Journal de la capitaine : 04
le 6 février 2003

C'est notre dernier jour de match à Salzgitter et nous commencions à peine à nous habituer au froid de l'aréna, au fait de jouer dans une brasserie et aux douches imprévisibles ! Le tambour était de retour pour notre match ce soir, mais maintenant que nous sommes les favorites des gens de la place, le bruit se fait moins remarquer. La foule était plus petite, mais il y avait beaucoup plus de drapeaux canadiens que lors du match précédent. Évidemment, nos loyaux parents canadiens menaient la charge.

Aujourd'hui, nous n'avons pas joué aussi bien qu'hier, mais plusieurs bonnes choses sont quand même survenues. Notre jeu en désavantage et Charlie (Labonté) ont très bien fait en première période, nous permettant de rentrer au vestiaire avec un résultat de 0-0. Nous nous sommes enfin mises en branle en deuxième, comptant quatre buts et n'allouant aucun tir au but. Les Finlandaises qui sont encore plus jeunes que nous, forment une bonne équipe et elles ont vraiment bien joué. Leur avenir est prometteur ce qui est un avantage pour le hockey féminin international.

Nous sommes en mission en Allemagne, alors nous étions déçues de ne pas avoir joué aussi bien que nous le pouvons. Ce n'est ni la victoire ni la défaite qui comptent... c'est de donner le meilleur de nous-mêmes et d'être la meilleure équipe chaque fois que nous nous avançons sur la glace. Demain, nous jouerons certainement mieux en équipe et représenterons mieux le rouge et blanc.

Les premières du match de ce soir... nous n'avons alloué aucun tir au but et Brigitte Laflamme et Cassie Turner ont marqué leur premier but sur la scène internationale.

Les entraîneurs ont décidé d'annuler la séance d'entraînement demain pour nous permettre de dormir ; c'est la première fois que nous pourrons nous lever après sept heures. La journée sera éprouvante car nous devons plier bagage et nous rendre à un nouvel aréna. Aucune sieste n'est prévue demain. Ciel, que nous en avons des bagages !

Demain, nous quittons Saltzgitter qui a été notre ville hôtesse des quatre derniers jours. Un gros MERCI aux gens de Salzgitter, surtout au personnel de l'hôtel, au personnel de l'aréna, aux bénévoles lors des matchs, à notre chauffeur d'autobus et à nos hôtes, Nicole et Jens. Ce fut agréable de voir tout le personnel de l'hôtel assister à notre match ce soir, agitant des drapeaux canadiens. Salzgitter est une belle ville de hockey et les gens nous ont adopté ce qui nous a aidé à mieux vivre l'éloignement des nôtres. Merci aussi à l'organisation de hockey des Phantoms de Salzgitter qui nous a hébergées. Go Phantoms Go !

C'est tout de Salzgitter. À demain, de Hanovre... Gute Nacht !