Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Jeff Tambellini

Par : Alan Adams
Exclusif à Hockey Canada

HELSINKI, Finlande -- Jeff Tambellini ne peut s'empêcher d'avoir du sang canadien rouge et blanc dans les veines.

Il est possible d'affirmer qu'il a cela dans le sang.

Jeff Tambellini représente la troisième génération de la famille Tambellini à porter les couleurs du Canada sur la scène internationale et Jeff est fier de la riche tradition qu'il poursuit au Championnat mondial de hockey junior.

« Avoir trois générations issues d'un même pays, c'est quelque chose de spécial; nous avons tous joué pour le Canada», dit Jeff qui est le seul joueur provenant des rangs collégiaux de l'équipe nationale junior du Canada. «C'est vraiment unique.»

Cet aspect unique a commencé avec son grand-père Addie qui faisait partie des Smoke Eaters de Trail qui ont remporté le championnat mondial en 1961. Les Smoke Eaters ont été la dernière équipe canadienne amateur à remporter un championnat mondial et il a fallu attendre 33 ans avant que le Canada ne reprenne le titre mondial et ce fut grâce à des joueurs de la LNH en 1994, en Italie.

Son père, Steve Tambellini, a représenté le Canada au championnat mondial de 1978 à Prague où il a remporté une médaille de bronze. Il a par la suite participé aux Olympiques d'hiver de 1988 à Calgary. Mais Steve Tambellini s'est surtout taillé une réputation sur la scène internationale comme membre de la direction de l'équipe canadienne olympique qui a remporté l'or en 2002. Steve Tambellini, vice-président des Canucks de Vancouver, fait aussi partie des dirigeants d'Équipe Canada pour la Coupe du monde de hockey 2004.
Vous pouvez vous imaginer les anecdotes du hockey international qui sont racontées lors des réunions de famille chez les Tambellini.

Jeff se souvient des histoires que lui racontait son grand-père.

« (Addie) me raconte l'ambiance qui régnait là-bas, la façon dont ils ont été traités et l'adversité qu'ils ont dû surmonter pour remporter ces matchs», dit Jeff. «Quand j'étais petit, toutes ses médailles et tous ses trophées ainsi que ceux de mon père étaient dans le sous-sol et j'ai pu voir tout ce que l'on peut recevoir quand on participe à ces tournois; c'est quelque chose de spécial.»

« Rares sont ceux qui peuvent dire qu'ils ont trois générations dans le sport et à ce niveau. Je pense que c'est spécial de se retrouver sous le feu des projecteurs à un tournoi comme celui-ci.»

Jeff Tambellini participe à l'ultime tournoi des débutants au hockey. Le tournoi permet aux dépisteurs et aux partisans d'apercevoir, pour la première fois, les futures vedettes de la LNH et Jeff a démontré qu'il était à sa place en marquant le premier but du Canada lors du match de la veille de Jour de l'an que le Canada a remporté 5-2. Cette victoire leur a assuré une participation aux demi-finales.

Son père était dans les gradins et on lui a demandé s'il avait rêvé un jour de voir son fils poursuivre la tradition familiale.

« Je l'ai vraiment espéré, mais on ne sait jamais», dit Steve. «Pensez au nombre de bons joueurs qui pratiquent le sport et seulement 22 d'entre eux sont ici. Pouvoir profiter d'une occasion pareille est vraiment spécial.»

Tout comme son père et son grand-père, Jeff Tambellini est en train de se bâtir une réputation à cause de ses habiletés et de sa vitesse. Il était le meilleur marqueur de l'Université du Michigan quand il a quitté son équipe pour se joindre à l'équipe nationale junior du Canada et l'an dernier, il a terminé au premier rang du Michigan au chapitre des points avant de remporter le titre de recrue de l'année dans la Central Collegiate Hockey Association.

Jeff fait des blagues quant à quels aspects de l'ADN familiale il a hérités.
« J'espère, la vitesse. Notre famille compte de bons patineurs alors j'espère avoir hérité un peu de cet aspect-là, et c'est bien d'avoir une lignée comme celle-là», dit-il.

Le dépisteur en chef de Hockey Canada, Blair Mackasey, avait la responsabilité de choisir l'alignement du Canada. Il dit que le choix de Jeff était inévitable.
« Prenez le Canada par exemple, et je vois cela tous les jours, si vous regardez les bons joueurs, vous verrez que plusieurs d'entre eux ont des parents qui ont joué ou qui ont participé au hockey», dit-il. «Quand vous êtes dans une situation familiale semblable, vous grandissez avec le hockey et vous savez de quoi il s'agit. Ce n'est pas seulement ce que vous faites sur la patinoire. C'est connaître de quoi il s'agit et je pense que cela représente un gros avantage.»

« Sa vitesse est l'un de ses meilleurs atouts, mais c'est aussi sa façon d'aborder le sport, sa façon de se préparer et sa connaissance du jeu. Je pense que cela vient du fait de grandir dans une famille de hockey; on y apprend ces choses-là.»

Jeff Tambellini a été choisi en première ronde par Los Angeles en juin dernier et le directeur général des Kings, Dave King, qui assiste au tournoi, aime ce qu'il voit.

« Il a la capacité de marquer et une vitesse incroyable», dit Taylor. «Vous jouez contre les meilleurs joueurs de hockey junior du monde, alors c'est un bon outil d'évaluation que de
voir comment il se classe parmi les meilleurs. Premièrement, c'est un honneur d'être ici et, au fur et à mesure que le tournoi avance, il verra comment il se classe.»

Jeff Tambellini est le seul joueur des rangs collégiaux américains à faire partie de l'équipe nationale junior du Canada. Il aurait pu évoluer auprès du junior majeur, mais il a opté pour les rangs collégiaux, car il veut obtenir son diplôme. Il est inscrit en kinésiologie à l'Université du Michigan et aimerait faire carrière en gestion du sport.

Il aimerait devenir directeur général dans la LNH lorsque sa carrière de joueur prendra fin.

« Dès le départ, j'ai eu l'option de choisir ce que je pensais qui allait être le mieux pour moi comme joueur et comme personne et la voie collégiale m'a semblé la meilleure», dit-il. «Vous obtenez une bonne éducation et vous préparez bien votre avenir.

« J'aimerais faire partie de ce monde et c'est mon plan, c'est sûr. C'est un style de vie idéal. Vous pouvez faire partie du monde du sport et être dans l'entourage du sport que vous aimez. Alors, si je peux me trouver un boulot de la sorte, ce serait fantastique.»

Pendant ce temps, Jeff se concentre sur la tâche immédiate qui est de remporter une médaille d'or au championnat mondial junior.

« Tous les jeunes Canadiens veulent être ici. C'est un rêve pour tous les Canadiens. C'est un grand honneur de porter cet écusson chaque jour et nous savons que 30 millions de personnes nous regardent à la maison et c'est tellement une belle ambiance et un grand honneur.»

Jeff parle à son père tous les jours et avant de se rendre dans la capitale finlandaise, Steve lui a offert quelques précieux conseils.

« Il m'a dit de saisir l'occasion et de profiter de toutes les chances qui me sont offertes. La raison pour laquelle je pense avoir été choisi pour cette équipe est ma façon de profiter de chaque occasion. Je pense que c'est essentiel de se concentrer et d'accéder au prochain niveau, pas d'être seulement un joueur ordinaire ou un bon joueur, mais un grand joueur.»

La pression de tout remporter ou rien ne dérange pas Jeff. Il sait que la seule couleur qui compte au pays des champions olympiques est l'or.

« C'est comme ça que ce devrait être. La norme du hockey canadien est vraiment élevée et elle devrait être si élevée. Nous nous attendons au meilleur et nous voulons être les meilleurs. Tout exploit autre que la médaille d'or sera une déception.»


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe Esso 2014 : FRA 7 – MON 2
23 avril 2014
Le Phantom décoche 50 tirs au but pour récolter son premier gain de la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - FRA 2
22 avril 2014
Les deux buts de Caitlin Dempsey mènent Fraser Valley à la victoire
Coupe TELUS 2014 : PA 1 - CHA 1
22 avril 2014
Les gardiens de but volent la vedette et les Mintos et Grenadiers font match nul.
Coupe Esso 2014 : MON 5 - EDM 4
22 avril 2014
Faith Steeves a réussi un tour du chapeau pour mener les Rockets à leur première victoire.
Coupe Esso 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Coupe TELUS 2014 : MJ 3 - OKA 3
22 avril 2014
Un autre match nul pour les Generals et les Rockets, cette fois de 3-3.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: