Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Une étape à la fois
De la Coupe Esso au Mondial féminin des M18, Karly Heffernan relève le défi
Kristen Lipscombe
|
24 avril 2013
|
|

Depuis qu’elle a soulevé la Coupe Esso en tant que membre du Slash de St. Albert il y a deux ans, l’avant Karly Heffernan a dû « accepter de relever le défi » afin de voir ses rêves au hockey se concrétiser.

Comme c’est le cas pour la plupart des sommets qui valent la peine d’être escaladés, le parcours vers le sommet comprend plusieurs étapes, certaines semées d’embûches, mais c’est la seule façon d’atteindre le sommet et de profiter pleinement de la vue qui s’étale à nos pieds.

Ou, comme ce fut le cas en janvier dernier pour la jeune Heffernan âgée de 17 ans, de marquer le but gagnant avec seulement 58 secondes d’écoulées en prolongation pour permettre au Canada de vaincre les États-Unis 2-1 et de remporter la médaille d’or au Championnat mondial de hockey sur glace féminin des moins de 18 ans 2013 de l’IIHF.

« J’ai tiré la rondelle dans le coin et Bunts (Hanna Burton) l’a récupérée, elle a contourné le filet pour se rendre aux lignes hachurées, a pivoté puis a placé la rondelle devant le filet pour moi et je l’ai simplement poussée dans le but », a expliqué la jeune femme originaire de Sherwood Park en Alberta en décrivant le but qui a permis au Canada de remporter une deuxième médaille d’or de suite chez les M18.  

« Après ça, tout est embrouillé, de la pure folie… je me souviens simplement de voir (Catherine Dubois) foncer vers moi… puis de me faire renverser », a dit Heffernan en riant. Elle raconte que l’imposante défenseure a été la première à la serrer dans ses bras avant que ses autres coéquipières ne se ruent vers elle pour une célébration inoubliable sur la glace. « Ce fut le plus beau moment de toute ma vie. »

Mais atteindre ce pinacle surréel au hockey n’a pas été chose facile. Ce fut un périple, et l’une des étapes de ce long parcours a été la Coupe Esso, le championnat national midget féminin du Canada, auquel Heffernan a pris part alors qu’elle n’avait que 15 ans.

« La Coupe Esso a été une excellente vitrine pour moi, meilleure que n’importe quel tournoi avant ça, et je pense qu’il m’a vraiment poussée en tant que personne à faire de mon mieux à chaque match », a dit Heffernan à propos du championnat national qui l’a aidé à devenir le genre de joueuse qui peut résister à la pression exercée lors d’un championnat mondial – voire marquer le but gagnant.  

« Les meilleures joueuses du Canada sont à ce tournoi, alors il faut bien jouer en défensive comme à l’offensive, et rester disciplinées… je pense que j’ai amélioré les deux aspects de mon jeu », dit-elle. « J’ai démontré la façon dont je veux jouer. »

Depuis qu’elle a accueilli les cinq meilleures équipes au pays à St. Albert, Heffernan a non seulement remporté un championnat mondial avec l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, mais elle a également pris part à une série de trois matchs contre les États-Unis l’été dernier, elle a joué pour l’Alberta à deux championnats nationaux des moins de 18 ans consécutifs et elle a représenté le Canada au camp de haute performance de l’IIHF à Vierumäki en Finlande en juillet 2012 où elle a aidé de jeunes joueuses d’autres pays à perfectionner leurs habiletés dans le but de développer le volet féminin du jeu à l’échelle mondiale.

Maintenant, Heffernan évolue au sein de l’équipe de premier niveau de l’Edge School for Athletes de Calgary avec Eden Murray, une de ses coéquipières au sein de l’équipe médaillée d’or au championnat mondial. Ensemble, elles ont mené l’Edge School à la médaille d’or au premier Défi mondial des écoles sport-études 2013 à Winnipeg en février. 

« Elle est très travaillante et elle appuie vraiment bien ses coéquipières », a dit Murray à propos d’une de ses meilleures amies sur la patinoire et à l’extérieur de celle-ci. « Elle a toujours été en mesure de faire une différence dans les matchs. »

Murray dit qu’elle était « heureuse et fière » que Heffernan marque le but gagnant en prolongation. « C’est incroyable! Nous avons parcouru tout ce chemin de l’Edge jusqu’au Mondial, puis elle marque le but gagnant en prolongation. »

« Je me suis dit “Wow, elle est dans mon équipe!” » a dit l’avant de Medicine Hat, Alberta, à propos de ce moment en or. « Elle travaille sur les petites choses importantes, pas seulement sur ce qui est évident… elle perfectionne son repli défensif, ses arrêts et ses départs; c’est le genre de choses qu’elle a vraiment améliorées et c’est très beau à voir. » 

L’entraîneur-chef de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans du Canada, Jim Fetter, est d’accord que Heffernan est rapidement devenue « une joueuse plus complète ».

« C’est une joueuse très habile », dit-il. « Elle a un bon sens du jeu, et je pense qu’elle a le physique de l’emploi et qu’elle l’utilise à son avantage. »

Fetter affirme que des événements nationaux comme la Coupe Esso sont extrêmement importants dans la préparation de joueuses comme Heffernan pour leur permettre de passer à l’étape suivante, incluant le programme national féminin du Canada.  

« Elles jouent contre les meilleures au Canada alors elles doivent rehausser leur jeu », dit-il. « À chaque présence, elles doivent mettre leurs habiletés en valeur. »

Fetter dit qu’il est toujours valorisant de voir une joueuse comme Heffernan consacrer les heures requises et prendre les mesures nécessaires pour passer d’une équipe comme le Slash de St. Albert à Équipe Canada où elle a marqué le but gagnant.  

« C’est ce que nous voulons; c’est pourquoi nous sommes entraîneurs », dit-il. « Nous aimons tous gagner… mais je pense que c’est aussi pour les voir se développer, grandir et acquérir de la maturité, non seulement comme joueuses, mais comme personnes. » 

Avec Fetter derrière le banc et Murray à ses côtés sur la glace, Heffernan a aidé l’équipe nationale féminine des mois de 18 ans du Canada à mettre en pratique sa devise pour la saison, soit « Accepter de relever le défi » – jusqu’au sommet du monde.

Maintenant avec une médaille d’or d’un championnat mondial suspendue au mur à côté, bien entendu, de son chandail d’Équipe Canada, Heffernan se concentre sur les prochaines étapes de son cheminement au hockey.

« Cela représente vraiment tout le travail acharné que j’ai fait et pouvoir représenter mon pays est un rêve devenu réalité », a dit Heffernan en faisant référence à son but en or. « Je veux faire partie de l’équipe olympique un jour, mais je prends ça une étape à la fois. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: