Canada 2 - Suisse 3 (TB)

La Suisse surprend le Canada 3-2 en tirs de barrage au championnat mondial de hockey



STOCKHOLM, Suède - Lindy Ruff aurait souhaité plus d’égoïsme de la part de ses talentueux joueurs d’avant dimanche au championnat mondial de hockey.

Trop de passes et pas assez de rondelles au filet en temps réglementaire ont causé une défaite de 3-2 en tirs de barrage du Canada face à la Suisse.

Les gens retiendront l’incapacité des Canadiens à inscrire plus d’un but en huit rondes de tirs de barrage, mais ce problème aura été secondaire.

Le Canada a fait tourner la rondelle pendant 34 secondes avec un sixième attaquant sans jamais décocher un tir durant une punition à retardement en début de deuxième tiers. La Suisse a intercepté une passe pour étouffer la menace. Ce moment pourrait bien représenter cette défaite canadienne.

« Nous faisons des passes pour que les joueurs se démarquent et la rondelle ne se rend pas assez au filet », note Ruff. « Nous avons eu quelques ouvertures sans prendre de tir. Nous devons cesser d’agir ainsi. »

Cette victoire de la Suisse n’était que sa deuxième en 28 affrontements au championnat mondial face au Canada, après un gain de 4-1 en 2010.

Les Canadiens n’ont dirigé que trois tirs en direction de Martin Gerber au cours de la première période et 21 en temps réglementaire. L’ancien de la LNH a bloqué Matt Duchene pour la victoire après le deuxième filet de Reto Suri en tirs de barrage, contre Mike Smith du Canada.

Duchene a été le seul à battre Gerber en tirs de barrage. L’avant de l’Avalanche du Colorado a compté à sa première de trois tentatives.

Jordan Eberle des Oilers d’Edmonton a été bloqué deux fois. Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay et les avants des Flyers des Philadelphie Claude Giroux et Matt Read ont aussi raté leur chance de battre le cerbère de 38 ans Gerber, qui a déjà remporté la coupe Stanley avec les Hurricanes de la Caroline en 2006.

Denis Hollenstein et l’espoir des Islanders de New York Nino Niederreiter ont fait mouche en temps réglementaire pour la Suisse. L’avant des Jets de Winnipeg Andrew Ladd et Read ont marqué pour la troupe canadienne.

Smith a disputé un premier match au championnat mondial devant la cage du Canada. Le gardien des Coyotes de Phoenix a réalisé 26 arrêts et bloqué six tirs sur huit en tirs de barrage.

« Il nous a donné une chance de l’emporter », commente Ruff. « Vous ne pouvez critiquer une telle performance. Nous avons eu nos occasions mais nous n’en avons pas profité. »

« Nous pensions pouvoir compter sur notre talent pour l’emporter en tirs de barrage, mais ce n’est pas ce qui est arrivé. »

Le Canada a récolté quatre points sur une possibilité de six après deux matchs en deux jours. Il a vaincu le Danemark 3-1 au premier match. Les Canadiens ont rendez-vous avec les Norvégiens mardi.

La force de cette équipe canadienne est son expérience sur la scène internationale et la feuille de route de ses avants. Ruff a dirigé le Canada à une médaille d’argent en 2009, sans toutefois monter sur le podium depuis. Il a plié l’échine en quart de finale lors des trois derniers championnats mondiaux.

Les Suisses ont surpris les hôtes, la Suède, en lever de rideau et ont maintenant six points devant les meneurs du groupe de Stockholm, la Norvège, avec six points. Les Norvégiens ont vaincu les Danois 3-2 et le Bélarus a battu la Slovénie 4-3 dimanche.

Ilya Kovalchuk a récolté un tour du chapeau dans un gain de la Russie de 4-1 sur l’Allemagne et les États-Unis ont eu le meilleur sur la Lettonie par la même marque à Helsinki. La Russie et les États-Unis se retrouvent au sommet du groupe de Helsinki avec six points.

Les quatre meilleures formations de chaque groupe de huit pays joueront en quarts de finale.

Sean Simpson de Brampton, Ont., a été nommé entraîneur-chef de la Suisse lorsqu’un autre Canadien, Ralph Krueger, a pris la barre des Oilers dans la LNH.

« C’est maintenant mon devoir de gagner pour la Suisse. Non seulement c’est spécial de vaincre le Canada, mais ce l’est chaque fois que vous devez affronter ce pays », commente Simpson.

L’entraîneur pense que l’horaire de son équipe face à des équipes comme la Suède, le Canada et la République tchèque lors des trois premiers matchs est avantageux. Il affirme que la Suisse a tendance à hausser son jeu d’un cran contre des équipes fortes, mais qu’elle peut avoir de la misère lorsqu’elle a la pression de battre une formation plus faible.

Aussi, la Suède, le Canada et la République tchèque comptent plusieurs joueurs de la LNH qui sont arrivés à Stockholm juste avant le début du tournoi puisque le calendrier écourté de la LNH s’est terminé plus tard en raison du lock-out.

« Ces équipes vont assurément s’améliorer puisqu’elles sont ensemble depuis seulement deux jours », affirme Simpson. « Lorsque j’ai vu l’horaire, je me suis dit que c’était une bonne chose pour nous d’affronter ces gros joueurs tout de suite. Puis, il y a eu le lock-out. »

Les Canadiens tiraient de l’arrière après le premier tiers et ont marqué deux fois pour prendre l’avance pour un deuxième match de suite. Ils n’ont pas su protéger cette avance face aux Suisses, qui ont créé l’égalité à 13 min 14 s de la troisième période sur un jeu bizarre.

Niederreiter a été crédité du but après révision. La rondelle a rebondi sur la barre horizontale pour tomber dans le demi-cercle devant Smith. Une longue mêlée a suivi sur le gardien canadien couché sur le dos. La rondelle a fini par glisser en dessous de lui.

« Il y a eu tout un attroupement devant le filet », commente Smith. « J’ai juste tenté de bloquer le bas et d’une manière ou d’une autre, la rondelle a été poussée en dessous de moi. »

Le Canada s’est entraîné trois fois en équipe avant le premier duel. Faire des tests, essayer des systèmes et former une chimie d’équipe tout en essayant de gagner des matchs, voilà toute une commande.

« Vous voulez tout apprendre en même temps, ce qui rend la tâche plus difficile, mais nous avons tous suivi des plans de match similaires », confie Ladd. « Je crois que ce qui est le plus demandant, c’est de s’habituer à la grande surface et au style de jeu des équipes ici. »

« Nous avons connu deux lents départs et nous avons amélioré notre jeu lors des deux rencontres, ce qui est bon à voir, mais nous devrions créer plus d’offensive et simplifier notre jeu un peu au lieu de toujours chercher le beau jeu. »

Notes : Dimanche, Ruff a placé Jordan Staal sur un trio avec son frère et capitaine, Eric, et Wayne Simmonds. Les frères Staal ont fait partie de la dernière équipe canadienne qui a remporté le titre mondial en 2007. . . Le capitaine suisse Mathias Seger, âgé de 35 ans, dispute un 15e championnat mondial, ce qui égalise le record du Finlandais Petteri Nummelin.

Renseignements sur le match
Numéro de match
14 Ronde Préliminaire
Aréna Globe Arena
Ville, Pays
Stockholm, SWE
Date Dimanche 5 mai 2013
Heure 10h15 HE
Assistance   État du match
Finale

 

Box Score/Compte 1 2 3 OT SO Final
CAN 0
1
0 0 0 2
SUI
1 0 1 0
1 3

 

Goals & Penalties/ Buts et pénalités
First Period/Première période
Goals/Buts:
13:11 SUI Denis Hollenstein (Julian Walker, Morris Trachsler)

Penalties/Pénalités:
08:29 CAN Stephane Robidas (High Sticking/Bâton élevé)
08:29 CAN Stephane Robidas (High Sticking/Bâton élevé)

Second Period/Deuxième période
Goals/Buts:
14:33 CAN Andrew Ladd (Luke Schenn, Steven Stamkos)

Penalties/Pénalités:
02:08 SUI Andres Ambuhl (Interference/Obstruction)
06:20 SUI Severin Blindenbacher (Tripping/Faire trébucher)
15:01 CAN Jordan Eberle (Tripping/Faire trébucher)

Third Period/Troisième période
Goals/Buts:
07:35 CAN Matt Read (Jordan Eberle)
13:14 SUI Nino Niederreiter (unassisted)

Penalties/Pénalités:
09:33 SUI Andres Ambuhl (Roughing/Rudesse)
09:33 CAN Claude Giroux (Interference/Obstruction)

Overtime/Prolongation
Goals/Buts:
none/aucune
Penalties/Pénalités:
none/aucune
Shootout/Tirs de barrage
CAN Jordan Eberle NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Nino Niederreiter NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Claude Giroux NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Reto Suri GOAL/BUT
CAN Matt Duchene GOAL/BUT
SUI Ryan Gardner NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Martin Pluss NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Steven Stamkos NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Andres Ambuhl NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Matt Duchene NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Denis Hollenstein NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Jordan Eberle NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Simon Bodenmann NO GOAL/AUCUN BUT
CAN Matt Read NO GOAL/AUCUN BUT
SUI Reto Suri GOAL/BUT
CAN Matt Duchene NO GOAL/AUCUN BUT

 

Goaltenders/Gardiens de but
CAN Mike Smith
SUI Martin Gerber

 

Shots on Goal/Tirs au but 1 2 3 OT SO Total
CAN 3 8 9 1 0 21
SUI 12
5 11 0 1 29

 

Vidéos
Close
Credit  
Photos
2013 MWC: CAN 4 - SLO 3 (Prol.)
13 mai 2013
Stamkos tranche le débat en prolongation
2013 MWC: CAN 2 - SWE 3 (TB)
13 mai 2013
Le Canada éliminé en quart de finale
2013 MWC: CAN 4 - BLR 1
10 mai 2013
Trois de suite pour le Canada au mondial
2013 MWC: CAN 3 - SWE 0
09 mai 2013
Le Canada blanchit la Suède au mondial
2013 MWC: CAN 2 - CZE 1
09 mai 2013
But gagnant pour Skinner au mondial
2013 MWC: CAN 7 - NOR 1
07 mai 2013
Victoire convaincante du Canada au mondial
2013 MWC: CAN 2 - SUI 3 (TB)
05 mai 2013
Revers du Canada en tirs de barrage
2013 MWC: CAN 3 - DEN 1
04 mai 2013
Le Canada bat les Danois pour amorcer le mondial
Close
Photo Credit: