancy a contribué au sport qu’est le hockey à l’Île-du-Prince-Édouard de plusieurs façons, mais sa véritable passion pour le jeu a toujours été la catégorie junior. Amatrice et historienne, Nancy a incarné le rôle de la parfaite bénévole dans la communauté du hockey, ne songeant jamais à ses propres intérêts, ne sollicitant jamais la reconnaissance ou une rémunération, contribuant simplement au jeu pour assouvir sa passion.
 
Sa carrière dans le domaine administratif a commencé au début des années 1980 dans la Ligue de hockey junior de l’île, elle qui a réécrit la constitution de la ligue et qui a été secrétaire-trésorière avant d’être nommée commissaire en 1989, devenant l’une des rares femmes à occuper le poste le plus élevé d’une ligue de hockey au Canada.

Lorsque l’IJHL a cessé ses activités en 1991, Nancy a commencé à travailler au sein de la Ligue de hockey junior A des Maritimes, se joignant à la direction en 1993, avant d’être promue au poste de vice-présidente de l’Est de la Ligue de hockey junior A canadienne où elle représentait les intérêts du hockey junior de l’Atlantique sur la scène nationale.

Elle a mis ses talents au profit de Hockey Î.-P.-É. au milieu des années 1990, utilisant son expertise en affaires constitutionnelles pour aider à réécrire la constitution de l’organisation. Elle a été nommée vice-présidente des finances, poste qu’elle a occupé pendant plus de 10 ans, consolidant l’avenir financier de Hockey Î.-P.-É.

Nancy a aussi joué un rôle sur la scène nationale, agissant comme modératrice lors du Sommet Molson Open Ice de Hockey Canada en 1999 et plus récemment, en 2010, elle a été nommée membre du groupe consultatif pour le projet de Hockey Canada sur le hockey junior A.

Nancy a accompli tout cela tout en demeurant aussi active sur la patinoire. Joueuse passionnée dès son jeune âge, elle a joué un rôle crucial dans la création de la Ligue récréative de hockey féminin de l’Île-du-Prince-Édouard dont elle fait encore partie en tant que joueuse.

Ce qui est encore plus impressionnant, c’est le fait que Nancy a consacré tant d’heures au hockey à l’Île-du-Prince-Édouard tout en étant l’une des trois seules juges de la cour provinciale de l’île, ce qui n’est pas un métier typique d’une bénévole dévouée comme Nancy.

Le hockey à l’Île-du-Prince-Édouard est en bien meilleure santé aujourd’hui en raison du travail et de l’engagement de Nancy. Elle est une personne humble et réservée qui ne cherche jamais la reconnaissance, préférant travailler dans l’ombre. C’est le travail de personnes comme elle qui favorise et encourage la croissance du hockey dans notre pays.


Ordre Du Mérite Du Hockey Canada (Centrale)

Personne qui a fidèlement servi le hockey amateur


Claude Gauthier (Montréal, Qc)

Jason Pominville. Pierre-Marc Bouchard. Kristopher Letang. Patrice Bergeron. Tous ces joueurs font partie de la LNH et tous ont joué dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Chacun d’entre eux a bénéficié de la passion et de l’expertise de Claude Gauthier, lauréat de l’Ordre du mérite de Hockey Canada cette année.

Ces quatre joueurs ne sont que quatre personnes parmi les milliers dont la carrière et la vie ont été touchées par Claude qui a consacré environ 40 ans de sa vie au hockey à presque tous les niveaux au Québec.

Claude a amorcé sa participation bénévole avec le comité jeunesse de Pointe-aux-Trembles en 1974, aidant les enfants de la ville à pratiquer des sports, que ce soit le hockey ou n’importe quel autre. Il a aussi travaillé avec des administrateurs pour assurer le développement des habiletés des enfants dans un milieu sécuritaire.

Il s’est concentré exclusivement sur le hockey à compter de 1980 lorsqu’il est devenu vice-président de l’Association de hockey mineur de Pointe-aux-Trembles, avant d’en devenir le président la saison suivante.

Il a continué de gravir les échelons du hockey mineur en 1982, agissant à titre de directeur et vice-président de la région Bourassa au sein de Hockey Québec, tout en étant président et gouverneur de l’équipe de la région dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec jusqu’en 1987.

Après 10 ans loin de la Ligue midget AAA, Claude a fait un retour en 1998, d’abord à titre de trésorier, ensuite comme vice-président, puis en tant que président jusqu’en mai 2011. C’est sous sa direction que la ligue a progressé pour devenir sans aucun doute la ligue de hockey midget la plus respectée au pays, alors que ses équipes ont remporté plusieurs médailles à la Coupe Air Canada ainsi qu’à la Coupe TELUS.

Toutefois, l’impact de Claude ne s’est pas fait uniquement sentir sur la patinoire. Il a participé activement à la restructuration de la ligue et a joué un rôle majeur dans plusieurs programmes permettant aux joueurs de connaître du succès sur la patinoire comme à l’extérieur de celle-ci.

Du programme sport-études en vertu duquel le hockey est directement intégré à la vie scolaire des joueurs au programme de lutte antidopage de la ligue en partenariat avec la GRC, Claude a toujours veillé aux intérêts fondamentaux du joueur.

Au cours de son mandat comme président, Claude partageait volontiers son expérience et son expertise avec les équipes de la ligue et il a toujours insisté pour être un président qui mettait la main à la pâte, voyageant de par la ligue, rendant personnellement visite aux équipes le plus possible.

Pendant près de quatre décennies, Claude a aidé de jeunes athlètes du Québec, du hockey midget aux catégories les plus faibles du hockey communautaire, et même dans d’autres sports. Son impact ne devrait pas être mesuré en fonction du nombre d’heures qu’il a consacrées, mais plutôt en fonction du nombre de vies qu’il a touchées.


Ordre Du Mérite Du Hockey Canada (Ouest)

Personne qui a fidèlement servi le hockey amateur

Jerrold Lemko (Vegreville, Alb.)

De nos jours, les tendances sociétales entraînent des journées plus longues et plus de travail qu’auparavant. Voir quelqu’un qui a encore le temps de contribuer à des choses comme le hockey nous porte à nous poser la question : où trouve-t-il le temps? Jerrold Lemko est une de ces personnes et c’est cette contribution qui en fait un lauréat digne de l’Ordre du mérite de Hockey Canada.

Prêchant par l’exemple par son enthousiasme et son dévouement sans limites, Jerrold incarne l’esprit même du bénévolat. De son association locale de hockey mineur à la scène provinciale et nationale, il n’a jamais refusé l’occasion d’encourager la croissance du sport de prédilection au Canada.

Ayant fait son entrée au sein du Programme d’excellence de Hockey Alberta en 1995, Jerrold a entrepris une relation avec la division provinciale qui dure encore aujourd’hui. Il a passé quatre ans auprès du programme des moins de 17 ans avant de devenir le coordonnateur provincial.

Il a été adjoint au directeur des opérations d’Équipe Pacifique au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans 2000 avant d’être directeur des opérations l’année suivante, remportant le bronze et l’argent, et mettant à profit son leadership et ses conseils auprès de plusieurs joueurs, dont de futurs membres de la LNH comme Scottie Upshall, Johnny Boychuk et Jeff Tambellini, pour ne nommer que ceux-là.

Après avoir dirigé la formation de Hockey Alberta aux Jeux d’hiver du Canada en 2003, Jerrold est devenu vice-président du conseil de développement du hockey de Hockey Alberta, poste qu’il occupe toujours, et membre du conseil de développement du hockey de Hockey Canada où il travaille à s’assurer que les jeunes Canadiens et Canadiennes ont les moyens de développer leur plein potentiel sur la glace.

Et Jerrold n’a pas donné de son temps qu’au hockey – il est aussi dévoué envers sa collectivité. En 1990, il est devenu membre du service de pompiers bénévoles de Vegreville et il a été nommé chef en 1998, poste qu’il occupe encore. Il a déjà été président de l’Association de hockey mineur de Vegreville et vice-président de la Vegreville Cultural Society en plus de prendre part à des projets locaux allant de déjeuners aux crêpes au programme de pompiers juniors de la ville.

En résumé, si quelque chose peut être bénéfique pour les gens autour de lui, dans sa communauté, sa province ou son pays, vous pouvez parier que Jerrold s’engagera à fond.

Sans surprise, l’Ordre du Mérite de Hockey Canada n’est pas le premier prix que Jerrold reçoit pour son bénévolat. Depuis 2005, il a reçu le prix de l’Étoile de l’Alberta du gouvernement provincial, une médaille du centenaire de l’Alberta, le prix du centenaire de Hockey Alberta et le prix du président de Hockey Alberta, sans oublier qu’il a été nommé Bénévole de l’année de Vegreville en 2005.

Au hockey, non seulement en Alberta, mais partout au pays, rares sont ceux qui ont fait autant pour le jeu que Jerrold et il ne fait aucun doute qu’il y a eu peu de lauréats par le passé aussi dignes que lui de recevoir ce prix.


Prix Du Bénévole Exceptionnel



Annie Orton (Blairmore, Alb.)

Puisqu’elle avait deux fils inscrits au hockey et qu’elle passait déjà du temps à l’aréna local, Annie Orton a décidé d’en faire plus que la moyenne des mères de hockeyeurs. Elle a décidé d’essayer d’améliorer le sport le plus possible et c’est cette décision qui l’a conduite jusqu’au Prix du bénévole exceptionnel de Hockey Canada cette année.

Amatrice de longue date, Annie a décidé de redonner au jeu qui avait tant donné à sa famille au fil des ans, se joignant au conseil d’administration bénévole de l’Association de hockey mineur de Crowsnest Pass en tant que directrice en 1981. Ce fut le début d’une association de 17 ans auprès de l’organisation de sa ville d’origine.

Mais Annie a fait plus que travailler en coulisses. Chaque année, de 1982 à 1998, elle a été entraîneure et gérante d’équipes à Crowsnest Pass, occupant parfois les deux fonctions durant la même saison, en plus d’aider plusieurs équipes locales à atteindre le championnat provincial.

Lorsque le championnat provincial avait lieu à Crowsnest Pass, Annie était toujours très présente, présidant le comité organisateur des tournois provinciaux en 1992 et 1998. Son dévouement envers le sport a été souligné en 1991 lorsqu’elle a été nommée Bénévole de l’année de l’Association de hockey mineur de Crowsnest Pass.

Elle a gravi les échelons du hockey mineur en 1998 lorsqu’elle est devenue coordonnatrice de la discipline de la zone 5 de Hockey Alberta, le premier de ses nombreux postes au sein de la division provinciale.

Une fois ses aptitudes d’administratrice reconnues, Annie a été nommée responsable des activités de la zone en 2000, puis directrice des activités seulement un an plus tard. Elle est devenue vice-présidente des activités de Hockey Alberta en 2005 et a passé deux saisons comme vice-présidente du développement avant d’accéder à la présidence en 2009.

Elle a été une superbe ambassadrice pour le hockey mineur en Alberta, représentant la province à plusieurs championnats nationaux et régionaux, partageant ses connaissances en hockey avec des bénévoles et travaillant constamment à améliorer le sport pour tous les intervenants.

Au cours de ses 15 années avec Hockey Alberta, rares sont les dossiers qu’Annie n’a pas touchés. Elle a travaillé au sein du comité de remise des prix de Hockey Alberta, du comité de gestion du match et de la conduite, du comité de développement du hockey et du comité de direction, pour ne nommer que ceux-ci.

Elle a consacré des milliers d’heures au jeu bien après que ses fils aient cessé de jouer au hockey mineur. Pour Annie, il était important de s’assurer que le jeu était entre bonnes mains de sorte que les générations futures de joueurs puissent vivre les mêmes expériences que leurs prédécesseurs, voire des expériences meilleures.

Autrement dit, le hockey en Alberta ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans les efforts d’Annie.


Prix Hal Lewis

Employé(e) de l'année de Hockey Canada

Jonah McEachern (Régina, Sask.)