Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Coupe TELUS, prise deux :
Jody Sick revient au Championnat national midget du Canada, cette fois avec les Chiefs de sa ville natale
Danny Rode – Red Deer Advocate
|
23 avril 2013
|
|
Jody Sick au Coupe TELUS 2013

Jody Sick en sera à une deuxième présence consécutive à la Coupe TELUS et celle-ci lui semble un peu plus intéressante.

L’an dernier, le jeune homme originaire de Red Deer a joué avec les Oil Kings de Leduc, et il était dans les gradins lorsque les Chiefs de Red Deer ont soulevé le trophée à l’issue d’un excitant match pour la médaille d’or qui a exigé la tenue de deux périodes de prolongation.

« L’an dernier, je me suis mouillé les pieds, alors je sais à quoi m’attendre cette année, et c’est cool de pouvoir le faire avec mon équipe locale », affirme Sick qui dit que la victoire des Chiefs l’an dernier lui a laissé une impression douce-amère.

« Bien sûr que je voulais gagner, mais j’avais plusieurs amis dans cette équipe, alors c’était bien de les voir célébrer. Cette année, j’espère être de la célébration. »

Avant la saison dernière, Sick se remettait d’une blessure à la rate qui l’a empêché de participer aux essais des Chiefs au début de leur camp.

« À cause de sa blessure à la rate, il a manqué la majeure partie du camp d’entraînement et lorsque nous avons eu l’occasion de le voir jouer, notre équipe était déjà choisie », explique l’entraîneur-chef des Chiefs, Doug Quinn. « Ce n’était pas vraiment juste à l’endroit de Jody, car il ne pouvait pas être avec nous, mais nous devions prendre une décision. » 

Sick a compris.

« C’est comme ça », a dit l’ailier de six pieds trois pouces, 200 livres. « Lorsque j’ai été retranché, mon père a téléphoné aux gens de Leduc. J’ai eu l’occasion de m’entraîner quelques fois avec eux et ils ont aimé ce qu’ils ont vu. Tout a fonctionné et j’ai eu l’occasion de jouer à la Coupe TELUS. »

Cette année, rien n’allait empêcher Sick de se tailler une place avec les Chiefs. Il a travaillé très fort sur son patinage pendant la saison morte et s’est présenté au camp au sommet de sa forme.

« L’été dernier, j’ai travaillé fort sur mon patinage et c’est un aspect sur lequel je me concentre lors des entraînements et des matchs », dit-il. « Je me suis amélioré et je dois continuer à me concentrer là-dessus si je veux accéder au prochain niveau. »

Quinn a bien aimé ce qu’il a vu de Sick au camp.  

« Il a eu un an pour jouer dans la ligue et il a compris. Il a pris du poids, il a marqué plus de points et il a été un modèle positif. Il a perfectionné son patinage et sa rapidité et il a apporté des modifications à son jeu. Il s’est amené comme un joueur offensif qui devait améliorer l’ensemble de son jeu, et c’est ce qu’il a fait, perfectionnant son échec avant et son jeu en défensive. »

Sick admet qu’il n’avait pas accordé beaucoup de temps à la défensive avant cette saison.

« Au fur et à mesure que la saison avançait, je m’améliorais dans les deux sens du jeu… je peux en faire plus aux deux extrémités de la glace. La défensive est un aspect sur lequel Doug insiste. »

En jouant contre les Chiefs la saison dernière, Sick s’est fait une idée de la philosophie de Quinn.

« Le plus difficile quand vous affrontez Red Deer, c’est que les joueurs ne semblent jamais être dans leur zone », dit-il. « Dès que la rondelle se trouve à leur extrémité de la glace, elle en ressort. Maintenant que je fais partie de l’équipe, je constate que Doug veut que nous nous remontions la patinoire le plus rapidement possible et que nous soyons agressifs à l’échec avant. »

« Je sais (par expérience) que c’est difficile de jouer contre un système comme ça. »

Malgré son gabarit et de bonnes mains, Sick n’a pas été sélectionné lors du repêchage bantam de la Ligue de hockey de l’Ouest, mais il espère jouer dans la Ligue de hockey junior de l’Alberta la saison prochaine.

« J’aimerais jouer avec les juniors pendant quelques années et obtenir une bourse d’études », dit-il. « J’ai parlé à quelques équipes juniors, mais en ce moment je me concentre sur la Coupe TELUS, et lorsqu’elle sera finie, je me pencherai sur mon avenir. »

Sick joue avec Jacob Schofield et Ryker Leer et bien qu’ils forment un des meilleurs trios offensifs de l’équipe, ils ne sont pas considérés comme le trio numéro un.

« Nous n’avons pas de trio numéro un », dit Sick. « Nous sommes fiers d’avoir quatre trios et six défenseurs capables de contribuer. Dans un tournoi où vous pourriez disputer sept matchs en sept jours, vous avez besoin de cette profondeur. C’est une des principales raisons du succès de Red Deer l’an dernier. »

Les Chiefs amorceront le tournoi avec leur formation habituelle après avoir dû composer avec des blessures lors des éliminatoires. Le défenseur Colton Bobyk (appendice) et l’avant Garrett Engert (épaule) sont de retour.

« Tout le monde est de retour et en santé. Ce qui rend les choses excitantes, c’est que nous avons notre équipe originale », a dit Sick. « Mais nous avons gagné le championnat provincial et celui du Pacifique avec des blessures. Cela en dit long sur le caractère de cette équipe, et nous en aurons besoin à la Coupe TELUS. »

Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: