Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
De la Patinoire à la Galerie D'Art; – Les Masques de Gardien de But, Un Art

le 10 novembre 2006

Par Calvin Daniels – Yorkton This Week | Galerie des photos des masques

Les joueurs de hockey ne constituent pas la clientèle type d’une galerie d’art, et les artistes ne sont pas souvent de grands amateurs du sport.

Une exposition à la Community pARTners Gallery de la bibliothèque municipale de Yorkton tente de concilier art et sport.

L’exposition, intitulée « Saving Face : The Maskerade » (Sauvez la face : la Mascarade), porte sur les œuvres d’art que sont les masques de gardien de but. Elle est présentée dans le cadre du Défi mondial junior A qui se déroule dans la ville et se tiendra du 1er au 15 novembre.

« Pour moi, voir un masque de gardien de but dans une galerie d’art, c’est ce qu’il y a de mieux. Je ne fais pas de peinture sur toile ou sur d’autres surfaces planes », dit John Chubak, un artiste de Saskatoon. « Je peins des réservoirs de Harley et des masques de gardien de but. »

« C’est vraiment une occasion unique », dit Art Lima, qui a fourni cinq masques à l’exposition. L’artiste de Regina dit qu’il aspire un jour peindre des œuvres plus traditionnelles sur toile, mais cette exposition « montre que ceux-ci (les masques de gardien) sont aussi une forme d’art. »

Il ajoute qu’il ne constate pas un écart énorme entre les diverses sortes d’art.

« Je ne m’en fais pas vraiment avec tout ça », dit-il. « Je n’ai aucune formation formelle en art, et ne me sens pas comme un artiste qui crève de faim et qui est pris dans un vilain engrenage faisant quelque chose simplement pour l’argent. »

En réalité, Lima considère que le fait de peindre des masques est quelque chose qui exige des habiletés bien au-delà de l’art habituel.

« Tu dois avoir d’autres habiletés. Tu dois le préparer comme tu prépares une auto pour la peinture. Tu dois être capable de le remplir, de le sabler et de l’apprêter. Tu dois maîtriser ces habiletés pour créer l’œuvre d’art. »

Chubak est aussi heureux de voir ses masques exposés dans une galerie d’art. « Mes œuvres sont souvent exposées dans des salons de motos. C’est bien de voir mes œuvres sur ces superbes motos. »

« Les gens ne voient pas les masques de gardien de but du même œil, mais ces derniers exigent la même créativité. »

Chubak dit qu’il constate, lui aussi, un intérêt grandissant dans les masques de gardien de but comme œuvres d’art. « Plusieurs de mes clients qui m’ont dit “Ah! Je ne porterai pas celui-là.”. »

Dans ces cas-là, Chubak leur dit de porter le masque et d’aller jouer au hockey, en ajoutant qu’il pourra toujours retoucher les marques lorsque le masque ne servira plus au jeu. « Plusieurs clients me rapportent de vieux masques pour que je les remette à neuf afin qu’ils puissent les garder sous verre ou les accrocher au mur en guise de souvenir. »

Lima reconnaît aussi que ses masques sont des œuvres d’art que les athlètes pourraient apprécier plus que la plupart des gens.

« La première chose qu’un gardien va faire en apportant un nouveau masque dans le vestiaire est de le montrer à la moitié des gars », dit-il. « Ça ne fait pas partie des beaux-arts, mais c’est une excellente façon pour les gens de s’exprimer. »

En plus d’être indéniablement une forme d’art, la peinture des masques est aussi une entreprise, qui, selon Lima, prend lentement mais surement de l’ampleur.

« Je suis en train d’en finir un pour les Bombers de Flin Flon (de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan) », dit-il.

Les Bombers se sont tournés vers les masques peints non seulement pour la protection qu’ils procurent à leurs gardiens.

L’an dernier, l’équipe de la SJHL a demandé à Lima de peindre un masque qui a ensuite été vendu à l’encan comme œuvre d’art pour recueillir des fonds. « C’est leur directeur du marketing qui m’a téléphon頻, dit l’artiste, en ajoutant qu’il n’avait pas vraiment vu un tel intérêt pour les masques auparavant, mais qu’il considère que c’est un domaine qui a un potentiel de croissance.

Chubak aussi a constaté un intérêt grandissant dans la peinture des masques. « Oh! J’en fais beaucoup. Je peux en faire jusqu’à cinq par semaine à cette période de l’année. Ça peut être assez exigeant. Les nuits sont courtes et les journées sont longues. Je suis impatient, alors je pense que mes clients le sont aussi, c’est pourquoi je ne remets rien à plus tard. »

Pour Lima, cette forme d’art lui convenait à merveille, compte tenu de son talent artistique et de sa participation dans le sport. « J’étais gardien de but plus jeune. En réalité, je peins des masques depuis que je suis tout petit. Je me souviens de prendre des masques de gardien de hockey balle, de les préparer et de les peinturer avec de la peinture en aérosol. »

Un artiste de l’aérographie, Chubak dit qu’il a commencé à peindre des masques presque par accident. Il a toujours aimé dessiner, mais il a vraiment trouvé sa niche lorsque sa femme lui a offert un aérographe en 1996.

« Je m’y suis donné à fond. C’était quelque chose que je croyais pouvoir réussir », dit Chubak.

Depuis ce temps, la liste de ses œuvres se lit comme une liste d’articles que l’on retrouverait à une vente-débarras. Il dit qu’il a peint des sièges de toilette – ajoutant qu’il ne peint que des sièges neufs – des téléphones cellulaires, des quilles, des guitares, des planches à neige, des Harley Davidson, et des Hummers, ainsi que des masques de gardien de but. « Un des gars au travail m’a demandé de peindre son masque de gardien; après ça, ce fut du bouche à oreille; j’en ai eu un, puis un autre », dit-il, en ajoutant qu’il en a probablement peint environ 200 au cours des dernières années.

Chubak dit qu’il aime savoir que des centaines de partisans vont voir ses masques.

Idéalement, le gardien lui donne une idée générale de ce qu’il veut puis laisse Chubak faire preuve de créativité sur le thème donné. « J’aime bien les gens qui me donnent carte blanche. »

Un des masques préférés de Chubak avait le dragon comme thème.

« Toutes les écailles ont été peintes. J’ai essayé de mettre le plus de détails possible. J’ai essayé d’être très méticuleux. J’y ai consacré des heures et des heures. »

C’est ça qui est fantastique de peinturer des masques dit Chubak : « Tu ne sais jamais ce que sera ton prochain projet. » Il travaille présentement sur un masque et le client lui a dit de laisser libre cours à son imagination. Le masque a des crânes sur les côtés, des goules dans une sorte de brouillard tandis que le dessus du masque représente, selon l’artiste, un dragon fou muni de cornes de bélier. 

Lima reconnaît que les œuvres uniques sont les plus intéressantes. Il travaille présentement sur un masque pour quelqu’un connu des partisans du hockey junior de Yorkton : Michael Clague, le jeune frère de l’ancien Terrier de Yorkton et joueur par excellence de la SHJL, Jason Clague. La pièce reflète que ce Lima aime faire comme artiste. C’est le troisième masque du jeune Clague qui joue maintenant au hockey senior avec les Border Kings de Lloydminster. Ses deux premiers masques étaient aux couleurs de l’équipe, mais le gardien et l’artiste ont pris une tout autre orientation pour le nouveau.

« Cette fois-ci, nous avons quelque chose de complètement différent. C’est un thème médiéval », dit Lima expliquant la muraille du château et le roi – représentant les Border Kings – vêtu d’une armure complète et portant une épée.

« C’est beaucoup plus amusant que les autres. Plusieurs des projets auxquels je travaille présentement sont des projets amusants », dit-il. « C’est amusant de devoir se pousser. »

Un autre masque sur lequel il travaille est un hommage à un ami du gardien qui est décédé. Le masque sera orné du nom de l’ami décédé et d’anges. « Ce sera un masque difficile à faire », dit Lima.

Chubak dit qu’il est parfois difficile de voir un masque quitter son atelier en sachant que l’on va en abuser sur la glace, tous les soirs et qu’il va probablement être repeint plus tard – il connaît des gardiens qui font repeindre leur masque en entier chaque saison ou deux saisons. « J’ai eu de la difficulté à me départir de certaines de mes réalisations. Je me disais “Wow, ceux-ci sont vraiment beaux!” »

Chubak dit qu’il est heureux lorsque les clients aiment ce qu’il a peint pour eux en ajoutant que cela équivaut à voir ses œuvres dans une galerie d’art. Il se souvient d’un jeune gardien qui a pris son masque et a commencé à le regarder attentivement. « Puis il a fermé les yeux et est littéralement tombé à genoux. Il m’a dit : “Je dois reprendre mon souffle. Je ne veux pas utiliser celui-ci. Je veux un autre masque que je peux utiliser. Je ne m’attendais jamais à quelque chose d’aussi beau.” »

» 2006 Défi mondial junior A


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe Esso 2014 : FRA 7 – MON 2
23 avril 2014
Le Phantom décoche 50 tirs au but pour récolter son premier gain de la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - FRA 2
22 avril 2014
Les deux buts de Caitlin Dempsey mènent Fraser Valley à la victoire
Coupe TELUS 2014 : PA 1 - CHA 1
22 avril 2014
Les gardiens de but volent la vedette et les Mintos et Grenadiers font match nul.
Coupe Esso 2014 : MON 5 - EDM 4
22 avril 2014
Faith Steeves a réussi un tour du chapeau pour mener les Rockets à leur première victoire.
Coupe Esso 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Coupe TELUS 2014 : MJ 3 - OKA 3
22 avril 2014
Un autre match nul pour les Generals et les Rockets, cette fois de 3-3.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: